Cadi Ayyad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Qadi Iyad)
Aller à : navigation, rechercher
Qadi Iyad
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Marrakech,QadiAyyad.jpg

Vue de la sépulture.

Al Qâdî 'Iyâd Ibn Mûsâ Al Yahsûbî (1083-1149) (476 - 544 de l'hégire) était un cadi (juge) d'origine andalouse, affilié à l'école juridique malikite et à l'école théologique ash'arite. Il est un des sept saints de Marrakech.

Al Qâdî 'Iyâd appartenait à un clan arabe historique d'origine yéménite remontant à l'Imâm Mâlik Ibn Anas, qui s'était fixé à Baza, en Andalousie. À la suite de la conquête du Maghreb occidental par les Omeyyades de Cordoue, Ibn Abi 'Amr, soucieux de contrôler la route de l'or, fit installer de nombreux Andalous au Maghreb. C'est dans ce cont[1]exte que le père du Qâdî 'Iyâd s'installa à Ceuta.

Après avoir séjourné à Al-Andalus, Iyâd quitta Fès pour Kairouan.

Ayant terminé ses études, il partit en Andalousie pour y suivre l'enseignement de plusieurs maîtres avant de retourner à Ceuta en 1121. Après avoir occupé divers postes à Grenade, il devint en 1145 cadi de l'école malékite de Ceuta. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'islam, dont Ash-Shifa bi ta'rif huquq al-Mustafa. Il a joué un grand rôle politique à la tête du mouvement de résistance anti-almohade. Après la victoire de son mouvement, il est contraint à l'exil à Marrakech, où il meurt en 1149.

Sa croyance[modifier | modifier le code]

Dans son livre « Al-I’lâm bi Houdoûdi wa Qawâ’idi l-Islâm » Al-Qâdî ‘Iyâd a dit : « Allâh n’est pas contenu dans un endroit dans [ou au-dessus] les cieux ni sur terre, mais Il est tel qu’Il était avant la création de l’endroit (c’est-à-dire qu’Il est sans endroit), Il n’est ni une substance ni un corps, et Il n’a pas d’image ni de forme, rien ne Lui ressemble et Il n’a pas de semblable, mais Il est Al-Ahad (Celui Qui n’a pas d’associé dans la divinité et Qui n’admet pas la partition), As-Samad (Celui Qui n’a besoin de rien, mais dont toutes les créatures ont besoin), Il n’engendre pas, Il n’est pas engendré, et Il n’a aucun équivalent.»[2]

Source[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire historique de l'islam, de Janine Sourdel et Dominique Sourdel, édition PUF.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie », Islam Sunnite Vraie Religion. Site Islamique Musulman,‎ (lire en ligne)
  2. « Al-Qâdî ‘Iyâd confirme que Allâh est sans endroit et qu’Il n’est pas un corps », Islam Sunnite,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]