Patère (vaisselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La patère est un ustensile sacrificiel, évasé et peu profond, servant au service du vin[1]. C'est, avec la grappe de vigne et le thyrse, l'un des attributs de Bacchus (Dionysos), Épona et aussi d'Hadès (Pluton). On offrait une libation aux dieux avec une patère[1].

Patères conservées[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors des rituels publics traditionnels de la Rome antique, les prêtres officiaient (prières, sacrifices, libations, augures) « capite velato », c'est-à-dire avec leur tête couverte par un pan arrière de leur toge. La tête couverte est un trait caractéristique des rites romains. La pratique étrusque ou « ritus graecus », « rite grec » se faisait à tête découverte. Dans l'art romain, la tête couverte est un symbole de pietas et du statut de l'individu en tant que pontife, augure ou autre prêtre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (it) « pàtera », Vocabolario, sur treccani.it, Treccani (consulté le 21 décembre 2019).

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Vertet 1972] Hugues Vertet, « Manches de patères ornés en céramique de Lezoux », Gallia, vol. 30, no 1,‎ , p. 5-40 (lire en ligne [sur persee]).