Odette Pauvert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Odette Pauvert
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Parentèle
Émile Oscar Dubois (grand-père)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Prix de Rome ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Odette Pauvert, également appelée Odette-Marie Pauvert ou Odette Pauvert-Tissier, est une artiste peintre et illustratrice française née le à Paris et morte dans la même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Louise Pauvert et sœur de Marguerite Pauvert, toutes deux également peintres, Odette Pauvert est d'abord élève de sa mère, avant d'intégrer l'atelier du peintre Ferdinand Humbert à l'École des beaux-arts de Paris en 1921. Elle remporte plusieurs succès dès ses premières années d'études : le prix Jauvin d'Attainville lui est décerné en 1922 pour Solitude, et elle remporte l'épreuve de l'esquisse peinte en 1925 avec Adam et Ève. Elle participe très tôt au Salon des artistes français où elle exposera régulièrement, obtenant une mention honorable dès 1922, une médaille de bronze en 1924, une médaille d'argent en 1923 et 1926, et enfin une médaille d'or en 1928. Échouant au concours du prix de Rome de 1923 avec Le Golgotha, elle l'emporte en 1925 avec sa Légende de saint Ronan, devenant ainsi la première femme lauréate du prix de Rome de peinture. Elle exécute à ce titre un séjour à Rome à la villa Médicis entre 1926 et 1929, où elle peint plusieurs compositions. Elle y exécute en 1928 une copie de La Messe de Bolsena d'après Raphaël, mais surtout réalise le portrait de groupe de la Promotion 1926 (1927, Rome, Académie de France à Rome), où elle se représente aux côtés du musicien Louis Fourestier, du sculpteur Évariste Jonchère et de l'architecte Alfred Audoul.

Elle a été membre des Ateliers d'art sacré et participe à son retour de Rome a plusieurs chantiers officiels. Elle peint une fresque sur le thème de La Mère et l'enfant pour le vestibule de l'école élémentaire de la rue Jomard à Paris après avoir remporté la commande suite au concours lancé par la Ville de Paris en 1933. Elle participe aux décors de l'église du Saint-Esprit en 1932, où furentt actifs tous les plus importants peintres officiels de la décennie, et travaille à plusieurs pavillons pour l'Exposition universelle de 1937 à Paris.

Le musée Sainte-Croix de Poitiers lui a consacré une exposition rétrospective en 1986.

Œuvres[modifier | modifier le code]

France
Italie
  • Rome, Académie de France à Rome :
    • La Promotion 1926, 1927, huile sur toile, 47 × 115 cm ;
    • Étude de tête orientale, vers 1929, huile sur toile, 32 × 22,5 cm.

Salons[modifier | modifier le code]

  • Éros vainqueur du dieu Pan, Salon de 1931, huile sur toile, localisation inconnue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Blandine Chavanne, Bruno Gaudichon, Odette Pauvert (1903-1966) : première femme Grand prix de Rome de peinture, Poitiers, musée Sainte-Croix, 1986.
    Catalogue de l'exposition de Poitiers, musée Sainte-Croix, du 18 juin au 15 septembre 1986.
  • (en) « Odette Pauvert », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787).

Liens externes[modifier | modifier le code]