Parti communiste (Wallonie-Bruxelles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Parti communiste (ou Parti communiste Wallonie-Bruxelles) est un parti politique belge francophone, successeur de l'ancien Parti communiste de Belgique. Il a été fondé en 1989, lors de la scission de celui-ci en deux formations. Le Parti communiste flamand ayant cessé d'exister, le PC francophone belge est aujourd'hui le seul parti issu de l'ex-PCB.

Il compte quelques conseillers communaux à Charleroi, Tournai, Courcelles, Manage (3), Le Rœulx, La Louvière et Trooz (2). Les résultats électoraux des communistes sont très faibles.

À plusieurs reprises dans les années 1990 et 2000 le Parti communiste Wallonie-Bruxelles a participé à des listes de rassemblement "à gauche du Parti socialiste", Gauches Unies aux européennes, communales et régionales de 1994-1995, et des listes de cartels en 2009 et en 2010 (Front des gauches) avec divers partis trotskystes et autres. À d'autres occasions, des candidats du PC ont été présentés, et parfois élus sur des listes EcoloCharleroi par exemple) ou PSTournai par exemple) lors d'élections communales.

À partir des Élections communales et provinciales belges de 2012, le PC systématise des alliances avec le Parti du travail de Belgique. Il obtient ainsi un conseiller provinciale en Province de Liège, un conseiller communal et un conseiller de CPAS à Seraing. Il continue cette collaboration dans le PTB-GO durant les élections fédérales et régionales de 2014.

En janvier 1999, vingt-six membres de la Fédération bruxelloise du PC, dont l'ensemble de sa direction, rendent leur carte du parti, en désaccord avec la ligne d'autonomie électorale imposée par les fédérations wallonnes, la plupart adhèrent à Ecolo. Parmi eux, la secrétaire de fédération Anne Herscovici, conseillère communale Ecolo à Ixelles, et le président Michel Godard, conseiller communal suppléant (il est appelé à siéger en septembre 1999) Ecolo à Watermael-Boitsfort[1]. La première deviendra présidente du CPAS d'Ixelles (2000-2006), puis députée régionale (2009-), le second échevin des travaux publics à Watermael-Boitsfort (2000-2003)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]