Saison 1953-1954 des Canadiens de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Informations générales
Ligue Ligue nationale de hockey
Directeur général Frank J. Selke
Entraîneur Dick Irvin
Capitaine Émile Bouchard
Patinoire Forum de Montréal
Saison régulière
Classements 2e place au classement
Meilleurs joueurs Maurice Richard (67 points)
Récompenses
Collectives -
Individuelles -

Autres saisons

La saison 1953-1954 de hockey sur glace est la quarante-cinquième saison que jouent les Canadiens de Montréal depuis leur début. Ils évoluent dans la Ligue nationale de hockey et finissent à la deuxième place au classement de la saison régulière. Au premier tour des séries, ils éliminent les Bruins de Boston avant de perdre en finale contre les Red Wings de Détroit, meilleure formation de la saison régulière[1].

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Contexte et grandes dates de la saison[modifier | modifier le code]

L'équipe des Canadiens de Montréal débute la saison 1953-1954 en tant que championne en titre de la Coupe Stanley après leur victoire en cinq matchs contre Boston en finale des séries de 1953[2].

Au début de la saison 1953-1954, le 10 octobre, Maurice Richard devient le premier joueur de l'histoire de la LNH à inscrire 350 buts[3] alors que dans le même temps, Elmer Lach devient le premier joueur des Canadiens à dépasser la barre des 600 points en carrière[4]. Il se blesse fin novembre à la cheville et ne joue finalement qu'à une cinquantaine de rencontres[5]. Le 20 décembre, Bernard Geoffrion reçoit deux coups de crosse de la part du défenseur des Rangers, Ron Murphy. L'attaquant de Montréal lui répond en lui assénant un coup de poing qui lui casse la mâchoire. Le président de la LNH, Clarence Campbell suspend Geoffrion pour les matchs futurs de Montréal contre New York. Richard, qui tient une chronique dans l'hebdomadaire de Montréal Samedi-dimanche, déclare la semaine suivante : « Si M. Campbell veut me virer de la ligue pour oser le critiquer, qu'il le fasse [...] Ne le laissons pas se faire de la pub en s'en prenant à un bon gars comme Geoffrion simplement parce qu'il est francophone. Ce dictateur se réjouit quand les Canadiens prennent un but » ; même si cette déclaration n'est pas écrite par Richard, il la valide, ce qui ne plaît pas au directeur des Canadiens Frank Selke, qui demande à Richard de s'excuser, la chronique étant immédiatement arrêtée[6].

À la fin de la saison régulière, Maurice Richard est le meilleur buteur du circuit, pour la quatrième saison consécutive, avec 37 réalisations mais il est deuxième pointeur de la LNH derrière Gordie Howe des Red Wings qui compte 81 points contre 67 pour l'attaquant de Montréal[4]. Ces mêmes Red Wings finissent également en-tête de la saison régulière avec 7 points d'avance sur les Canadiens[4].

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Pts
+001, Red Wings de Détroit 70 37 19 14 191 132 88
+002, Canadiens de Montréal 70 35 24 11 195 141 81
+003, Maple Leafs de Toronto 70 32 24 14 152 131 78
+004, Bruins de Boston 70 32 28 10 177 181 74
+005, Rangers de New York 70 29 31 10 161 182 68
+006, Black Hawks de Chicago 70 12 51 7 133 242 31
  •      Qualifié pour les séries

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Quatre des six équipes de la LNH sont qualifiées pour les séries 1954. Le premier tour oppose d'un côté les Canadiens aux Bruins et de l'autre les Red Wings aux Maple Leafs de Toronto.

Montréal contre Boston[modifier | modifier le code]

Le premier tour des Canadiens les oppose donc aux Bruins de Boston, quatrième équipe du classement, menée en attaque par Ed Sandford. Les deux premiers matchs ont lieu dans la patinoire de Montréal, le Forum de Montréal. Les Canadiens s'imposent facilement au cours du premier match sur la marque de 2-0 avec un blanchissage dans les buts de Plante et des buts inscrits par Lorne Davis et Bernard Geoffrion. La deuxième date tourne à la leçon de hockey par Montréal avec une victoire 8-1. Boston compte se ressaisir sur sa glace du Boston Garden pour le troisième match. Vers la fin du match, les deux équipes semblent se diriger vers la prolongation mais à Dickie Moore donne la victoire à Montréal à la 58e. Montréal élimine finalement Boston à l'issue du quatrième match avec un deuxième blanchissage 2-0 de Plante[7].

23 mars Canadiens de Montréal 2-0
(0-0, 1-0, 1-0)
Bruins de Boston Forum de Montréal
14 088 spectateurs


25 mars Canadiens de Montréal 8-1
(5-0, 1-1, 2-0)
Bruins de Boston Forum de Montréal


28 mars Bruins de Boston 3-4
(0-0, 1-3, 2-1)
Canadiens de Montréal Boston Garden


30 mars Bruins de Boston 0-2
(0-1, 0-1, 0-0)
Canadiens de Montréal Boston Garden


Finale de la Coupe Stanley, Détroit contre Montréal[modifier | modifier le code]

Détroit et Montréal sont opposés en finale de la Coupe et après quatre rencontres, les joueurs de Détroit mènent avec trois victoires et une défaite. Les Canadiens retardent l'échéance en remportant les deux matchs suivants mais Détroit est sacré champion de la Coupe Stanley au terme de la septième rencontre et une victoire en prolongation 2-1 par un but de Tony Leswick

4 avril Red Wings de Détroit 3-1
(1-0, 0-1, 2-0)
Canadiens de Montréal Olympia Stadium
13 959 spectateurs


6 avril Red Wings de Détroit 1-3
(0-3, 1-0, 0-0)
Canadiens de Montréal Olympia Stadium


8 avril Canadiens de Montréal 2-5
(0-2, 0-1, 2-2)
Red Wings de Détroit Forum de Montréal


10 avril Canadiens de Montréal 0-2
(0-0, 0-1, 0-1)
Red Wings de Détroit Forum de Montréal
14 583 spectateurs


11 avril Red Wings de Détroit 0-1 (Pr)
(0-0, 0-0, 0-0, 0-1)
Canadiens de Montréal Olympia Stadium


13 avril Canadiens de Montréal 4-1
(0-0, 3-0, 1-1)
Red Wings de Détroit Forum de Montréal
14 622 spectateurs


16 avril Red Wings de Détroit 2-1 (Pr)
(0-1, 1-0, 0-0, 1-0)
Canadiens de Montréal Olympia Stadium
15 791 spectateurs


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Hockey sur glace - NHL - 1953/1954 Saison Régulière : résultats et classement », sur www.les-sports.info (consulté le 7 octobre 2015)
  2. « Coupe Stanley n°7 », sur site historique des Canadiens de Montréal
  3. Diamond 1998, p. 150.
  4. a, b et c Bruneau et Normand 2008, p. 233.
  5. Bruneau et Normand 2008, p. 231.
  6. Marc Branchu, « Maurice Richard », sur Hockey archives (consulté le 24 mars 2012)
  7. a, b, c, d et e Lansky 2010, p. 3
  8. a, b, c, d, e et f Lansky 2010, p. 4
  9. Lansky 2010, p. 5

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports, , 1879 p. (ISBN 978-0836271140)
  • Pierre Bruneau et Léandre Normand, La Glorieuse Histoire des Canadiens, Montréal, Éditions de l'Homme, , 823 p. (ISBN 2-7619-1860-6)
  • (en) Steve Lansky, « 1954 Stanley Cup Playoff boxscores », Big Mouth Sports,‎ (lire en ligne)