Zelenogradsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Zelenogradsk
(ru) Зеленоградск
Blason de Zelenogradsk
Héraldique
Drapeau de Zelenogradsk
Drapeau
Zelenogradsk
La mer Baltique à Zelenogradsk.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Kaliningrad
District fédéral Nord-Ouest
Sujet fédéral Drapeau de l'oblast de Kaliningrad Oblast de Kaliningrad
Code OKATO 27 215 501
Indicatif (+7) 40150
Démographie
Population 13 155 hab. (2013)
Densité 774 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 57′ nord, 20° 29′ est
Altitude m
Superficie 1 700 ha = 17 km2
Fuseau horaire UTC+03:00 (MSK)
Heure de Moscou
Divers
Fondation 1252
Statut Ville depuis 1946
Ancien(s) nom(s) Cranz
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Zelenogradsk
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Kaliningrad
Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Kaliningrad
City locator 14.svg
Zelenogradsk
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Voir sur la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Zelenogradsk
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Voir sur la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Zelenogradsk
Sources

Zelenogradsk (en russe : Зеленоградск ; en allemand : Cranz ; en lituanien : Krantas ; en polonais : Krańc) est une ville et une station balnéaire sur la côte Baltique dans l'oblast de Kaliningrad, en Russie. Sa population s'élevait à 13 155 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Zelenogradsk est située sur la côte bordant la péninsule de Sambie dans le nord-ouest de la région historique de Prusse, près de l'isthme de Courlande. Le centre-ville se trouve à 25 km au nord de Kaliningrad et à 1 086 km à l'ouest de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site de Zelenogradsk était à l'origine un village de pêcheurs des vieux Prussiens, à proximité de Kaup, une ville de Prusse sur la côte de la mer Baltique, à l'époque des Vikings. La zone passa sous le contrôle des chevaliers teutoniques et fut peuplée par des colons germanophones. Son nom allemand Cranz ou Crantz[2],[3], à l'origine Cranzkuhren, provient du vieux-prussien : krantas, mot qui signifie « la côte ». Pendant la plus grande partie de son histoire, elle ne fut qu'un petit village dans la province de Prusse-Orientale.

La promenade du bord de mer de Cranz vers 1900.

Au XIXe siècle, le village devint le principal centre balnéaire sur la côte orientale du royaume de Prusse, surtout après la construction d'une ligne de chemin de fer reliant le village à Königsberg (aujourd'hui Kaliningrad) en 1885. Malgré l'augmentation du nombre de touristes, l'industrie de la pêche resta forte ; le flet fumé est une spécialité régionale. Malgré une population de plus de 6 000 habitants à la fin des années 1930, Cranz n'avait pas le statut de ville.

La région fut envahie par l'Armée rouge au cours de l'offensive de Prusse-Orientale vers la fin de la Seconde Guerre mondiale et annexée par l'Union soviétique. Cranz n'avait que peu souffert de la guerre, mais la population allemande fut évacuée ou expulsée par la suite. par décret du , Cranz fut renommée Zelenogradsk, « ville verte » en russe, et le lieu a reçu sa reconnaissance officielle en tant que ville.

L'activité touristique fut négligée, pendant la guerre froide, à Zelenogradsk au profit de la ville voisine de Svetlogorsk (Rauschen). Mais cette situation a changé depuis la perestroïka des années 1990. Aujourd'hui, Zelenogradsk est à nouveau une station balnéaire de plus en plus populaire, auprès des vacanciers russes, notamment des habitants de Kaliningrad, et de riches Moscovites y possèdent des résidences secondaires.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[4]

Évolution démographique
1908 1933 1939 1959 1970 1979
2 6004 6675 0896 8669 1729 781
1989 2002 2010 2012 2013 -
10 78612 50913 02613 04313 155-

Personnalités[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Il y a deux paroisses orthodoxes, dont l'église de l'apôtre saint André, ouverte en 1995 dans l'ancienne église catholique construite en 1903-04, et l'église de la Transfiguration, ouverte dans l'ancienne église protestante consacrée en 1897 et convertie en cathédrale en 2007. Les sept cloches de cette dernière ont été fondues spécialement à Voronej.

Jumelage[modifier | modifier le code]

La ville de Zelenogradsk est jumelée avec :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  2. Christiane Kindig et Albert Kindig, L'Odyssée d'un STO à travers l'Europe : Ceux de Neukuhren, La Pensée universelle, (ISBN 978-2-214-08949-1, lire en ligne), p. 16
  3. Alain Fleischer, Prolongations, Gallimard, (ISBN 978-2-07-012218-9, lire en ligne), p. 219
  4. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Office fédéral de statistiques, Recensement de la population russe de 2010 », sur www.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 » [rar], sur gks.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 » [rar], sur gks.ru

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :