Phiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Grèce antique
Cet article est une ébauche concernant la Grèce antique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Une phiale, en grec ancien φιάλη / phiálê, mot d'origine vieux-perse, est une coupe perse achéménide dont les Grecs antiques se servaient pour les rituels.

Histoire[modifier | modifier le code]

La phiale est ronde, sans anses ni pied[1] Les phiales d'argent pouvaient être destinées à la thésaurisation, comme dans le sanctuaire d'Apollon à Délos à l'époque de l'Indépendance de la cité[2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Véronique Chankowski, « Les places financières dans le monde grec classique et hellénistique des cités », Économies et sociétés en Grèce classique et hellénistique, Pallas,‎ , p. 97. 
  • (grc+fr) Xénophon (trad. François Ollier), Le Banquet. Apologie de Socrate., Flammarion, (1re éd. 1961) (ISBN 9782251003344), p. 47. 

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]