Roger Bourderon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roger Bourderon
Biographie
Naissance (89 ans)
à Boucau
Nationalité Drapeau : France Français
Thématique
Formation École normale supérieure de Saint-Cloud
Profession Historien du mouvement ouvrier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Approche Histoire du communisme et de la Seconde Guerre mondiale

Roger Bourderon, né le à Boucau (Pyrénées-Orientales), est un historien français, spécialiste de l'histoire du communisme et de la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille modeste, Roger Bourderon passe sa jeunesse à Paris, dans le 14e arrondissement[1].

Ancien élève[2] de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, Roger Bourderon est maître de conférences honoraire de l'Université Paris-VIII-Saint-Denis (maître-assistant en 1979, puis maître de conférences en 1985 jusqu'à sa retraite en 1989[1]), où il a enseigné l'Histoire contemporaine. Spécialiste de la Deuxième Guerre mondiale, son premier ouvrage, sous la direction d'Henri Michel, est consacré à la Libération du Languedoc[3]. Il s'est particulièrement attaché ensuite à l'histoire des communistes français entre 1939 et 1945. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur ce thème, et notamment d'une biographie sur le colonel Rol-Tanguy, acteur majeur de la Libération de Paris.

Inséré dans le réseau des historiens communistes, il participe à des ouvrages collectifs, renouvelant les approches sur l'histoire du mouvement ouvrier et du PCF, publiés aux Éditions sociales à la fin des années 1970 et durant les années 1980.

D’octobre 1975 à octobre 1982, il assure la responsabilité de la rubrique « Histoire » de L'Humanité[1].

Pendant quinze ans, de 1981 à 1995, il est rédacteur en chef des Cahiers d'histoire de l'Institut de recherches marxistes[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Libération du Languedoc méditerranéen, Hachette Littérature, Paris, 1974
  • Le fascisme, idéologie et pratiques. Essai d'histoire comparée, Éditions Sociales (ES), Paris, 1979
  • La France dans la tourmente, 1939-1944 (avec Germaine Willard), ES, Paris, 1982
  • Politzer contre le nazisme. Écrits clandestins, février 1941, Messidor-ES, 1984 (préface de Claude Mazauric)
  • La Gestapo contre le parti communiste. Rapports sur l'activité du PCF, décembre 1940-juin 1941 (avec Gilbert Badia et Germaine Willard), Messidor-ES, 1984
  • Détruire le PCF, 40-44, archives de l'État français et de l'occupant hitlérien (avec Ivan Abakoumovitch), Messidor-ES, 1988
  • Histoire de Saint-Denis (direction avec Pierre de Peretti), Privat, Toulouse, 1988 (reéd. 1997, préface de Patrick Braouezec)
  • Libération de Paris, les cent documents (avec Henri Rol-Tanguy), Hachette, 1994 (préface de Jacques Chaban-Delmas)
  • L'an I et l'apprentissage de la démocratie (direction), Presses de Saint-Denis, Saint-Denis, 1995
  • La négociation. Été 1940 : crise au PCF, Syllepse, Paris, 2001 (préface de Serge Wolikow)
  • Rol-Tanguy, Tallandier, Paris, 2004 (préface de Christine Levisse-Touzé) (ISBN 2-84734-149-8)
  • La guerre d'Espagne, l'histoire, les lendemains, la mémoire (direction), Tallandier, Paris, 2007 (ISBN 978-2-84734-473-8)
  • 1940-1943, le PCF à l'épreuve de la guerre; de la guerre impérialiste à la lutte armée, Syllepse, Paris, 2012 (ISBN 978-2-84950-341-6)

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jacques Girault, « BOURDERON Roger [BOURDERON Henri, Roger] », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr (consulté le 25 septembre 2018).
  2. Présentation de l'auteur par les Éditions sociales en 4e de couverture de Détruire le PCF, 1988.
  3. Roger Martelli, préface à 1940-1943 le PCF à l'épreuve de la guerre, éditions Syllepse, 2012
  4. Site de la revue et sommaires des numéros parus

Liens externes[modifier | modifier le code]