Ouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Haute-Saône
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Haute-Saône.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ouge
L'église.
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Jussey
Intercommunalité Communauté de communes Vannier Amance
Maire
Mandat
Agnès Cocagne
2014-2020
Code postal 70500
Code commune 70400
Démographie
Gentilé Ougeats, Ougeates
Population
municipale
113 hab. (2014)
Densité 8,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 47′ 47″ nord, 5° 42′ 16″ est
Altitude Min. 228 m – Max. 383 m
Superficie 13,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Ouge

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Ouge

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ouge

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ouge

Ouge est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Ouge est un petit village situé en pleine campagne, entre Fayl-la-Forêt et Vitrey-sur-Mance.

Rose des vents Laferté-sur-Amance
(Haute-Marne)
Velles
(Haute-Marne)
Rose des vents
Pierremont-sur-Amance
(Haute-Marne)
N Vitrey-sur-Mance
Chauvirey-le-Châtel
O    Ouge    E
S
Fayl-Billot
(Haute-Marne)
La Quarte

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village donne son nom à la rivière Ougeotte, affluent de rive droite de la Saône, qui y prend sa source.

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Ouge aurait été au Xe siècle une possession de l'abbaye Saint-Pierre et Saint-Paul de Luxeuil et fit partie par la suite des terres de Chauvirey.

Totalement détruit en 1636, le village resta désert pendant sept ans. Il fut peu à peu reconstruit et habité par des paysans, vignerons, artisans.

Le village fut occupé durant les deux guerres mondiales, les maisons furent également réquisitionnées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Ouge faisait partie depuis 1801du canton de Vitrey-sur-Mance. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Jussey.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de la communauté de communes du pays Vannier, créée en 1996 et qui s'étendait sur les départements de la haute-Marne et de la Haute-Saône, et qui regroupait environ 3 000 habitants.

L'article 35 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010[1] « de réforme des collectivités territoriales » prévoyant d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre, dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants :
- la communauté de communes du pays Vannier (Haute-Marne et Haute-Saône) ;
- la communauté de communes du pays d'Amance (Haute-Marne) ;
- la communauté de communes du canton de Laferté-sur-Amance (Haute-Marne) ;
ont fusionné le pour former la communauté de communes Vannier Amance, dont la commune fait désormais partie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Michel Chamoin[3] SE  
mars 2014[4] en cours
(au 10 avril 2014)
Agnès Cocagne SE  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune d’Ouge comptait 113 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
783 725 648 773 809 784 801 739 737
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
645 678 664 614 595 572 580 548 527
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
522 467 469 387 216 344 335 316 269
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
250 210 180 181 153 142 122 122 113
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La fête patronale a lieu, tous les ans, le premier dimanche après le 16 juillet (Notre Dame du Mont Carmel).

Économie[modifier | modifier le code]

  • En 1900, un artisan y fabriquait des meules et grès à aiguiser et à émoudre.
  • Il y a eu une coopérative laitière pendant de nombreuses années, on en voit encore la façade. Il en est de même pour l'un des anciens cafés qui faisait également office d'épicerie-bureau de tabac.
  • Il y a peu de personnes habitant au village toute l'année (voir tableau ci-dessus). Mais dès l'été, les maisons faisant office de résidences secondaires se remplissent. Beaucoup de maisons ont été entièrement restaurées par des étrangers. On compterait (chiffre incertain compte tenu de l'évolution) 6 familles hollandaises et 2 familles allemandes.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Habitat rural de type 3P : porcs, poules, pigeons rénové et très rare à retrouver dans cet état.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château XVIe (monument historique inscrit) : 2 tours rondes, façade est, tour d'escalier ouest et escalier en vis[7]. Patrimoine très bien entretenu, entouré d'un « jardin remarquable » (labellisé en 2010). Le parc botanique a été planté, pour l'essentiel à partir de 1980, de nombreuses essences de grand développement (300 arbres de haut-jet, répartis en 90 espèces, 1500 arbustes). Le parc est également agrémenté d'un bassin japonais (2010) et d'une fontaine monumentale de style XVIIe (terminée en 2015).
  • Église XIIIe (monument historique inscrit), très reconstruite en 1832 et 1857 : mobilier et boiseries XVIIIe, poutre de gloire en fer forgé. Église sous le titre de saint Rémy. Totalement rénovée en 2010[8],[9].
  • Calvaire XVIIIe (monument historique classé) avec statue-colonne, au sud-ouest du village[10], représentant un abbé mitré tenant un livre, surmonté d'un chapiteau corinthien qui soutient un crucifix. À l'entrée sud du village.
  • D'autres croix sont disséminées dans le village.
  • Source de l'Ougeotte, qui se jette dans la Saône.
  • Beau point de vue sur la vallée de l'Amance, côté Laferté-sur-Amance.
  • Il ne subsiste que deux des quatre fontaines du village, une dans la grande rue (rue de la Perrière) et l'autre rue de Chantereine servant de bac à fleurs juste à côté du calvaire.
  • Au cimetière : tombe en mémoire des victimes d'un train de réfugiés mitraillé sur la ligne Paris-Mulhouse le 15 juin 1940 à hauteur d'un petit passage à niveau dans la plaine entre la gare de Laferté-sur-Amance (52) et la gare de Vitrey-sur-Mance (70). Le monument porte la mention « A la mémoire des victimes civils du train mitraillé le 15 juin 1940 ».
  • Il subsiste, adjacents aux maisons, quelques appentis servant à loger les porcs, poules, et pigeons, dont deux sont assez remarquables (voir illustration).
  • Avec un peu d'attention, on y retrouve la trace de la Coopérative laitière et de l'ancien café sur la place.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Les Justes parmi les Nations à Ouge (nomination 5 septembre 2005 par l'institut Yad Vashem de Jérusalem[11]) :
    • Janine Joly née Marty, (1924- ) ;
    • Marcel Marty, (1896-1980) ;
    • Olga Marty, (1902-1995) ;
    • Jeanne Louis (née Duhaut), mère d'Olga (1878-1970).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Ouge Blason De sinople à la bande d'argent chargée de l'inscription « OUGE » de sable, les lettres posées à plomb.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]