Ragnar Anton Kittil Frisch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frisch.
L'économiste avant 1944

Ragnar Anton Kittil Frisch (Oslo, 3 mars, 1895 - 31 janvier, 1973), économiste norvégien et lauréat du premier « prix Nobel » d'économie décerné en 1969, est l'un des pères de l'économétrie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ragnar Frisch fait ses études en Norvège où il obtient une maîtrise d'économie de l'université d'Oslo en 1919 et un doctorat de statistiques en 1925. Il fonde en 1932 l'institut d'économie à l'université d'Oslo et en devient son directeur.

Frisch a contribué à la naissance d'une nouvelle branche de l'économie, qui utilise des modèles mathématiques associés à des techniques statistiques pour analyser des données économiques, qu'il nomme économétrie. Il est l'un des fondateurs de la société d'économétrie (Econometric Society) en 1930 et éditeur de la revue Econometrica pendant plus de vingt ans (qui de nos jours fait partie des revues de premier plan en économie).

Dans son éditorial du premier numéro de la revue Econometrica, il définit les objectifs de l'économétrie[1] :

« Its main object shall be to promote studies that aim at a unification of the theoritical quantitative and the empirical quantitative approach to economic problem and that are penetrated by constructive and rigourous thinking similar to that which has come to dominate in the natural science. »

Ce qu'on pourrait traduire par : " Son principal objectif devrait être de promouvoir les études qui visent à l'unification des approches quantitatives théoriques et empiriques des problèmes économiques et qui sont mues par une pensée constructive et rigoureuse similaire à celle qui domine dans les sciences naturelles."

C'est à Frisch que l'on doit la paternité du terme macroéconomie en 1933[réf. souhaitée].

Contributions[modifier | modifier le code]

En optimisation[modifier | modifier le code]

On lui doit l'introduction de la pénalisation logarithmique des contraintes de positivité[2], laquelle sert de fondement aux algorithmes de points intérieurs en optimisation convexe[3].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ragnar Frisch, « Editor's Note », Econometrica, vol. 1, no 1,‎ janvier 1933, p. 1-4 (lire en ligne)
  2. (en) R. Frisch (1955, mai). The logarithmic potential method for convex programming with particular application to the dynamics of planning for national development. Memorandum, Institut d’Économie, Université d’Oslo, Oslo, Norvège.
  3. Voir Bjerkholt et Flåm (2013) pour un compte rendu des contributions de R. Frisch en optimisation.

Référence[modifier | modifier le code]

  • (en) O. Bjerkholt, S. D. Flåm (2013). Ragnar Frisch, Sir Isaac Newton and others. Rapport, Institut d’Économie, Université d’Oslo, Norvège.