Prix du livre incorrect

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le prix du Livre incorrect est un prix littéraire créé fin 2006. Le jury annonce distinguer un ouvrage qui se signale par sa liberté de ton, son indépendance d'esprit et sa singularité[1]. Il peut également récompenser un auteur pour l'ensemble de son œuvre.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2006, Jean Sévillia a été cofondateur du prix, dont il préside le jury jusqu'en janvier 2009. Le jury de ce prix est placé ensuite sous la présidence de Pierre Cornette de Saint-Cyr.


Il compte aujourd'hui parmi ses membres Éric de Montgolfier, Marianne Payot, Christine Clerc, Juan Asencio, André Bonet, Jean-Jacques Bedu, Henry Bonnier, Benjamin Chabert (2016), François Jonquères, Marina Cousté, Alain Radondy, F.G Belledent, François-Xavier Lucas [réf. nécessaire].

Attributions[modifier | modifier le code]

Le 19 janvier 2007, le premier prix est attribué à Éric de Montgolfier pour Le Devoir de déplaire (éditions Michel Lafon).

Le 21 janvier 2008, le deuxième prix du Livre incorrect est décerné à Jean Clair pour Malaise dans les musées (Flammarion).

Le 19 janvier 2009, le troisième prix du Livre incorrect est remis à Patrick Rambaud pour Deuxième chronique du règne de Nicolas Ier (Grasset).

Le 25 mars 2010, le quatrième prix du Livre incorrect est remis à Éric Zemmour pour Mélancolie française (Fayard).

Le 21 mars 2011, le cinquième prix du Livre incorrect est remis à Christian Millau pour Journal impoli (éd. du Rocher).

Le 19 mars 2012, le sixième prix du Livre incorrect est remis à Pascal Bruckner pour Le Fanatisme de l'apocalypse. Sauver la Terre, punir l'Homme (Grasset-Fascelle) et Christopher Caldwell pour Une révolution sous nos yeux : comment l'islam va transformer la France et l'Europe (éd. du Toucan)

Le 22 mars 2013, le septième prix du Livre incorrect est remis à Éric Naulleau pour Pourquoi tant d’E.N. ? (Éd. Jean-Claude Gawsewitch)

Le 10 mars 2014, le huitième prix du Livre incorrect est remis à Lorànt Deutsch pour Hexagone (Éd. Michel Lafon)

Le jury du prix du Livre incorrect a également récompensé le romancier et essayiste Jean-Philippe Domecq pour l'ensemble de son œuvre.

Le jeudi 19 mars 2015, le neuvième prix du Livre incorrect est remis à Gabriel Matzneff pour Mais la musique soudain s'est tue : Journal 2009-2013, éditions Gallimard, coll. Blanche, Paris, 2015, 528 p., (ISBN 978-2-07-014542-3) et Natacha Polony pour son livre Ce pays qu’on abat. Chroniques 2009-2014, Plon, 250 p.

Le 23 mai 2016, le dixième prix du Livre incorrect est remis à Marc Endeweld pour Enquête sur un ministre qui dérange, L'ambigu Monsieur Macron, (Flammarion).

Le 23 mars 2017 le onzième prix du livre incorrect est remis à Camille Pascal pour son essai Ainsi Dieu choisit la France (Presses de la Renaissance).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Prix du Livre Incorrect », sur prix-litteraires.net