Ferdinand Humbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferdinand Humbert
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Maîtres
Élèves
Œuvres réputées
Fin de promenade (d), La Baronne Gourgaud et son fils (d), La Vierge, l'Enfant Jésus et saint Jean-Baptiste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ferdinand Humbert[1], né le à Paris, où il est mort le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le Triomphe intellectuel de Paris (entre 1909 et 1924), Paris, Petit Palais, panneau d'un des plafonds du pavillon nord.

Ferdinand Humbert est l'élève d'Eugène Fromentin et d'Alexandre Cabanel.

Il fonde son académie à la fin des années 1890, reprenant l'ancien Atelier Cormon, au no 104 boulevard de Clichy à Paris, en s'associant à Henri Gervex. Il enseigne aussi à l'Ecole des Beaux-arts de Paris.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Une rétrospective de son œuvre est organisée au Salon des artistes français de 1936[2].

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Né Ferdinand Jacques Humbert.
  2. Le catalogue de cette exposition est inclus dans celui de ce Salon, p. 200, n° 4332 à 4362.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérald Schurr et Pierre Cabanne, Dictionnaire des Petits Maîtres de la Peinture (1820-1920), Les Éditions de l'Amateur, 2008.
  • François Macé de Lépinay, Peintures et sculptures du Panthéon, Éditions du Patrimoine, 1997.

Liens externes[modifier | modifier le code]