Orbite synchrone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Rotation synchrone.

L'orbite synchrone est une orbite sur laquelle un satellite mettra autant de temps à accomplir une révolution autour d'un astre que cet astre en prendra pour effectuer un tour sur lui-même.

Dans le cas particulier de la Terre, on parle d'une orbite géosynchrone.

Si de plus l'inclinaison et l'excentricité orbitale de cette orbite sont nulles, alors le satellite paraîtra immobile vu de l'astre central — dans le cas contraire il paraîtra décrire un analemme.

Note : ne pas confondre l'orbite synchrone avec la rotation synchrone dans laquelle le satellite met autant de temps à effectuer un tour complet sur lui-même qu'à accomplir une révolution autour de l'astre central.

Implication en planétologie[modifier | modifier le code]

Le fait pour un satellite naturel d'orbiter en deçà ou au-delà de l'orbite synchrone (c'est-à-dire d'accomplir une révolution autour d'une planète en moins ou en plus de temps que ne met celle-ci à effectuer un tour complet sur elle-même) entraîne généralement des conséquences fatales.

En effet, les forces de marée exercées par la planète ralentissent (orbite en deçà) lentement le satellite, qui perd peu à peu de l'altitude et finira par s'écraser un jour sur la planète, à moins qu'il ne se disloque avant en atteignant la limite de Roche et forme éventuellement un nouvel anneau planétaire. Pour l'orbite au-delà, ces forces accélèrent le satellite et l'éloignent.

Plusieurs lunes du système solaire sont dans cette situation critique : c'est notamment le cas de Phobos (satellite de Mars), Cordélia et Ophélie (satellites naturels d'Uranus) et de Naïade, Thalassa et Despina (satellites naturels de Neptune).

Orbites des principales lunes du système solaire[modifier | modifier le code]

Orbites de satellites naturels dans le système solaire.
Lune (Planète) Demi-grand axe (km) Période de révolution (d)[1]
Lune (Terre) 384 399 27,321
Io (Jupiter) 421 800 1,769
Europe (Jupiter) 670 900 3,551
Ganymède (Jupiter) 1 070 400 7,154
Callisto (Jupiter) 1 882 700 16,689
Titan (Saturne) 1 221 870 15,95
Miranda (Uranus) 129 900 1,413
Ariel (Uranus) 190 900 2,520
Triton (Neptune) 354 759 -5,877
Charon (Pluton) 17 181 6,387

Orbites synchrones pour les planètes du système solaire[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous indique les paramètres orbitaux que doivent avoir des satellites pour décrire une orbite synchrone autour des planètes du système solaire.

Orbites synchrones de satellites des planètes du système solaire[2].
Planète Demi-grand axe (km) Période de révolution (d)[1]
Mercure 242 464 58,485
Vénus 1 533 883 242,357
Terre 42 167 0,997
Mars 20 392 1,023
Jupiter 159 722 0,412
Saturne 112 043 0,443
Uranus 82 534 0,716
Neptune 83 361 0,669

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b 1 d = 86 400 s
  2. « Comment calculer l'orbite synchrone ? », sur Astronoo (consulté le 26 août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]