Alexandra de Lituanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alexandra de Lituanie
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
VilniusVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Famille
Père
Mère
Fratrie
Agrypina (en)
Vygantas (en)
Švitrigaila
Ladislas II Jagellon
Skirgaila
André de Polotsk (en)
Fiodor Olgierdowic (d)
Demetrius Starshy (en)
Karigaila (en)
Lengvenis (en)
Kaributas (en)
Hélène de Lituanie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Euphemia de Mazovie (en)
Jadwiga of Masovia (en)
Catherine of Masovia (en)
Amelia of Masovia (en)
Siemovit V de Mazovie (en)
Casimir II de Mazovie (en)
Władysław Ier de Płock (en)
Trojden II de Płock
Marie de Mazovie (en)
Cymburge de Mazovie
Aleksander MazowieckiVoir et modifier les données sur Wikidata

Alexandra de Lituanie, fille d'Olgierd, grand-duc de Lituanie, est l'épouse du prince polonais Siemovit IV de Mazovie. Elle serait, malgré des incertitudes quant à cette information, née vers la fin des années 1360 ou au début des années 1370. Elle est morte le et a été enterrée à Płock, probablement dans une église de l'ordre dominicain[1], en Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandra de Lituanie est la plus jeune fille d'Olgierd, grand-duc de Lituanie, et de sa seconde épouse, Juliana de Tver.

Quelques mois après l'Union de Krewo, le , Siemowit IV parvint à un compromis avec le roi Hedwige 1re de Pologne et son futur consort, le roi Ladislas II Jagellon, frère d'Alexandra : le duc de Mazovie devra cesser d'émettre des revendications rivales sur le royaume de Pologne, il devra rendre hommage aux deux hommes et assumer la position d’un vassal héréditaire à la Couronne polonaise en échange de 10 000 Gros de Prague, et d'un fief du duché de Belz.

Cet accord fut consolidé par le mariage de Siemowit IV et Alexandra, en 1387, qui donnera naissance à treize enfants[2].

Descendance[modifier | modifier le code]

De cette union avec Siemowit IV naîtront 13 enfants (cinq fils et huit filles) :

Fils[modifier | modifier le code]

Filles[modifier | modifier le code]

Ascendances[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jasiński, Kazimierz (1998). Rodowód Piastów mazowieckich. Poznań - Wrocław: Wydawnictwo Historyczne. p. 90. (ISBN 83-913563-0-2).
  2. (en) Daniel Stone, The Polish–Lithuanian State, 1386–1795. A History of East Central Europe, University of Washington Press, 2001, p. 7 (ISBN 0-295-98093-1).