Oiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Orion.
Oiron
Le bourg d'Oiron avec sa collégiale et son château.
Le bourg d'Oiron avec sa collégiale et son château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Thouars
Canton Le Val de Thouet
Intercommunalité Communauté de communes du Thouarsais
Maire
Mandat
Christiane Babin
2014-2020
Code postal 79100
Code commune 79196
Démographie
Gentilé Oironnais
Population
municipale
912 hab. (2014 en diminution de 4,7 % par rapport à 2009)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 57′ 07″ nord, 0° 04′ 49″ ouest
Altitude Min. 47 m
Max. 133 m
Superficie 36,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Oiron

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Oiron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Oiron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Oiron

Oiron est une commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune d'Oiron, localisée au nord du département des Deux-Sèvres, est limitrophe du département de la Vienne dont elle est séparée par la Dive sur six kilomètres.

Le bourg d'Oiron est situé 10 kilomètres à l'est-sud-est de Thouars.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Léger-de-Montbrun Pas-de-Jeu Saint-Laon Rose des vents
Taizé-Maulais N Arçay
O    Oiron    E
S
Saint-Généroux Irais Brie
Saint-Jouin-de-Marnes

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Par arrêté préfectoral du 4 décembre 1972 effectif au 1er janvier 1973, les communes de Bilazais, Brie et Noizé fusionnent avec Oiron. Le 14 février 1983, Brie redevient indépendante (arrêté préfectoral du 11 février 1983)[1].

Bilazais et Noizé conservent le statut de communes associées et, à ce titre, élisent chacune un maire délégué qui siège obligatoirement au conseil municipal d'Oiron.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
        Retraité
1971 1995 Roger Chaigneau   Retraité
1995 2001 Pierre Piot   Retraité
mars 2001 avril 2014 Gilbert Lang   Retraité
avril 2014 en cours Christiane Babin   Retraité

La commune d'Oiron fait partie de la communauté de communes du Thouarsais et du syndicat du Pays Thouarsais.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1973, les communes de Bilazais, Brie et Noizé fusionnent avec Oiron. Brie reprend son indépendance en 1983.

Démographie de Bilazais[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de Bilazais
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
161 134 121 128 136 128 135 123
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
137 144 135 137 144 150 143 130
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
130 129 130 131 147 130 124 121
1936 1946 1954 1962 1968 - - -
136 147 138 104 98 - - -
À partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : Ldh/EHESS/Cassini [2].)

Démographie de Noizé[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de Noizé
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
206 167 171 142 176 170 172 178
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
180 183 183 194 194 194 202 202
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
212 206 217 229 203 205 226 218
1936 1946 1954 1962 1968 - - -
204 245 239 241 201 - - -
À partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : Ldh/EHESS/Cassini [3].)

Démographie d'Oiron[modifier | modifier le code]

Entre 1973 et 1983, Brie était une commune associée à Oiron.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2014, la commune comptait 912 habitants[Note 1], en diminution de 4,7 % par rapport à 2009 (Deux-Sèvres : +1,97 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
857 772 820 821 863 849 807 845 856
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
879 851 898 844 886 877 891 845 803
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
803 796 792 794 774 778 769 882 917
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
878 830 1 317 1 254 1 009 945 954 955 956
2013 2014 - - - - - - -
922 912 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • à Oiron

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]