Olgierd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Olgierd
Algierd. Альгерд (A. Guagnini, 1578).jpg
Fonction
Grand-duc de Lituanie
Titres de noblesse
Prince de Vitebsk (d)
Grand-duc de Lituanie
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Mère
Jewna (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Aldona de Lituanie
Narimantas
Jaunutis
Manvydas (en)
Liubartas (en)
Kęstutis
Karijotas
Augusta Anastasia de Lituanie (en)
Elžbieta Gediminaitė (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Maria Yaroslavna (en) (de à )
Uliana de Tver (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Ladislas II Jagellon
André de Polotsk (en)
Demetrius Starshy (en)
Fiodor Olgierdowic (d)
Vladimir Olgerdovich (en)
Kenna Olguierdovna (d)
Konstanty Czartoryski
Maria Olguierdovna (d)
Helen of Lithuania (d)
Alexandra de Lituanie (en)
Švitrigaila
Kaributas (en)
Skirgaila
Agrypina (en)
Lengvenis (en)
Vygantas (en)
Karigaila (en)
Minigalo Olguierdovich (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de

Olgierd (en lituanien Algirdas, en Russe Ольгерд) né en 1296, fut grand-duc de Lituanie, de 1345 à 1377.Avec l'aide de son frère Kęstutis il étendit la Lituanie des États baltes actuels à la mer Noire jusqu'aux portes de Moscou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Olgierd est l'un des sept fils du Grand Prince Ghédimin ou Gediminas (*vers 1275-1341). Gediminas avait partagé son royaume entre son fils cadet Jaunutis, mis en possession de la capitale, Vilnius, Olgierd recevant la partie orientale, tandis que la partie occidentale revenait à Kęstutis. Mais ce partage féodal affaiblit d'abord le royaume face aux chevaliers de l'Ordre Teutonique au nord-ouest, la Horde d'Or au sud-ouest, la Pologne à l'ouest et la Moscovie à l'est.

En 1345 grâce au dévouement de Kęstutis, Olgierd, caractérisé par une grande sagacité politique, détrône d'abord Jaunutis, son plus jeune frère, jugé incompétent face à la politique agressive de l'Ordre Teutonique et partage d'abord le pouvoir avec Kestutis sous le titre de Duc de Vitebsk pendant plus de 20 ans. Soucieux de continuer l'oeuvre de son père, il consacre les années suivantes à l'expansion du territoire et portera ensuite le titre de grand-duc de Lituanie. .

Olgierd reprend le duché de Samogitie à l'ordre Teutonique, jugé responsable de la mort de son père, et la Podolie aux Tartares du Dniepr. Battu et fait prisonnier par les Chevaliers teutoniques, il parvient à leur échapper, et reprend la lutte pour empêcher ledit ordre de se consolider. Il perdit cependant la Volhynie, la Podolie, les palatinats de Brzesc et de Belz, que lui ravirent les Polonais.

En 1362, il défit trois hordes de Mongols en Podolie et sur le Dniepr (bataille des Eaux Bleues), puis pilla et détruisit Cherson. Il dirigea contre la Russie trois expéditions dont deux en 1367 pour soutenir Michel II de Tver (en) contre Dmitri. Il envahit ensuite la Prusse, en 1370, mais perdit la bataille de Rudau (en), ce qui entraîna l'occupation de Vilnius par les Allemands.

Olgierd a tenu bon face aux apétits des royaumes voisins, gagnant en influence et territoire aux dépens de Moscou et de la Horde d'Or et étendant les frontières du Grand-Duché de Lituanie jusqu'à la Mer Noire. Son action principale fut la sécurisation des terres de l'ancienne Rus' de Kiev. Olgierd occupa les principautés de Smolensk et de Briansk en Russie occidentale. Bien qu'il ait organisé l'élection de son fils André comme Prince de Pskov et qu'une puissante minorité de citoyens de la République de Novgorod l'ait soutenu contre la Moscovie, son gain commercial restait moindre et ses assises précaires. Ses relations avec les grands ducs de Moscovie étaient généralement amicales (comme en témoignent ses mariages avec deux princesses russes orthodoxes), mais cela ne l'empécha pas de tenter de prendre Moscou par deux fois, en 1368 et 1370 pendant la guerre lituano-muscovite (1368-1372).

Un exploit important fut sa victoire sur les Tatars en Ukraine, lors de la Bataille des Eaux Bleues au sud du Bug en 1362, qui provoqua la chûte des Kipchaks et obligea le khan à se retirer en Crimée.

Olgierd mourut en 1377, laissant douze fils dont les plus célèbres sont Švitrigaila et Jogaila qui se convertit au catholicisme, monta sur le trône polonais et fonda la dynastie qui gouverna la Lituanie et la Pologne pendant près de 200 ans

Personnalité et Religion[modifier | modifier le code]

Encore aujourd'hui, Olgierd est largement honoré en Biélorussie en tant que  commandant militaire couronné de succès et en tant qu'unificateur des territoires biélorusses au sein d'un même Etat médiéval du Bélarus. Un monument à sa mémoire a été érigé à Vitsebsk en 2014, dans le cadre de la célébration du 1040e anniversaire de la ville.

Olgierd a été duc de Vitebsk pendant plus de 20 ans avant de devenir grand-duc de Lituanie. Il parlait tant le lituanien que d'autres langues comme le ruthénien. Cela lui permettait probablement de comprendre à quelles valeurs tenait la majorité de ses sujets, notamment le paganisme orthodoxe, et semble lui avoir permis de ne pas  les décevoir en encourageant le catholicisme romain. 

De toute évidence, Olgierd et le Grand Duché de Lituanie restèrent attachés à leur religion paganiste, comme il est mentionné dans les récits de Nicephorus Gregoras, historien byzantin du 14e siècle[1]. Selon les historiens modernes, "Pour Gediminas et Olgierd, le paganisme représentait un outil et une arme diplomatique utile... qui leur a permis d'utiliser les promesses de conversion comme moyen de préserver leur pouvoir et leur indépendance"[2] ; le patriarche Neilos décrit Olgierd comme " prince adorateur du feu"[3] et un autre patriarche, Philotheos, excommunia "tous les nobles ruthéniens qui avaient aidé Olgierd et les impies"[4].

La cérémonie funèbre d'Olgierd consista en un cérémoniel de crémation avec 18 chevaux et beaucoup de ses biens dans une forêt près de Maišiagala, probablement dans le sanctuaire forestier de Kukaveitis[5]. La recherche du site funéraire fait l'objet de campagnes archéologiques depuis 2009.

Arbre généalogique : descendance d'Olgierd parmi les rois de Pologne[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Olgierd
Grand duc de Lituanie (1345-1377)
épouse Maria de Vitebsk
épouse Uliana Aleksandrovna de Kiev
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hedwige Ire
(1re épouse)
 
Ladislas II Jagellon
Grand duc de Lituanie
(1377-1392)
roi de Pologne (1386-1434)
 
Sophie de Halshany
(4e épouse)
 
 
 
 
 
 
 
 
Kaributas
prince de Novhorod-Siverskyi
épouse Anastasia Olegovna de Kiev
 
 
Konstanty Czartoryski
prince de Chortoryisk
 
 
Fiodor de Lituanie
prince de Rylsk et de Ratnie
épouse Olga
 
 
Švitrigaila de Lituanie
Grand duc de Lituanie (1430-1432)
ép. Anna Ivanovna de Kiev
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ladislas III Jagellon
roi de Pologne (1434-1444)
roi de Hongrie (1439-1444)
 
 
Casimir IV Jagellon
Grand duc de Lituanie (1440-1492)
roi de Pologne (1447-1492)
 
Elisabeth de Habsburg
 
 
 
Fedor de Lituanie
duc de Niasvizh et de Zbarazh
 
 
Wasyl Konstantynowicz Czartoryski
épouse Hanna
 
 
Sanguszko Fiodorowic de Lituanie
prince de Ratnie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ladislas IV de Pologne
roi de Bohême (1471-1516)
roi de Hongrie (1490-1516)
 
Jean Ier Albert Jagellon
roi de Pologne (1492-1501)
 
Alexandre Ier Jagellon
Grand duc de Lihuanie (1492-1506)
roi de Pologne (1501-1506)
 
Sigismond Ier de Pologne
Grand duc de Lituanie (1506-1544)
roi de Pologne (1506-1548)
 
 
 
Vassili Fedorovitch de Lituanie
duc de Zbarazh
 
 
Michał Wasylewicz Czartoryski
épouse Maria Niemir
 
 
Aleksander Sanguszkowicz de Lituanie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Étienne Báthory
voïvode de Transylvanie (1571-1575)
Grand duc de Lituanie (1576-1586)
roi de Pologne(1576-1586)
 
Anne de Pologne
 
Sigismond II de Pologne
Grand duc de Lituanie (1544-1572)
roi de Pologne (1548-1572)
 
Vassili Vassilevitch de Lituanie
duc de Zbaraski
 
 
 
 
 
 
 
 
Andrzej Sanguszko
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fiodor Michałowicz Czartoryski
 
Zofia Sanguszko
 
Fiodor Sanguszko
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mikhail Wisniowiecki
duc de Vyshnivets
 
 
 
 
Iwan Federowicz Czartoryski
 
 
 
Roman Sanguszko
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aleksander Wisniowiecki
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ivan Wisniowiecki
 
 
 
 
 
 
Stanislaw Radziminski
 
Fiodora Sanguszko
 
Andrzej Leszczynski
 
Anna Firlejówna
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Michal Wisniowiecki
 
Constantin Wisniowiecki
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Andrzej Wisniowiecki
 
 
 
 
 
 
Anna Radziminska
 
 
 
 
 
Rafal Leszczynski
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Michal Wisniowiecki
 
Constantin Wisniowiecki
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Alexandra Wisniowiecka
 
Jerzy Czartoryski
 
 
 
 
 
Boguslaw Leszczynski
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jérémy Wisniowiecki
 
Marianna Wisniowiecka
 
Jakub Sobieski
 
Zofia Teofila Danilowicz
 
 
 
Mikołaj Jerzy Czartoryski
voïvode de Podolie et de Volhynie
 
 
 
 
 
 
 
Rafal Leszczynski
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Michał Wiśniowiecki
roi de Pologne (1669-1673)
 
 
 
 
 
 
 
Jean III Sobieski
roi de Pologne (1674-1696)
 
 
 
 
 
Michał Jerzy Czartoryski
duc de Klewan et de Zukow
 
 
 
 
 
 
 
Stanislas Leszczyński
roi de Pologne (1704-1709)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kazimierz Czartoryski
prince Czartoryski, duc de Klewan et de Zukow
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Konstancja Czartoryska
épouse Stanislaw Poniatowski
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Stanislas II de Pologne
roi de Pologne (1764-1795)
 
 
 
 
 
 

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. I. Bekker. Nicephori Gregorae Historiae Byzantinae. Bonn, 1829, Vol. 3 pp. 517–520
  2. Muldoon, James. Varieties of Religious Conversion in the Middle Ages. University Press of Florida, 1997. Page 140.
  3. F. Miklosich, J. Mūller. Acta Patriarchatus Constantinopolitan. Vienna, 1862, Vol. 2, p.12
  4. F. Miklosich, J. Mūller. Acta Patriarchatus Constantinopolitan. Vienna, 1862, Vol. 1, pp. 523–524
  5. situé à 54°55′42″N 25°01′04″E