Orbite héliocentrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les planètes en orbite autour du Soleil.

Une orbite héliocentrique est l'orbite d'un objet en révolution directe autour du Soleil.

Les orbites des objets secondaires du Système solaire — la Terre et les autres planètes, les planètes naines et les petits corps — qui sont en rotation directe autour du Soleil, objet primaire de ce système planétaire, sont des orbites héliocentriques. Les orbites des objets tertiaires du Système solaire, qui sont en rotation directe non avec le Soleil mais avec l'objet secondaire dont ils sont les satellites naturels, ne sont pas des orbites héliocentriques. Par exemple, l'orbite de la Lune, unique satellite naturel de la Terre, est n'est pas héliocentrique mais géocentrique ; et celle d'une sonde spatiale en rotation directe avec la Lune, une orbite sélénocentrique.

Une orbite héliocentrique est une orbite elliptique dont le foyer est le barycentre du Système solaire. Le périapside d'une orbite héliocentrique est appelée le périhélie. L'apoapside d'une orbite héliocentrique est appelée l'aphélie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La révolution des planètes autour du Soleil a été (re)découverte par l'astronome Nicolas Copernic (1473-1543) et exposé dans son De Revolutionibus orbium coelestium (1543). L'astronome Johannes Kepler (1571-1630) a découvert la forme elliptique de l'orbite héliocentrique des planètes. Son énoncé, dans l'Astronomia nova (1609), est connu comme la première loi de Kepler.

Le Soleil étant de très loin le corps le plus massif du Système solaire (700 fois plus massif que l'ensemble du reste du Système solaire), le foyer des orbites héliocentriques est situé dans le Soleil ou à proximité de celui-ci. La distance entre le Soleil et le barycentre du Système solaire varie en fonction de la position des autres corps du système planétaire, notamment des quatre planètes géantes gazeuses dont Jupiter, la plus massive.

Voir aussi[modifier | modifier le code]