Rémi Soulié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soulié.
Rémi Soulié
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Directeur de thèse
Lucienne Cantaloube-Ferrieu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Rémi Soulié, né le à Decazeville (dans le Rouergue), est un philosophe, critique littéraire et essayiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1968[1] à Decazeville, Rémi Soulié est docteur ès lettres (1996)[2]. Il enseigne à l'université de Toulouse jusqu'en 2001, date à laquelle il rejoint Paris, où il travaille comme secrétaire des débats à l'Assemblée nationale[3].

Il collabore à de multiples médias, dont Famille chrétienne ou Le Figaro Magazine.[réf. nécessaire]

Il est mainteneur du Félibrige. Il est aussi membre de l'Académie de Languedoc depuis 2012[4].

Radio[modifier | modifier le code]

Depuis , il succède à Philippe Nemo à la tête de l'émission Le Monde de la philosophie sur Radio Courtoisie.

Engagements[modifier | modifier le code]

En 2012, il fait partie des parrains du projet Notre antenne, qui donnera naissance en 2014 à TV Libertés[5].

En 2017, il rejoint le Conseil national de la résistance européenne, initié par Renaud Camus et Karim Ouchikh[6].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les Châteaux de glace de Dominique de Roux. Essai, Saint-Victor-de-Morestel, Les Provinciales, 1999 (notice BnF no FRBNF37050709).
  • Les Chimères de Jean Boudou. Écriture de la perversion, Rodez, Fil d'Ariane, 2001 (notice BnF no FRBNF37631903).
  • Le Vrai-Mentir d'Aragon. Aragon et la France, Nasbinals, Le Bon Albert, 2001 (notice BnF no FRBNF37632839).
  • Le Curé d'Ars, Paris, Pygmalion, 2003 (notice BnF no FRBNF39034973).
  • Le Vieux Rouergue. Terre d'Aveyron, Paris, Paris, 2005 (notice BnF no FRBNF39991568).
  • Péguy de combat (préf. Michaël Bar-Zvi), Paris, Le Cerf, 2007 (notice BnF no FRBNF42156644).
  • Avec Benny Lévy, Paris, Le Cerf, 2009 (notice BnF no FRBNF42085449).
  • (oc) Dos estudis sus Joan Bodon, Société des Félibres de Paris/Les Amis de la langue d'oc, 2011.
  • Joseph d’Arbaud et le crépuscule des dieux suivi de Note sur La Mort de Pan de Paul Arène, Société des Félibres de Paris, 2014.
  • Nietzsche ou La Sagesse dionysiaque, Paris, Points, 2014 (notice BnF no FRBNF43760532).
  • Pour saluer Pierre Boutang, Paris, Pierre-Guillaume de Roux, 2016[7].
  • Racination, Paris, Pierre-Guillaume de Roux, 2018 (ISBN 978-2-3637-1266-0).

Directions[modifier | modifier le code]

  • Les Cahiers de Littérature en Lagast (journée littéraire placée sous le signe de Hölderlin et de l’ « habitation poétique de la terre », Durenque, Rouergue : Maurice Genevoix, Henri Bosco, René Guy Cadou, Jean Boudou, Alain-Fournier, Henri Vincenot, André Chamson, André Dhôtel…
  • Balade sur les pas des écrivains en Midi-Pyrénées, Editions Alexandrines, 2011.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lesprovinciales.fr/Remi-Soulie.html.
  2. http://www.sudoc.fr/00528113X.
  3. « Cellule des comptes rendus des commissions », sur assemblee-nationale.fr.
  4. http://www.academie-als-de-languedoc.fr/Files/Other/Cahiers/Cahier-n22(2012P).pdf
  5. Lettre de Gérard Marin en , suivie d'une liste de parrains du projet.
  6. https://www.cnre.eu/a-propos.
  7. Christopher Gérard, « Boutang, arpenteur de l’être - Causeur », Causeur.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mars 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc) Renat Duran, « A prepaus de Les chimères de Jean Boudou de Rémi Soulié », Oc, no 61, novembre 2001, p. 39.
  • (oc) Philippe Gardy, « A prepaus de Le vieux Rouergue de Rémi Soulié », Oc, no 76, été 2005, p. 62-63.

Liens externes[modifier | modifier le code]