Sabaton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sabaton
Description de cette image, également commentée ci-après

Sabaton en concert au Rockavaria en 2016.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Suède Suède
Genre musical Power metal, heavy metal
Années actives Depuis 1999
Labels Underground Symphony Black Lodge Records, Nuclear Blast
Site officiel www.sabaton.net
Composition du groupe
Membres Joakim Brodén
Pär Sundström
Chris Rörland
Hannes Van Dahl
Tommy Johansson
Anciens membres Richard Larsson
Rikard Sundén
Oskar Montelius
Daniel Mullback
Daniel Mÿhr
Robban Back
Thorbjörn Englund

Sabaton est un groupe de power metal suédois, originaire de Falun, en Dalécarlie. Il est formé en 1999. Les paroles de leurs chansons sont principalement basées sur les guerres qui ont marqué l'histoire. Ceci peut être constaté avec leur discographie où tous les morceaux, excepté Metal Machine, le dernier titre de Primo Victoria, et Metal Crue, le dernier morceau de Attero Dominatus, prennent leur source d'inspiration dans des batailles, des guerres historiques ou des dirigeants célèbres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts (1999–2005)[modifier | modifier le code]

Sabaton est formé en 1999 à Falun, en Dalécarlie. Après avoir enregistré leurs premiers morceaux dans le studio de Peter Tägtgren (The Abyss) Sabaton est contacté par plusieurs labels. Le groupe décide de signer avec un label italien qui publie au niveau international le CD promotionnel Fist for Fight, celui-ci incluant une pochette réalisée par l'artiste bien connu Ken Kelly.

Un an après la sortie des premiers enregistrements, Sabaton souhaite revenir avec l'album Metalizer, travaillant encore avec Peter Tägtgren. L'album est enregistré en 2002, et aurait dû être produit par Undergroung Symphony comme le premier album du groupe. Cependant, après deux ans d'attente (durant lesquels Sabaton fait la première partie de nombreux groupes en Suède), l'album est abandonné. Sabaton décide d'enregistrer un autre album. Mais cette fois, ils souhaitent le réaliser par eux-mêmes, sans le soutien financier d'un label.

Black Lodge Records (2005–2010)[modifier | modifier le code]

Le groupe publie son premier album officiel[1], Primo Victoria, et se lance lui-même dans des négociations avec plusieurs labels internationaux. Ils signent enfin avec Black Lodge, la division metal du label Sound Pollution. Au cours de l'année 2005, Sabaton recrute Daniel Myhr[1] pour décharger Joakim Brodén des claviers, dont il s'occupait en plus de son poste de chanteur.

Leur deuxième album, Attero Dominatus[2], est publié le 8 juillet 2006 et continue sur la lancée guerrière de Primo Victoria avec des titres comme Back in Control (qui se réfère à l'attaque britannique lors de la guerre des Falkland), Attero Dominatus (au sujet de la bataille de Berlin qui amena la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe) et Angels Calling (au sujet de la guerre des tranchée au cours de la 1re Guerre mondiale).

Leur troisième album (en principe deuxième album), Metalizer, sort finalement le 16 mars 2007[3]. Metalizer est sorti sous la forme d'un double CD avec Fist to Fight et le titre Birds of War jamais publié auparavant.

Comme une suite à Metalizer, Sabaton sort le 30 mai 2008[4] The Art of War. Cet album est inspiré par le célèbre livre, L'art de la guerre, attribué à Sun Tzu. L'album contient les singles Cliffs of Gallipoli et Ghost Division. L'album reçoit un accueil très positif de la presse spécialisée (notamment par the Metal Observer, qui lui attribue une note de 9/10)[5]. En septembre 2008, Sabaton est annoncé au festival ProgPowerUSA X à Atlanta pour 2009. De même, il est le premier groupe confirmé pour le festival Bloodstock '09 à Derby, en Angleterre.

Coat of Arms (2010–2012)[modifier | modifier le code]

Sabaton au Global East Rock Festival 2010.

Au courant de l'année 2010, le groupe signe un nouveau contrat avec le label Nuclear Blast [1]. Le 21 mai 2010, Sabaton sort son cinquième album Coat of Arms[6], traitant de la Seconde Guerre mondiale. Trois clips promotionnels ont été réalisés : Uprising (concernant du soulèvement de Varsovie contre les nazis en 1944), Screaming Eagle (sur le siège de Bastogne durant l'hiver 1944) et Coat of Arms (qui parle de la résistance grecque contre l'envahisseur italien puis allemand et sur la bataille des Thermopyles).

Le 24 septembre 2010 sort une réédition des quatre premiers albums de Sabaton (Primo Victoria, Attero Dominatus, Metalizer et The Art of War) incluant des chansons jamais sorties auparavant, des démos et des lives.

Le 5 août 2011, Sabaton publie son premier album live. Cet album est composé du concert de la Sabaton Cruise 2010, de divers enregistrements du World War Tour (le seul doublon étant 40:1), ainsi que d'un DVD contenant un enregistrement du concert au Rockstad Falun 2008. On y retrouve également les trois clips promotionnels de Coat of Arms.

Démantèlement et Carolus Rex (2012–2014)[modifier | modifier le code]

Joakim Brodén (chant), lors du Wacken Open Air en 2013.

Le 15 février 2012, Sabaton indique sur son site web officiel la sortie de leur nouvel album Carolus Rex pour le mois de mai 2012. Celui-ci sera produit par Peter Tägtgren[7].

Le 30 mars 2012, Sabaton annonce sur sa page Facebook et son site officiel que le line-up actuel est démantelé[8], les guitaristes Oskar Montelius, Rickard Sundén, le batteur Daniel Mulback et le clavier Daniel Myhr quittent le groupe pour fonder le leur, nommé Civil War. Leurs remplaçants sont annoncés le 2 avril 2012 via une vidéo, ces nouveaux membres sont Chris Rörland et Thobbe Englund comme guitaristes et Robban Bäck comme batteur. Il n'y a pas de clavier mais le groupe utilise des samples en live.

Carolus Rex sort le 22 mai 2012 en Amérique (incluant In the Army Now, une reprise de Status Quo comme bonus track) et le 25 mai 2012[9] en Europe (incluant Twilight of the Thunder God, une reprise d'Amon Amarth). Carolus Rex a été enregistré en suédois et en anglais. Une version limitée à 1 000 exemplaires, contenant l'album dans les deux langues et les deux bonus track ainsi que Feuer frei! (une reprise de Rammstein), fut mise en pré-commande avant la sortie de l'album. L'album traite de l'apparition, de l'extension et de la chute de l'empire suédois, et particulièrement du roi Charles XII de Suède (Carolus Rex en latin). En novembre 2012, Robban Bäck prend six mois de congé pour devenir père. Snowy Shaw le remplace sur la tournée en cours, Swedish Empire Tour. Le 18 novembre 2013 le groupe annonce le départ de Robban Bäck, remplacé par Hannes Van Dahl.

Heroes et The Last Stand (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Leur septième album studio, Heroes sort le [10]. Deux singles sortent avant l'album : To Hell and Back et Resist and Bite. Un clip vidéo officiel pour To Hell and Back sort courant avril 2014.

Le 29 avril 2016, après leur tournée avec Alestorm et Bloodbound[11] en février, le groupe annonce la sortie de leur huitième album intitulé "The Last Stand", dont la sortie est prévue le 19 août de la même année[12]. Plusieurs singles sont alors publiés : "The Lost Battalion" le 10 juin[13] , Blood of Bannockburn le 15 juillet[14] ainsi que "Shiroyama" le 12 aout. A l'occasion de la sortie de leur album, le groupe annonce une tournée mondiale pour la fin de l'année 2016, débutant le 20 août à Falun et passant dans des villes comme Tel Aviv, Baltimore, Denver, Saint-Pétersbourg, mais qui se poursuit également sur l'année 2017, avec des passages à Dublin, Glasgow, Paris, Madrid ou bien Amsterdam[15]. Le 25 juillet 2016, le guitariste Thorbjörn Englund quitte le groupe[16] et annonce faire son dernier concert avec le groupe lors du Sabaton Open Air 2016, le 20 août à Falun, leur ville d'origine[16]. Ce dernier se fait remplacer le 21 août par Tommy Johansson[17].

Leur huitième album, The Last Stand, est donc publié le 19 août. Quelques semaines après, il atteint la sixième place des classements mondiaux[18]. Il est notamment classé premier en Finlande, premier en République tchèque, deuxième en Allemagne, ou bien quatrième en Belgique[18].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Joakim Brodénchant (depuis 1999)
  • Pär Sundström — basse (depuis 1999)
  • Chris Rörland — guitare (depuis 2012)
  • Hannes Van Dahl — batterie (depuis 2013)
  • Tommy Johansson — guitare (depuis 2016)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Richard Larsson — batterie (1999-2001)
  • Rikard Sundén — guitare, chœurs (1999-2012)
  • Oskar Montelius — guitare, chœurs (1999-2012)
  • Daniel Mullback — batterie, percussions, chœurs (2001-2012)
  • Daniel Mÿhr — claviers, chœurs (2005-2012)
  • Robban Back — batterie (2012–2013)
  • Thorbjörn Englund — guitare (2012-2016)

Membres live[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Démo[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Sabaton - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 8 août 2016)
  2. « Sabaton - Attero Dominatus - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 9 août 2016)
  3. « Sabaton - Metalizer - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 9 août 2016)
  4. (en) « Sabaton - The Art of War - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 9 août 2016)
  5. The Metal Observer
  6. « Sabaton - Coat of Arms - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 9 août 2016)
  7. News du 15 février 2012 Site officiel
  8. http://www.sabaton.net/?p=3490
  9. « Sabaton - Carolus Rex - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 9 août 2016)
  10. (de) « Sabaton zeigen 'To Hell And Back'-Video vom "Heroes"-Album », sur rockhard.de,‎ (consulté le 20 mai 2014)
  11. « Alestorm - Ahoy, United Britain and the Republic of Eire!... | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 1er mai 2016)
  12. (en) « Sabaton – Official website & headquarters », sur Sabaton – Official website & headquarters (consulté le 1er mai 2016)
  13. Nuclear Blast Records, « SABATON - The Lost Battalion (OFFICIAL LYRIC VIDEO) »,‎ (consulté le 8 août 2016)
  14. Nuclear Blast Records, « SABATON - Blood of Bannockburn (OFFICIAL LYRIC VIDEO) »,‎ (consulté le 8 août 2016)
  15. (en) « Sabaton - On Tour - Official tour info & tickets » (consulté le 9 août 2016)
  16. a et b (en) « Thobbe Englund leaves Sabaton »,‎ (consulté le 8 août 2016)
  17. « Sabaton - Journal | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 26 août 2016)
  18. a et b (en) « THE LAST STAND have entered #6 on the WORLD CHARTS! | Sabaton – Official website & headquarters »,‎ (consulté le 2 septembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]