Royal Francs-Borains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec l'ancien "Royal Francs Borains", porteur du matricule 167, devenu en 2008 le Royal Boussu-Dour Borinage .
Francs Borains
Logo du Francs Borains
Généralités
Nom complet Francs Borains
Surnoms Le RFB
Noms précédents SC Lambusart
SC Lambusart-Fleurus
R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus
R. Charleroi-Fleurus
Fondation
Statut professionnel Amateur
Couleurs Vert et Blanc
Stade Stade Robert Urbain
(8 500 places)
Siège Rue St Antoine,7300 Boussu
Championnat actuel D2 Amateur
Président Drapeau : Belgique Patrick Joly
Entraîneur Drapeau : France Nicolas Huysman
Site web http://www.rfb5192.be/

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Belgique de football D4 2018-2019
0

Dernière mise à jour : 3 août 2018.

Le Francs Borains est un club de football belge, basé à Boussu-Bois dans le Borinage en Province de Hainaut. En raison d'un changement d'appellation à la suite du rachat du matricule 5192, le terme « Royal » ne peut temporairement plus être utilisé.

Ce club provient d'un rachat/cession du « matricule 5192 », à la fin de la saison 2013-2014. À ce moment, le matricule 5192 est celui d'un cercle qui a la dénomination de Royal Charleroi Fleurus et fête ses 65 ans d'existence (fondation/affiliation à l'URBSFA en 1949).

Le club évolue en Division 2 Amateur lors de la saison 2018-2019, ce qui est sa 20e saison dans les séries nationales.

Suite de fusions/relocalisations et changements d'appellations[modifier | modifier le code]

Initialement créé en 1944, sous l'appellation Sporting Club Lambusart le matricule 5192 a connu plusieurs fusions amenant autant de relocalisation et de changements de sa dénomination.

  • Sporting Club Lambusart (1949-1978), joue à Lambusart.
  • Sporting Club Lambusart-Fleurus (1978-1999), joue à Lambusart.
  • Royal Sporting Club Lambusart-Fleurus (1999-2002), joue à Lambusart.
  • Royal Jeunesse Sporting Heppignies-Lambusart-Fleurus (2002-2012), joue à Heppignies (Trou à la Vigne)[1] .
  • Royal Jeunesse Sporting Heppignies-Lambusart-Fleurus (2012-2013), joue à Charleroi (stade de La Neuville).
  • Royal Charleroi-Fleurus[2] (2013-2014), joue à Charleroi (stade de La Neuville).
  • Francs Borains[3] (2014-...) joue à Boussu-Bois (stade Robert Urbain)


Jusqu'en 2002, le matricule 5192 évolue en « Jaune et Noir », avant de donner la préférence à la combinaison « Jaune/Orange/Noir » jusqu'en 2013. Lors de la saison 2013-2014, les couleurs officielles sont « Orange et Noir ». En 2014, après le déménagement vers le Borinage, le cercle reprend les couleurs « Vert et Blanc » de l'ancien club local, mais l'équipe "A' évolue en "Bordeaux" lors de la saison 2015-2016.

Le Club[modifier | modifier le code]

  • 1909 : 03/03/1909, fondation de ETOILE SPORTIVE FLEURUSIENNE.
  • 1914 : 01/02/1914, ETOILE SPORTIVE FLEURUSIENNE s'affilia à l'UBSFA.
  • 1926 : décembre 1926, ETOILE SPORTIVE FLEURUSIENNE se voit attribuer le matricule 99.
  • 1929 : 22/04/1929, fondation de FLEURUS SPORTS. CE club s'affilie auprès de l'URBSFA le 28/08/1929 et se voit attribuer le matricule 1451.
  • 1934 : 20/09/1934, ETOILE SPORTIVE FLEURUSIENNE (99) est reconnu « Société Royale ». Le club adapte sa dénomination en ROYALE ETOILE SPORTIVE FLEURUSIENNE (99), le 04/12/1934.
  • 1944 : 15/04/1944, fondation de JEUNESSE SPORTIVE HEPPIGNIES. Ce club s'affilie auprès de l'URBSFA le 11/08/1944 et se voit attribuer le matricule 4123.
  • 1949 : 30/03/1949, fondation de SPORTING CLUB LAMBUSART. Ce club s'affilie auprès de l'URBSFA le 19/08/1944 et se voit attribuer le matricule 5192.
  • 1956 : 06/03/1956, reconnu « Société Royale », FLEURUS SPORTS (1451) adapte sa dénomination et devient ROYAL FLEURUS SPORTS (1451).
  • 1962 : 25/07/1962, fondation de ROYALE ETOILE SPORTIVE FLEURUSIENNE (99) change sa dénomination officielle en ROYALE UNION SPORTIVE FLEURUSIENNE (99), à la suite d'un « rapprochement » avec ROYAL FLEURUS SPORTS (1451)(note foot 100 asbl : cette modification coïncide avec la disparition de ROYAL FLEURUS SPORTS (1451) fondé avec la dénomination FLEURUS SPORTS le 22/04/1929, affilié à l'URBSFA le 28/08/1929 en recevant le numéro matricule 1451, gratifié du titre de Société Royale le 06/03/1956 en changeant de dénomination en ROYAL FLEURUS SPORTS, démissionné le 15/11/1952. Il n'y eut pas de fusion officielle).
  • 1978 : 01/07/1978, fusion de SPORTING CLUB LAMBUSART (5192) avec ROYALE UNION SPORTIVE FLEURUSIENNE (99) pour former SPORTING CLUB LAMBUSART-FLEURUS (5192). Le matricule 99 est radié.
  • 1999 : 30/03/1999, reconnu « Société Royale », SPORTING CLUB LAMBUSART-FLEURUS (5192) adapte sa dénomination et devient ROYAL SPORTING CLUB LAMBUSART-FLEURUS (5192), le 01/07/1999.
  • 2002 : 01/07/2002, fusion de ROYAL SPORTING CLUB LAMBUSART-FLEURUS (5192) avec JEUNESSE SPORTIVE HEPPIGNIES (4123) pour former ROYALE JEUNESSE SPORTING HEPPIGNIES-LAMBUSART-FLEURUS (5192). Le matricule 4123 est radié.
  • 2013 : 15/05/2013, officialisation de la reprise de ROYALE JEUNESSE SPORTING HEPPIGNIES-LAMBUSART-FLEURUS (5192) par la direction du FOOTBALL CLUB CHARLEROI (94). En date du 01/07/2013, ROYALE JEUNESSE SPORTING HEPPIGNIES-LAMBUSART-FLEURUS (5192) change sa dénomination en ROYAL CHARLEROI FLEURUS (5192). Il n'y a pas fusion officielle et le matricule 94 est déclaré « à vendre ».
  • 2014 : 15/05/2014, officialisation de la cession de matricule (5192) Le 01/07/2014, le ROYAL CHARLEROI FLEURUS (5192) devient FRANCS BORAINS (5192).

Jonglage de matricules[modifier | modifier le code]

La création de ce club se place dans une mouvance qui connaît son petit succès dans le football belge au début des années 2010: l'échange ou la revente de numéros de matricules. Pour rappel, en vertu du règlement de l'URBSFA, le « matricule » est l'élément déterminant de l'existence d'un club affilié. Un club n'existe que si un matricule lui a été attribué. Cette identité numérique désigne entre autres sa situation géographique et la division dans laquelle évolue son « équipe A ». Les dirigeants de football jonglent avec les matricules qui, le plus souvent, servent de monnaie d'échange pour apurer des dettes.


En fin de saison 2013-2014, le matricule 167 (alors Royal Boussu Dour Borinage) est vendu à des investisseurs, proches du FC Metz, qui souhaitent relocaliser le club dans la région liégeoise, à Seraing (où il devient Seraing United).

Les sympathisants et supporters de l'ancien club borain, qui se retrouvant sans club, trouvent un accord avec les gestionnaires du « matricule 5192 » (anciennement R. Jeunesse Sporting Lambusart-Fleurus devenue le Royal Charleroi-Fleurus en juillet 2013). Ceux-ci étant également détenteurs du « matricule 94 » (FC Charleroi jusqu'en juillet 2014), trouvent une source d'argent négociée afin de relancer le « 94 » qui est alors renommé Racing Charleroi Couillet Fleurus (RCCF).

Le « matricule 5192 » quitte donc Charleroi pour Boussu-Bois où il devient Francs Borains.

Note complémentaire[modifier | modifier le code]

Un cas de figure identique concernent le « matricule 4133 » du SK Terjoden-Wellen qui est cédé aux dirigeants du Racing Club Schaerbeek (matricule 7102), sportivement relégué en 2e Provinciale - 6e niveau - mais qui récupère une place en Promotion - 4e niveau -, sous la dénomination Renaissance Club Schaerbeek sous le matricule 4133.

Résultats dans les divisions nationales[modifier | modifier le code]

Statistiques mises à jour le 30 juin 2018

Bilan[modifier | modifier le code]

Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I 1re nationale 0 0
II 2e nationale 0 0
III 3e nationale 4 0
IV 4e nationale 13 0 2 1
V 5e nationale 2 0 2
 
  TOTAUX 19 0 4 1
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Classements[modifier | modifier le code]

Ordre Saison Nom du club Niveau Classement final Remarques
1 1996-97 R. SC Lambusart-Fleurus Promotion série D 15e/16 Relégué!
séries provinciales
2 1998-99 R. SC Lambusart-Fleurus Promotion série D 11e/16
3 1999-00 R. SC Lambusart-Fleurus Promotion série D 11e/16
4 2000-01 R. SC Lambusart-Fleurus Promotion série D 7e/16
5 2001-02 R. SC Lambusart-Fleurus Promotion série D 12e/16
6 2002-03 R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus Promotion série D 5e/16
7 2003-04 R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus Promotion série D 14e/16 Relégué!
séries provinciales
8 2005-06 R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus Promotion série D 4e/16
9 2006-07 R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus Promotion série A 14e/16 Relégué après barrages![saisons 1]
séries provinciales
10 2008-09 R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus Promotion série A 8e/16
11 2009-10 R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus Promotion série A 2e/16 Promu via tour final![saisons 2]
12 2010-11 R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus Division 3 série B 11e/18
13 2011-12 R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus Division 3 série A 9e/18 [saisons 3]
14 2012-13 R. JS Heppignies-Lambusart-Fleurus Division 3 série B 10e/19
15 2013-14 R. Charleroi-Fleurus Division 3 série B 17e/18 Relégué!
16 2014-15 Francs Borains Promotion série B 2e/16 Tour final![saisons 4]
17 2015-16 Francs Borains Promotion série B 12e/16 Relégué[saisons 5]
18 2016-17 Francs Borains Division 3 Amateur ACFF série A 3e/14 Tour final![saisons 6]
19 2017-18 Francs Borains Division 3 Amateur ACFF série A 2e/16 Promu via tour final![saisons 7]

Logos de l'histoire du club[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes sur les classements saison par saison[modifier | modifier le code]

  1. Le club s'incline en barrage pour le maintien contre la RCSJ de Grivegnée. Il dispute alors le tour final interprovincial où il élimine le KFC Weywertz puis s'incline contre le Royal Football Club de Meux et est donc relégué.
  2. Le club termine à treize points du champion, le KFC Izegem. Il dispute ensuite le tour final où il élimine le KRC Gand-Zeehaven et le KESK Leopoldsburg puis s'incline en finale contre le Royal Football Club Huy. Grâce à la disparition de plusieurs équipes aux niveaux supérieurs, le club est tout de même promu en Division 3.
  3. Le club termine le championnat à la douzième place mais à la suite des retraits de points infligés au KVV Coxyde et au Royal Football Club Tournai, il grimpe à la neuvième place.
  4. Le club termine à sept points du champion, Tempo Overijse, et se qualifie pour le tour final dont il est éliminé au premier tour par le KSC City Pirates (1-1, 4-5 aux tirs au but)
  5. Le club est relégué vers la Division 3 Amateur, le nouveau cinquième niveau national.
  6. Le club termine à un point du champion, le RWDM et dispute ensuite le tour final pour la montée en D2 Amateur. Il est battu dès le premier tour par le R. RC Mormont et n'est donc pas promu.
  7. Le club termine à trois points du champion, la RAAL La Louvière et dispute ensuite le tour final pour la montée en D2 Amateur. Il élimine le RFC Tournai et la Jeunesse aischoise et décroche la montée au niveau supérieur.

Références[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]