Pierre Moerlen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moerlen.

Pierre Moerlen, né à Colmar (Haut-Rhin) le 23 octobre 1952 et mort à Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin) le 3 mai 2005, est un batteur et percussionniste français, connu comme membre du groupe Gong et comme un collaborateur récurrent du musicien britannique Mike Oldfield. Il est considéré comme un grand batteur par les groupes de rock psychédélique européens.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Moerlen naît le 23 octobre 1952 à Colmar (Haut-Rhin), troisième d'une fratrie de cinq enfants. Son père Maurice Moerlen est organiste (il deviendra organiste titulaire de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg en 1971), et professeur d'orgue, de piano et d'harmonie au Conservatoire de Mulhouse. Sa mère Anne-Marie est professeur de musique et de piano en collège et lycée. Sous leur impulsion, tous les enfants sont formés à la musique : l'aînée, Michèle, violoniste, enseigne la musique dans un collège, la seconde fille, Geneviève, est flûtiste, Pierre, son frère cadet, Benoît, né en 1956, est percussionniste, la benjamine, Dominique, pianiste et batteur, est également professeur de musique.

À 15 ans, Pierre, déjà formé au piano par ses parents et initié à la batterie au conservatoire de Colmar, quitte l’école pour étudier la batterie "Jazz" et les percussions "classiques" au conservatoire de Strasbourg avec Jean Batigne, timbalier de l'Orchestre de Strasbourg, et accessoirement fondateur et animateur des Percussions de Strasbourg, ensemble spécialisé dans la création d'œuvres dites contemporaines. Il y rencontre une autre élève percussionniste, Mireille Bauer. Son frère Benoît suit le même chemin quelques années plus tard.

Il obtient son prix de Percussions en 1972, puis collabore avec plusieurs groupes à Strasbourg, ainsi qu'en musique classique et comme musicien de théâtre (Le Marathon de Claude Confortes à la Maison de la Culture de Grenoble, 1972).

Dans sa jeunesse, il participe à deux groupes de rock et jazz-rock, dont "Hasm Congélateur" qui comprend le guitariste Gabriel Federow, futur membre du groupe Magma en 1975-76.

Début 1973, Pierre rejoint le groupe Gong, qui vient de signer avec le jeune label Virgin de Richard Branson. Cette formule du groupe enregistre les deuxième et troisième volets de la trilogie Radio Gnome Invisible, Angels Egg (1973) et You (1974). Pierre et Steve Hillage, autre membre du groupe, accompagnent en juin 1973 Mike Oldfield lors de son concert de lancement de Tubular Bells. Oldfield fera plus tard appel à Pierre Moerlen comme batteur-percussionniste sur disque (1975-87) et en tournée (1979-83).

De 1974 à 1975, Pierre rejoint Les Percussions de Strasbourg. Il y joue le répertoire (Ionisation de Varese, 1st Construction in Metal de John Cage, 8 Inventions de Kabelac, …). et crée avec eux "Musik im Bauch'' de Karlheinz Stockhausen et "Hiérophonie V" de Yoshihisa Taïra au Festival international d'art contemporain de Royan en 1975. Aucun disque n'est publié malheureusement (surtout pour Hiérophonie V qui devient, à cette époque, un « tube » de l'ensemble).

Les formations de Gong sont instables, Pierre quittant le groupe deux fois, en 1973 puis en 1974. Il le réintègre à l'été 1975 à la suite du départ de Daevid Allen, lui imprimant une direction plus jazz-rock (les albums Shamal et Gazeuse!). En 1977, il relance la formation, centrée sur les percussions, sous le nom de Gong-Expresso (Expresso II) puis, après avoir rompu avec Virgin, de "Pierre Moerlen's Gong", qui enregistrera 3 albums pour le label Arista avant de se séparer en 1980. Il renaîtra pour 2 albums à la fin des années 80, après avoir tourné avec Mike Oldfield, Magma (pour quelques concerts seulement) puis avec le groupe suédois Tribute (1985-87).

Après avoir travaillé sur plusieurs comédies musicales (principalement Les Misérables) à partir du début des années 90, il reprend sa carrière à l'occasion d'une tournée avec le groupe Brand X en 1997. Puis entre 1997 et 1999 il réintègre le Classic Gong de Daevid Allen (avec Gilli Smyth, Didier Malherbe et Mike Howlett), qu'il quitte pour tenter de monter un nouveau Pierre Moerlen's Gong.

En 2005, il séjourne à Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin) et regroupe autour de lui des musiciens expérimentés et d'horizons différents (jazz, rock, musique contemporaine) de la scène alsacienne. C'est là que, dans la nuit du 2 au 3 mai, il est victime d'une attaque dans son sommeil. Évacué vers l’hôpital de Selestat, il y est déclaré mort, à l'âge de 52 ans.

Ce musicien virtuose restera dans l'histoire du rock psychédélique européen comme l'un des plus grands batteurs.

L'actuel groupe Pierre Moerlen's Gong, celui des derniers jours de Pierre (Sam Klein le remplaçant à la batterie), lui rend hommage dans son album de 2010 (Tribute) en livrant — parmi d'autres — certaines de ses compositions inédites.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Gong[modifier | modifier le code]

Avec Mike Oldfield[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Gong
  • Les GONGS de PIERRE MOERLEN[1]

Liens externes[modifier | modifier le code]