Juvenile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juvenile
Description de cette image, également commentée ci-après

Juvenile sur scène en 2008.

Informations générales
Nom de naissance Terius Gray
Naissance (40 ans)
La Nouvelle-Orléans, Louisiane, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, parolier, acteur
Genre musical Hip-hop, Dirty South[1]
Instruments Voix
Années actives Depuis 1991
Labels Warlock Records, Cash Money Records, Atlantic Records, Rap-a-Lot Records
Site officiel juvenilerealitycheck.com

Juvenile, de son vrai nom Terius Gray, né le à La Nouvelle-Orléans en Louisiane, est un rappeur, parolier et acteur américain. Il est également membre du groupe de hip-hop Hot Boys. À 19 ans, il se lance dans le rap avec la publication de son premier album Being Myself en 1995. Il se popularise grâce au single Back That Thang Up publié en 1999.

En 2003, il revient au label Cash Money pour publier Juve the Great, qui contient le single à succès Slow Motion. Après la publication de cet album, il quitte de nouveau Cash Money, et signe avec Atlantic Records en 2006. Il publie Reality Check sous ce label. Il publie son huitième album, intitulé Cocky and Confident, le 1er décembre 2009[2], puis son neuvième album, Beast Mode le 6 juillet 2010[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Juvenile est né le à La Nouvelle-Orléans en Louisiane[1] et se lance dans le rap au début des années 1990. L'un de ses premiers enregistrements s'intitule It's Jimi de DJ Jimi datant de 1991[1]. La chanson Bounce (for the Juvenile) est un succès[1] et aide à populariser la « bounce music », un nouveau genre hip-hop originaire de La Nouvelle-Orléans.

Le premier album de Juvenile, Being Myself, est publié le 7 février 1995[4] après sa signature au label Warlock Records. L'album ne parvient pas à atteindre les classements nationaux et à populariser Juvenile[1]. Juvenile signe plus tard avec les dirigeants du label Cash Money Records, Ronald « Suga Slim » Williams et Brian « Baby » Williams[1]. Au label, le 13 mai 1997, Juvenile publie son deuxième album, « Solja Rags »[5]. L'album se popularise et atteint les Billboard Hot R&B/Hip-Hop Songs[1],[6]. Il s'agit de la première fois qu'il collabore avec le producteur de Cash Money Mannie Fresh. Toujours en 1997, Juvenile se joint au groupe de hip-hop Hot Boys aux côtés des rappeurs B.G., Turk, et Lil Wayne[1] ; ensemble, ils publient leur premier album, Get It How U Live! le 28 octobre 1997[1],[7], qui atteindra les classements musicaux[8].

400 Degreez (1998–2002)[modifier | modifier le code]

Le troisième album de Juvenile, 400 Degreez, est publié le 9 juin 1998[9]. L'album est un véritable succès dans la scène hip-hop[1] grâce notamment à la promotion effectuées par le label Cash Money, aidé à la distribution par Universal Records. Les singles Ha et Back That Azz Up font également partie du succès, et atteignent le Billboard Hot 100 et les Hot R&B/Hip-Hop Songs[10]. Lancé par ces deux singles, 400 Degreez est certifié quadruple disque de platine par la RIAA[1]. Cependant, une polémique entoure la chanson Back That Azz Up, qui semblerait ressembler à la chanson homonyme de DJ Jubilee. En janvier 2005, l'United States Court of Appeals for the Fifth Circuit de La Nouvelle-Orléans rejette l'affaire[11].

En 1998, après la sortie de 400 Degreez, une version remixée du premier album de Juvenile, Being Myself, et une réédition de son deuxième album, Solja Rags, sont publiées[1]. La version remixée de Being Myself atteint la 137e place du Billboard 200[12]. En parallèle, le deuxième album des Hot Boys, Guerrilla Warfare est publié le 27 juillet 1999[13], et certifié disque de platine par la RIAA. Juvenile publie ensuite deux nouveaux albums solo chez Cash Money : Tha G-Code le 7 décembre 1999[14], et Project English le 30 janvier 2001[15] (classé 2e} du Billboard 200[16] et certifié disque d'or[1]). Ces albums, bien que populaires, n'atteindront pas le succès de 400 Degreez. Le label UTP Records annoncera plus tard une suite de l'album, intitulée 600 Degreez mais qui ne sera jamais publié[1].

Juve the Great et UTP (2003–2004)[modifier | modifier le code]

Le manager de Juvenile, Aubrey Francis, et Baby de Cash Money se rencontrent et s'allient pour la publication d'un nouvel album. Juvenile revient au label Cash Money Records en 2003, avec son album Juve the Great le 23 décembre[17]. Juve the Great est certifié disque de platine et atteint la 28e place du Billboard 200[18] ; il contient le single à succès Slow Motion en featuring avec Soulja Slim. Il s'agit du premier single classé numéro un de Juvenile et Slim[10] avant que Slim ne décède en novembre 2003[19]. Le dernier album des Hot Boys, Let 'Em Burn est publié en 2003.

En 2005, Juvenile signe au label Atlantic Records et avec UTP Records. UTP Records est un label lancé par Juve, son manager Aubrey « Pied Piper » Francis, et son frère aîné Corey. Le groupe appelé UTP (Juve, Skip, et Wacko) publie la chanson Nolia Clap, produite par Juve et le producteur XL Robertson[1]. Juvenile chante également Booty Language qui fera partie de la bande-son du film Hustle and Flow[20]. Le domicile de Juvenile situé à Slidell, en Louisiane, est frappé par l'ouragan Katrina[1]. Juvenile, Master P et d'autres rappeurs parviennent à récolter des fonds et à ravitailler les victimes de l'ouragan[21]. Il emménage à Atlanta peu après l'ouragan en 2005. Au printemps 2006, il revient à La Nouvelle-Orléans[22].

Reality Check (2006)[modifier | modifier le code]

Reality Check, l'album de Juvenile publié en 2006, débute premier du Billboard 200[23] et certifié disque d'or. La production de l'album débute en mai 2005, une majeure partie ayant été enregistré dans une chambre d'hôtel d'Holiday Inn à La Nouvelle-Orléans[24]. Son premier single s'intitule Animal, suivi de Rodeo, Get Ya Hustle On produit par Donald XL Robertson, What's Happenin' produit par Terrence « Sinista » Freeman, et Way I Be Leanin' en featuring avec Mike Jones, Paul Wall, Skip, et Wacko[10]. Une partie de l'album est enregistrée aux côtés de l'ingénieur-son Stewart Cararas dans son studio Paradigm Park Studios à La Nouvelle-Orléans. Le studio a, lui aussi, été frappé par l'ouragan Katrina. Stewart vit désormais à Los Angeles. En signant chez Atlantic, Juvenile critique son ancien label Cash Money pour lui avoir restreint sa créativité et sa rancœur vis-à-vis de l'ouragan. Shaheem Reid note la chanson Get Ya Hustle On comme une critique envers Ray Nagin et l'administration George W. Bush après le passage de l'ouragan[25].

Cocky and Confident et Rejuvenation (depuis 2009)[modifier | modifier le code]

Cocky and Confident est publié en décembre 2009.

Juvenile publie son dixième album Rejuvenation le 19 juin 2012, distribué par Rap-a-Lot Records[26]. Le premier single de l'album s'intitule Power en featuring avec Rick Ross. Juvenile collabore avec Lil Wayne, DJ Khaled, et Drake sur l'album[26]. Le 28 octobre 2014, Juvenile annonce et confirme son retour chez Cash Money[27]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Playaz of Da Game
  • 2004 : The Greatest Hits
  • 2005 : Raw

Remix[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Being Myself

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Live from St Louis
  • 2002 : Uncovered
  • 2005 : Street Heat: Live

Singles[modifier | modifier le code]

Année Chanson U.S. Hot 100 U.S. R&B U.S. Rap Album
1999 Back That Azz Up (featuring Lil' Wayne et Mannie Fresh) 18 5 4 400 Degreez
1999 Ha 68 - - 400 Degreez
1999 Follow Me Now - 63 - 400 Degreez
2000 U Understand 83 27 - Tha G-Code
2000 I Got That Fire (featuring Mannie Fresh) - 62 - Tha G-Code
2001 Set It Off 65 19 - Project English
2002 Momma Got Ass 65 27 - Project English
2004 Slow Motion (featuring Soulja Slim) 1 2 1 Juve the Great
2004 Nolia Clap (avec Skip et Wacko) 31 9 - The Beginning of the End
2004 In My Life (featuring Mannie Fresh) 46 18 - Juve the Great
2004 Bounce Back (featuring Baby) - 85 - Juve the Great
2006 Rodeo 41 12 - Reality Check
2006 What's Happenin' - 56 - Reality Check
2006 Get Ya Hustle On - 91 - Reality Check
2006 Way I Be Leanin' (featuring Mike Jones, Paul Wall, Skip et Wacko) - 75 - Reality Check

Apparitions[modifier | modifier le code]

Année Chanson Artiste(s) Album
1996 Retaliation B.G. Chopper City
1997 Round My Way B.G. It's All on U, Vol. 1
1998 Cutlass, Monte Carlo's & Regals Big Tymers How You Luv That
Try'n 2 Make a Million
1999 Knockout B.G. Chopper City in the Ghetto
Niggaz in Trouble
Snoopy Track Jay-Z Vol. 3... Life and Times of S. Carter
It's Like That Cha Cha Dear Diary
Hypnotize Cash Money Tear Da Club Up Thugs CrazyNDaLazDayz
Ride (Down South) Foxy Brown Chyna Doll
I Ain't the One Profyle Whispers in the Dark
Play That Shit Noreaga Melvin Flynt – Da Hustler
Flaw Boyz Jim Crow Crow's Nest
Ballers (Cash Money Remix) Project Pat Ghetty Green
2000 Hit U Up Lil Wayne Lights Out
Shine
Hey Ya Strings The Black Widow
Get In Line B.G. Checkmate
#1 Stunna Big Tymers I Got That Work
My Life
We Ain't Stoppin
Hard Life
We Hustle
Rocky
2001 Put Yo Sets Up Redd Eyezz Eyezz of the Storm
Bounce It JD Puttin-N-Wurk
Holla at My Thugs Usual Suspects Reality World
2002
I Can Do Dat (Remix) Lil' Flip Undaground Legend
What You Doin' Wat Dat Naam Brigade Early In The Game
Bling Bling Various Artists All About the Benjamins
2003 Back Up Big Tymers Big Money Heavyweight
When Its Hot JT the Bigga Figga Project Poetry
2004 Nice Change Pastor Troy By Any Means Necessary
Pop Off San Quinn I Give You My Word
Boom Mario Turning Point
Point 'Em Out I-20 Self Explanatory
Don't Start It Body Head Bangerz Body Head Bangerz: Volume One
Salt Shaker [Remix] Ying Yang Twins My Brother & Me
2005 Watcha Gonna Do? Brian McKnight Gemini
Who Need a B Bun B Trill
Out Here Twista The Day After
Ceo Stacks JT the Bigga Figga] Neighborhood Supastarz
Gotta Get It
Dangerous Minds
Gotta Make It (Remix) Trey Songz I Gotta Make It
2006 Pimp Hard Scarface My Homies Part 2
Crunk in the Club Eurika
2007 From the Corner to the Block Galactic From the Corner to the Block
All Night (Excuse Me) Ali & Gipp Kinfolk
Gotta Get It Young Buck They Don't Bother Me
Dangerous Minds Young Buck, JT the Bigga Figga et Skip
Pimpin' Don't Fail Me Now 8Ball & MJG Ridin High
2008 Independent El Demonio Born Again
Pop It 4 Pimp Bun B II Trill
2009 That'll Work The Alchemist Chemical Warfare
Gotta Get It DJ Drama Gangsta Grillz: The Album (Vol. 2)
Bricks D Boyz Life Of A D-Boy
Got 2 Have It
2011 Hustla WC Revenge of the Barracuda

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p (en) Jason Ankeny, « Juvenile – Biography », AllMusic,‎ (consulté le 6 novembre 2015).
  2. Amazon: Juvenile – Cocky & Confident Amazon
  3. Jake Paine, « Juvenile Moves "Beast Mode" To July, Declares It A Summer Album | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHop DX,‎ (consulté le 14 octobre 2012)
  4. (en) « Juvenile - Being Myself Overview », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  5. (en) Keith Farley, « Juvenile - Solja Rags Overview », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  6. (en) « Juvenile - Solja Rags Awards », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  7. (en) Mtume Salaam, « Hot Boys - Get It How U Live! Overview », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  8. (en) « Hot Boys - Get It How U Live! Awards », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  9. (en) Jason Birchmeier, « Juvenile - 400 Degreez Overview », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  10. a, b et c (en) « Juvenile – Billboard Singles », AllMusic,‎ (consulté le 6 février 2008).
  11. (en) « For The Record: Quick News On Nickelback, Mariah Carey, Kanye West, Beyonce, Further Seems Forever, Juvenile & .he also has a 9th album coming out in stores on November according to his myspace page in November More Juvenile net worth $350 million », MTV News,‎ (consulté le 14 février 2008).
  12. (en) « Juvenile - Being Myself Awards », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  13. (en) Robert Gabriel, « The Hot Boys - Guerrilla Warfare », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  14. (en) Jason Birchmeier, « Juvenile - Tha G-Code Overview », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  15. (en) Jason Birchmeier, « Juvenile - Project English Overview », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  16. (en) « Juvenile - Project English Overview », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  17. (en) « Juvenile - Juve the Great Overview », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  18. (en) « Juvenile - Juve the Great Awards », sur AllMusic (consulté le 5 novembre 2015).
  19. (en) Jason Ankeny, « Soulja Slim – Biography », AllMusic,‎ (consulté le 26 février 2008).
  20. (en) Shari Scorca, « Lil Jon, T.I., Paul Wall Bring the Dirty South to the Sunset Strip », MTV News,‎ (lire en ligne).
  21. (en) Corey Moss, « Juvenile, 3 Doors Down Among Those Affected By Disaster », MTV News,‎ (lire en ligne).
  22. (en) Corey Takahashi, « Rapper Juvenile Returns to New Orleans », National Public Radio,‎ (consulté le 6 février 2008).
  23. Chris Harris, « Juvenile's New 'Reality' Scores 'Billboard' #1 », MTV News,‎ (lire en ligne).
  24. (en) Hillary Crosley, « Juvenile Gets Busy at a Holiday Inn – Making an Album », MTV News,‎ (consulté le 14 février 2008).
  25. (en) « Juvenile Tears Into Cash Money, Lil Wayne — And FEMA », MTV News,‎ (consulté le 14 février 2008).
  26. a et b (en) « Juvenile To Collaborate With Lil Wayne | Hip Hop Entertainment News & Comedy », Kingice.com,‎ (consulté en 147 octobre 2012).
  27. (en) « Guess Who Birdman Signed Back To Cash Money Records? », sur MTV News (consulté le 6 novembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]