Rue du Faubourg-Saint-Jacques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
14e arrt
Rue du Faubourg-Saint-Jacques
Rue du Faubourg-Saint-Jacques au niveau de l'hôpital Cochin et de la rue Méchain.
Rue du Faubourg-Saint-Jacques au niveau de l'hôpital Cochin et de la rue Méchain.
Situation
Arrondissement 14e
Quartier Montparnasse
Début 117, boulevard de Port-Royal
Fin Place Saint-Jacques
Morphologie
Longueur 600 m
Largeur 10 m
Géocodification
Ville de Paris 3543
DGI 3520

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue du Faubourg-Saint-Jacques
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue du Faubourg-Saint-Jacques est une voie située dans le quartier du Montparnasse du 14e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue du Faubourg-Saint-Jacques est accessible par la station Saint-Jacques de la ligne (M)(6) et par la gare RER Port-Royal (RER)(B).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue du Faubourg-Saint-Jacques doit son nom au fait qu'elle traversait le hameau situé à l'extérieur situé au-delà de la porte Saint-Jacques du mur d'enceinte qui desservait la chapelle Saint-Jacques, où les religieux Dominicains, frères Prêcheurs, dits depuis Jacobins, s'établirent. Le faubourg est primitivement un quartier « fors le bourg » (de l'ancien français « fors », issu du latin foris, « en dehors » et de borc, « bourg », forsborc vers 1200, forbours vers 1260[1]).

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie est l'une des plus anciennes de Paris puisqu'elle est dans la continuité de la rue Saint-Jacques qui constituait le prolongement du cardo maximus du temps de Lutèce et la route reliant la ville à Rome. Pendant la Révolution, elle porta le nom de « rue de l'Observatoire ».

Jusqu'en 1806, elle débutait à la porte Saint-Jacques de l'enceinte de Philippe Auguste puis, après la construction du mur des Fermiers généraux, à la barrière Saint-Jacques.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Rey, Dictionnaire historique de la langue française, 3 vol., 3e édition, Le Robert, 2006.
  2. Adélaïde Barbey (dir.), Guide Bleu de Paris, Paris, Hachette livre, (ISBN 2-01-011485-X), p. 373.

Article connexe[modifier | modifier le code]