Stavropol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour la ville russe anciennement appelée Stavropol-sur-Volga, voir Togliatti.

Stavropol
Ставрополь
Blason de Stavropol
Héraldique
Drapeau de Stavropol
Drapeau
Stavropol
Centre de Stavropol.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Nord-Caucase
District fédéral Nord-Caucase
Sujet fédéral Flag of Stavropol Krai.svg Kraï de Stavropol
Maire Nikolaï Paltsev
Code postal 355000 — 355047
Code OKATO 07 401
Indicatif (+7) 8652
Démographie
Population 420 015 hab. (2014)
Densité 1 733 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 03′ nord, 41° 58′ est
Superficie 24 236 ha = 242,36 km2
Fuseau horaire UTC+04:00
Divers
Fondation 1777
Statut Ville depuis 1785
Ancien(s) nom(s) Vorochilovsk
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Stavropol

Géolocalisation sur la carte : Kraï de Stavropol

Voir sur la carte administrative du Kraï de Stavropol
City locator 14.svg
Stavropol

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Stavropol

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Stavropol
Liens
Site web stavropol.stavkray.ru
Sources

Stavropol (en russe : Ставрополь) est une ville de Russie et la capitale administrative du kraï de Stavropol. Sa population s'élevait à 420 015 habitants en 2014.

Géographie[modifier | modifier le code]

Stavropol est située au pied des montagnes du Caucase, à 236 km à l'est de Krasnodar, à 240 km au nord-est de Sotchi, 298 km au sud-est de Rostov-sur-le-Don et à 1 231 km au sud-sud-est de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lorsqu'elle est fondée en 1777, Stravropol est une place forte destinée à défendre la nouvelle frontière de l'empire russe résultant de la guerre russo-turque de 1768-1774. Elle acquiert le statut de ville en 1785. Potemkine, qui fonda Stavropol, une des 10 forteresses construites entre Azov et Mozdok à la demande de Catherine II, joua un rôle essentiel dans la création de la ville. Les cosaques du Don, en particulier ceux du régiment Khoperski, s'installèrent dans les villes de Stavropol et Gueorguievsk ainsi que dans leurs environs avec la mission de défendre les frontières de l'Empire russe.

Le nom de Stavropol est la transcription en russe d'un nom grec fictif, Stauropolis, qui signifie la « ville de la croix ». Selon la légende une immense croix en pierre fut trouvée sur l'emplacement du chantier de construction de la future ville.

En 1809, Alexandre Ier invita plusieurs familles arméniennes à s'installer près de la forteresse pour encourager le commerce dans la région. La position stratégique de Stavropol contribua à faciliter la conquête du Caucase. Au début du XIXe siècle, la ville devint un centre de commerce actif de Ciscaucasie. La voyageuse française Adèle Hommaire de Hell en livre une description pittoresque lors de son voyage en 1840 avec son mari[2]. En 1843, Stravropol devint le siège d'un évêché de l'église orthodoxe russe et en 1847 le siège d'un gouvernement portant le même nom.

Parmi les Russes célèbres qui ont visité ou ont résidé à Stavropol, on peut citer les généraux Souvorov, Iermolov et Nicolas Raïevski, les poètes Pouchkine et Lermontov, en disgrâce politique, le chirurgien Nicolas Pirogov, Alexandre Griboïedov, Léon Tolstoï et le poète national ossète Kosta Khetagourov.

Durant la guerre civile russe, la ville changea plusieurs fois de camp. De janvier à juillet 1918, elle fut la capitale d'une éphémère république soviétique de Stavropol. Elle fut finalement conquise par l'Armée rouge qui en chassa l'Armée des Volontaires du général Anton Dénikine en janvier 1920. La ville fut renommée Vorochilovsk en 1935 en l'honneur du maréchal Kliment Vorochilov, mais elle retrouva son ancien nom en 1943. Durant la Seconde Guerre mondiale de nombreux habitants périrent et Stavropol, occupée par la Wehrmacht d' à , fut très endommagée.

Depuis 1946, du gaz naturel est extrait non loin de la ville et un gazoduc a été construit par la suite pour alimenter Moscou.

Mikhail Gorbatchev, qui est né dans le kraï de Stravropol, a lui-même été durant plusieurs années responsable de l'administration du kraï de Stavropol. L'écrivain Alexandre Soljenitsyne, ainsi que le dirigeant soviétique Iouri Andropov, sont également originaires du kraï de Stavropol[3].

La ville aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Stravropol a un théâtre et une équipe de football le FK Dynamo Stavropol. Les principaux établissements universitaires de la ville sont l'université d'État de Stavropol, l'université polytechnique d'État du nord Caucase, l'université d'agronomie et l'académie médicale d'État de Stavropol.

La région dans laquelle la ville est construite est très montagneuse et Stravropol est situé au milieu d'une chaîne de montagnes. La ville dispose d'un des plus grands et plus beaux parcs de Russie.

L'économie de Stravropol repose sur la construction automobile, la fabrication et la fourniture de matériels de travaux publics et de matériaux. La ville est reliée aux autres villes russes par la voie aérienne et les chemins de fer ainsi que par la route.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Cathédrale Saint-André de Stavropol (orthodoxe)
  • Porte de Tiflis
  • Ancien bâtiment de l'Assemblée de la Noblesse (1843), architecte Bernstein
  • Ancien bâtiment de la Charité publique (1843), architecte Bernstein
  • Ancien conseil provincial (1843), architecte Bernstein
  • Gostinny Dvor (milieu XIXe) ou galerie des marchands
  • Théâtre des frères Mesniankine, abrite aujourd'hui l'orchestre philharmonique de la ville
  • Ancien collège diocésain orthodoxe de filles (fin XIXe), aujourd'hui institut de zootechnie
  • Ancienne banque Macaire Popov & Cie (fin XIXe)
  • Ancien édifice de la Société Saint-Georges de crédit mutuel (début XXe siècle)
  • Bibliothèque publique Lermontov (1955) en forme de temple grec
  • Théâtre dramatique Lermontov, construit en 1964 avec une façade néo-grecque à portique hexastyle

Musées[modifier | modifier le code]

  • Musée des beaux-arts de Stavropol

Population[modifier | modifier le code]

La situation démographique de Stavropol s'est dégradée au cours des années 1990. Alors que le solde naturel s'élevait à 4,5 pour mille en 1990, il est devenu négatif. En 2005, le taux de natalité s'élève à 10,6 pour mille et le taux de mortalité à 12,2 pour mille ; le solde naturel est légèrement déficitaire (–1,6 pour mille). Toutefois, la population de la ville a connu une croissance vigoureuse depuis la dislocation de l'Union soviétique, avec une augmentation d'environ 30 pour cent. La population de Stavropol comprend en effet un nombre significatif de nouveaux arrivants, qui ont fui l'instabilité qui règne depuis quelques années dans les régions frontalières de la Russie et des nations caucasiennes voisines.

Recensements (*) ou estimations de la population[4]

Évolution démographique
1849 1856 1873 1897 1904 1913
13 97417 30029 61741 59049 61362 400
1926 1937 1939 1959 1970 1979
57 48863 84485 251141 023198 251258 233
1989 2002 2010 2012 2013 2014
318 298354 867398 539404 606412 116420 015

Enseignement[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Naissance à Stavropol.

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de Stavropol- (période 1961-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −6,8 −5,1 −1,6 5,2 10,3 14,2 17 15,6 11,6 5,6 1,3 −3,2 5,3
Température moyenne (°C) −2,3 −2,3 2,3 9,6 14,8 19,2 22,3 21,8 16,4 10 3,4 −0,7 9,5
Température maximale moyenne (°C) −0,2 1,8 6,4 15,5 20,9 24,6 27,8 26,7 22,1 14,6 8,4 3,1 14,3
Précipitations (mm) 29 27 31 45 74 78 60 56 44 41 45 41 571
Source : Le climat à (en °C et mm, moyennes mensuelles) meteoinfo.ru


Jumelage[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

handball

football

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :