Renaud Machart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Machart.

Renaud Machart est un journaliste, critique musical, producteur de radio et producteur de musique français né à Lannion le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Renaud Machart a d'abord étudié la musique sous la direction de son père puis auprès de Claudette Bohn, professeur agrégée. Il suit des études à l'École nationale de musique (ENM) de Saint-Brieuc (22) puis reçoit une formation complète en chant, piano, écriture et musique de chambre au conservatoire de Tours et en musicologie à l’université François-Rabelais de cette même ville de 1979 à 1982.

Formé dans les classes de chant de Denis Manfroy et Marie-Thérèse Foix, il rencontre, en 1979, à son entrée en première année de DEUG à l'Université de Tours, Jean-Pierre Ouvrard, musicologue et chef, qui l'invite à rejoindre l'Ensemble Jacques Moderne de Tours, spécialisé dans le répertoire de la musique de la Renaissance.

L'année suivante, il remplace un chanteur malade de La Chapelle Royale pour un enregistrement de Pygmalion, de Jean-Philippe Rameau, avec Gustav Leonhardt et intègre bientôt cet ensemble avec lequel il travaillera jusqu'en 1992, ainsi qu'avec les autres groupes dirigés par le chef belge Philippe Herreweghe (Collegium Vocale de Gand, Ensemble vocal européen). Il a participé à de nombreux enregistrements discographiques pour Harmonia Mundi, Virgin Classics notamment. Il a travaillé entre autres, parfois en tant que soliste, avec les chefs Gustav Leonhardt, Ton Koopman, Jean-Claude Malgoire, Michel Corboz, John Eliot Gardiner, Peter Phillips.

Se reconnaissant dans la définition par Anna Russell du chanteur français (« Great Artistry, but no voice. ») et préférant le havane aux vocalises, il décide d'arrêter de chanter en 1992. Il n'ouvrira désormais le bec que pour des farces et attrapes sonores sur France Musique à l'occasion particulière de certains premiers avrils où il incarne tantôt une soprano au passé trouble, Marguerite Spinrad, tantôt un moine tibétain adepte du chant diphonique, parodie au piano la musique d'Olivier Messiaen (un "inédit" du Catalogue d'Oiseaux : "La Roupette des Carpathes" - sic !), chante une fausse mélodie de Francis Poulenc sur un vrai texte de Marguerite Duras, et pastiche Steve Reich, Giacinto Scelsi ou Gérard Pesson.

Il a été directeur artistique de l'ensemble de musique contemporaine Musique oblique (1986-1992) ainsi que de festivals comme le Festival estival de Paris (1989-1992) ou la série Paris-New York au French Institute/Alliance française de New York (1998-1999).

En 1987, il écrit ses premières critiques pour Le Monde de la musique. Il est également responsable de la page musique classique du mensuel Paris Capitale avant de collaborer, à partir de 1990, au quotidien Le Monde, d'abord comme pigiste irrégulier (1990-1994), puis, à partir de 1994, comme pigiste. Il est, depuis juillet 1999, rédacteur salarié à la séquence culture du quotidien, chargé de la musique classique. Ce qui ne l'a pas empêché de consacrer, dans les mêmes colonnes, une page-portrait à la chanteuse Sheila ou de rédiger la nécrologie de l'actrice pornographique Linda Lovelace.

La rédaction en chef du quotidien du soir lui propose de rejoindre, à partir du 3 septembre 2012, l'équipe de chroniqueurs du journal. Il signe quotidiennement, jusqu'à octobre 2014, une chronique "Écrans" consacrée à la télévision. Il est actuellement journaliste au service radio-télévision du Monde tout en continuant de collaborer occasionnellement aux pages Culture et Culture et Idées du quotidien.

Il signe également, depuis septembre 2011, une chronique dans le mensuel Opéra Magazine.

Renaud Machart est producteur à France Musique depuis 1987 où il a animé de nombreuses émissions (débats, 7-9 heures, quotidiennes, hebdomadaires, etc.). En 2007-2008, il présente Les Rois de la galette qui reprend le principe de l'une des émissions les plus anciennes et les plus connues de la chaîne : La Tribune des critiques de disques. De 2008 à 2010, il a animé Matinée Opéra, le dimanche après-midi, qui proposait la découverte d'ouvrages lyriques rares, souvent extraits des archives de l'Institut national de l'audiovisuel (INA). En 2010-2011, il a produit, le samedi après-midi, Déraisonnable beauté, et est, depuis septembre 2011, responsable de la tranche du jeudi, de 11 heures à 12H30, de l'émission 'Le Matin des musiciens'. Il participe par ailleurs, de septembre 2010 à juin 2012, au "Casque et l'enclume", table-ronde critique, chaque vendredi, animée par Lionel Esparza. À la rentrée 2014, il anime quotidiennement, à 13 heures, "Le Mitan des musiciens", une refonte du "Matin des musiciens". Depuis septembre 2015 il produit chaque dimanche, à 12H05, l'émission Zigzag.

Il dirige, de 1992 à mars 2009, la collection de disques Ina, mémoire vive à l'Institut national de l'audiovisuel, qui a restitué des dizaines d'heures d'archives musicales inédites. Renaud Machart a réalisé des éditions de partitions anciennes (notamment celle du Requiem d'André Campra utilisée pour l'enregistrement de Philippe Herreweghe chez Harmonia Mundi), rédigé de nombreuses présentations d'enregistrements et est l'auteur de plusieurs essais, biographies, éditions critiques ou traductions, notamment consacrés à la musique nord-américaine du XXe siècle.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giacinto Scelsi ou le comte perché Le Nouveau Commerce, Cahier 88/89, automne-hiver 1993
  • Francis Poulenc : Journal de mes mélodies, édition critique intégrale et notes, Cicero Editeur, 1993
  • Francis Poulenc, essai, Éditions du Seuil, 1995
  • George Benjamin : parcours 1978-1996, essai, Les Cahiers de l'Ircam, 1996
  • Le Journal parisien de Ned Rorem, traduction et présentation, Éditions du Rocher, 2003
  • John Adams, essai, Actes Sud, 2004
  • From the Trumpet of The Chair Mender to The Flute of The Goatherd, in The Proust Project, collaboration, Farrar, Straus and Giroux, New York, 2004
  • Aspects Of John Adams's Music : Floating Elegies and Music Boxes in The John Adams Reader, Essential Writings on an American Composer, sous la direction de Thomas May, Amadeus Press, 2006
  • Leonard Bernstein, essai, Actes Sud, 2007
  • A la recherche de l'Americana, dossier sur la musique américaine du XXe siècle, Diapason n°579, avril 2010
  • Le magicien d'Aix, mémoires intimes de Gabriel Dussurget' (Actes Sud, parution le 8 juin 2011, Préface de Kathleen Fontmarty Dussurget, Introduction, établissement du texte et notes de Renaud Machart)
  • Françoise Sagan : Conversation avec André Halimi "L'art de ne pas y toucher", présentation (1 DVD INA-Radio France, coll. "les Grandes heures", avril 2011)
  • Jean Cocteau : entretien avec André Parinaud "Jean Cocteau, le poète du temps perdu", présentation (1 DVD INA-Radio France, coll. "les Grandes heures", mai 2011)
  • Salvador Dali, Radioscopie avec Jacques Chancel, présentation (1 DVD INA-Radio France, coll. "les Grandes heures", 2012)
  • Stephen Sondheim (Actes Sud, 2013, collection "Classica")
  • Francis Poulenc : Inédits et créations mondiales (conception et présentation, Ina Mémoire vive, 2013)
  • Niki de Saint Phalle : entretiens radiophoniques (présentation, 1 CD INA-Radio France, coll. "les Grandes heures", 2014)
  • Raymond Devos : entretiens et documents radiophoniques (présentation, 1 CD INA-Radio France, coll. "les Grandes heures", 2016)
  • Katia et Marielle Labèque, une vie à quatre mains, Éditions Buchet/Chastel, 2016

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]