Saint-Jouin-de-Marnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jouin (homonymie).

Saint-Jouin-de-Marnes
Saint-Jouin-de-Marnes
L'église abbatiale Saint-Jouin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Parthenay
Canton Le Val de Thouet
Maire délégué Michel Clairand
2019-2020
Code postal 79600
Code commune 79260
Démographie
Population 569 hab. (2016 en diminution de 2,9 % par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 52′ 57″ nord, 0° 03′ 08″ ouest
Altitude Min. 51 m
Max. 132 m
Superficie 22,77 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Plaine-et-Vallées
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Saint-Jouin-de-Marnes

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Saint-Jouin-de-Marnes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Jouin-de-Marnes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Jouin-de-Marnes

Saint-Jouin-de-Marnes est une ancienne commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Jouin-de-Marnes, limitrophe du département de la Vienne (commune de Moncontour), est située au nord-est du département des Deux-Sèvres.

Vue générale de Saint-Jouin-de-Marnes

En distances orthodromiques, le bourg de Saint-Jouin-de-Marnes est implanté à neuf kilomètres au nord-est d'Airvault et à seize kilomètres au sud-est de Thouars, à l'intersection des routes départementales 37, 46, 64 et 147.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Oiron Brie Rose des vents
Irais N Moncontour
O    Saint-Jouin-de-Marnes    E
S
Airvault Marnes

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien nom de Saint-Jouin-de-Marnes est Ension, dont l'orthographe peut être aussi Ansion, Hension, Enixio, Ansio, Enessio. Son nom apparaît dans une charte de 976 lorsque Geoffroy Ier d'Anjou lui restitue l'église Saint-Jouin du Lude[1].

En 1179, une liste de possessions confirmées par le pape Alexandre III dans une bulle pontificale est adressée à destination de l'abbaye Saint-Jouin de Marnes, du diocèse de Poitiers. Parmi celles-ci, apparaissent les noms des églises de Saint-André-sur-Sèvre « ecclesiam Sancte Andree super separim » et de Saint-Mesmin-le-Vieux « ecclesiam Sancti Maximini veteris ».

Le , elle fusionne avec Brie, Oiron et Taizé-Maulais pour constituer la commune nouvelle de Plaine-et-Vallées[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
janvier 2019 En cours Michel Clairand - -
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
septembre 2000 mars 2008 Bernard Padiolleau    
mars 2008 décembre 2018 Michel Clairand[3] - -

Économie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 569 habitants[Note 1], en diminution de 2,9 % par rapport à 2011 (Deux-Sèvres : +1,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3301 1871 1951 1771 2681 2341 2381 2661 257
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2771 2541 2471 1711 1881 2701 2251 1841 115
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0751 0551 063932882924937919957
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
873769747698658562604585575
2016 - - - - - - - -
569--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La nef de l'église abbatiale

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Généroux (VIe siècle), romain d'origine, moine puis abbé à Saint-Jouin-de-Marnes ; saint chrétien fêté le 16 juillet en Occident et le 10 juillet en Orient.
  • Aimery V, vicomte de Thouars fils de Geoffroy III, vicomte de Thouars et de Aurengarde de Mauléon, époux de Agnès Maude de Poitiers d'Aquitaine, y mourut en 1127

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Acte no 2380 », sur Chartes originales antérieures à 1121 conservées en France, Cédric GIRAUD, Jean-Baptiste RENAULT et Benoît-Michel TOCK, éds., Nancy : Centre de Médiévistique Jean Schneider; éds électronique : Orléans : Institut de Recherche et d'Histoire des Textes, 2010. (Telma)
  2. « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de "Plaine-et-Vallées », sur Préfecture des Deux-Sèvres, (consulté le 5 décembre 2018).
  3. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Classement de l'église de Saint-Jouin-de-Marnes à l'inventaire des monuments historiques », notice no PA00101340, base Mérimée, ministère français de la Culture