Mars 1962

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mars 1962
Nombre de jours 31
Premier jour Jeudi 1er mars 1962
4e jour de la semaine 9
Dernier jour Samedi 31 mars 1962
6e jour de la semaine 13

Calendrier
mars 1962
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
9       1er 2 3 4
10 5 6 7 8 9 10 11
11 12 13 14 15 16 17 18
12 19 20 21 22 23 24 25 
13 26 27 28 29 30 31  
1962Années 1960XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Février 1962 Avril 1962 Suivant
Mars précédent et suivant
Précédent Mars 1961 Mars 1963 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]


  • 2 mars, Birmanie : L’armée s’empare du pouvoir. Pendant les années 1960 et 1970, Ne Win tente de bâtir un gouvernement totalitaire efficace, d’établir sa légitimité auprès des Birmans et de maintenir l’autonomie du pays sur la scène internationale. Le pays s’engage sur la « voie birmane du socialisme » avec le Parti du programme socialiste de Birmanie, ce qui a pour conséquence une catastrophe économique sans précédent, accompagnée d’une diminution des libertés personnelles. Les principaux secteurs de l’économie sont étatisés.
  • 14 mars, Suisse : reprise de la conférence sur le désarmement à Genève, sans la France.
  • 22 mars, Algérie: après avoir assassiné six dirigeants de centres sociaux à El-Biar, l’OAS ouvre le feu sur les forces de l’ordre.
    • Union soviétique: Construction du premier tronçon de l’oléoduc destiné à acheminer le pétrole soviétique vers les pays du COMECON.
  • 24 mars, Portugal : début de la Crise Académica[3]. Révolte des étudiants, protestant contre la restriction des libertés, la répression est telle que le recteur Marcelo Caetano prend leur défense et démissionne. Les troubles persistent malgré la répression.


  • 26 mars, Algérie : fusillade de la rue d'Isly : quatre mille Pieds-Noirs manifestent pacifiquement dans le quartier populaire de Bab El-Oued à Alger et approchent de la grande poste par la rue d'Isly, lorsqu'à 15 heures un soldat d'un barrage de l'armée française ouvre le feu sur la foule. Il est suivi par les autres militaires paniqués. La fusillade qui va durer douze minutes fait officiellement 46 morts (56 selon d'autres sources) et 150 blessés (200 blessés selon d'autres sources).


Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]