Rouville (Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rouville.

Rouville
Rouville (Oise)
L'église Saint-Fuscien.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Senlis
Canton Nanteuil-le-Haudouin
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Valois
Maire
Mandat
Jean-Pierre Haudrechy
2014-2020
Code postal 60800
Code commune 60552
Démographie
Population
municipale
263 hab. (2015 en diminution de 8,68 % par rapport à 2010)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 30″ nord, 2° 52′ 24″ est
Altitude Min. 90 m
Max. 150 m
Superficie km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Rouville

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Rouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rouville
Liens
Site web www.rouville60.fr

Rouville est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Radulphivilla (1208), Raoulville, Raouville[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans son Histoire de Levignen (Notice sur Lévignen) datée de 1878, l'abbé Gross raconte l'origine de la "Sainte Fontaine" « telle qu'elle est restée dans le Souvenir des populations » (à cette éoiqye). Dieu fit jaillir cette fontaine "pour désaltérer deux apôtres missionnaires des Gaules, qui s'étaient « perdus dans les landes désertes de Rouville"[2], ce qui fait évoquer la présence ancienne de landes (retrouvées sur les communaux du proche Bois-du-roi.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Philippe Callens[3] RPR Agriculteur retraité
Conseiller général (1992 → 1998)
2008 en cours
(au 28 septembre 2014)
Jean-Pierre Haudrechy   Agriculteur retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 263 habitants[Note 1], en diminution de 8,68 % par rapport à 2010 (Oise : +2,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
144158167190186191192228194
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
177153162143159172160170158
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
158143147146176155147116143
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
125135193216248267291294274
2015 - - - - - - - -
263--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (9,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (54,1 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 54,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 30,8 %, 15 à 29 ans = 15,1 %, 30 à 44 ans = 21,4 %, 45 à 59 ans = 23,3 %, plus de 60 ans = 9,4 %) ;
  • 45,9 % de femmes (0 à 14 ans = 26,7 %, 15 à 29 ans = 14,1 %, 30 à 44 ans = 27,4 %, 45 à 59 ans = 23 %, plus de 60 ans = 8,9 %).
Pyramide des âges à Rouville en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
2,5 
75 à 89 ans
2,2 
6,9 
60 à 74 ans
6,7 
23,3 
45 à 59 ans
23,0 
21,4 
30 à 44 ans
27,4 
15,1 
15 à 29 ans
14,1 
30,8 
0 à 14 ans
26,7 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Rouville ne compte aucun monument historique classé ou inscrit sur son territoire.

Article détaillé : Église Saint-Fuscien de Rouville.
  • Église Saint-Fuscien, au cimetière, rue René-Delorme : Elle ne comporte qu'une unique travée, qui est une abside à pans coupés de style gothique flamboyant tardif des années 1530, et a perdu sa voûte. Si l'architecture paraît assez banale, le mobilier comporte un remarquable retable de la Passion du Christ, datable lui aussi des années 1530. Cette œuvre de style Renaissance en pierre taillée comporte trois panneaux sculptés en bas-relief, et un encadrement architecturé. Ce retable est inscrit monument historique au titre objet depuis juillet 1987[11],[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Graves, Précis statistique sur le canton de Crépy-en-Valois, arrondissement de Senlis (Oise), Beauvais, Annuaire de l'Oise, 1836, 252 p., p. 157.
  2. Gross (abbé), "Notice sur Lévignen et ses environs", Typographie des Célestins-Bertrand, Bar-le-Duc, 1878, 209 p.
  3. Régis Lefèvre, « Chanter Brel, le rêve fou de l'ex-conseiller général », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  4. « Rouville », Cartes de France (consulté le 28 septembre 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « Évolution et structure de la population à Rouville en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er novembre 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er novembre 2010)
  11. « Retable », notice no PM60003911, base Palissy, ministère français de la Culture.
  12. Dominique Vermand, Églises de l'Oise, canton de Crépy-en-Valois : Les 35 clochers de la Vallée de l'Automne, Comité Départemental de Tourisme de l'Oise / S.E.P Valois Développement, , 56 p., p. 40.