Céramique pseudo-ionienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La céramique pseudo-ionienne est un style de céramique grecque occidentale. Il s'agit essentiellement de productions à pâte claire, provenant d'ateliers proches de Massalia.

Les productions céramiques grecques ont inspiré des ateliers indigènes innovants. Leurs productions, directement dérivées du registre phocéen, ont gardé pour des formes particulières, de fortes influences gauloises (coupes carénées). Ces ateliers implantés parfois assez loin de la côte, ont permis de minimiser l'hypothèse d'ateliers massaliètes en territoire indigène. L'atelier principal se serait trouvé à proximité de l'oppidum Saint-Marcel au Pègue (Drôme)[1].

Il s'agit de productions tournées, en pâte claire micacée, portant un décor peint (le registre allant de la bande ocre au développement de formes figuratives). Débutant au milieu du VIe siècle av. J.-C., ce courant original s'éteint au IVe siècle av. J.-C..

Au cours de cette période cette poterie s'est diffusée en moyenne vallée du Rhône (oppidum des Segovellaunes du Malpas à Soyons).

Vaiselle vinaire à décor pseudo-ionien du Musée archéologique de Le Pègue


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Lagrand, La céramique pseudo-ionienne dans la moyenne vallée du Rhône, Cahiers Rhodaniens, X, 1963

Liens externes[modifier | modifier le code]