Eau minérale naturelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eau minérale)
Aller à : navigation, rechercher
Un verre d'eau « plate ».
Les eaux gazeuses comportent des bulles de gaz carboniques.

Eau minérale naturelle est une appellation qui désigne une catégorie d'eau vendue en bouteille. Elle est définie par un certain nombre de caractéristiques selon les réglementations. De manière générale une eau minérale naturelle doit avoir une origine souterraine ou géologique et une composition chimique stable, et ne doit subir aucun traitement chimique. En France, l'exploitation et le conditionnement d'une source d'eau minérale nécessitent des autorisations administratives spécifiques[1].

En Europe, les eaux minérales naturelles sont définies par la Directive européenne 80/777 du 15 juillet 1980, transposée dans le droit national de chaque pays[2]. La Commission européenne publie au Journal officiel de l'Union européenne la liste des eaux minérales naturelles reconnues comme telles par les États membres. Au 3 avril 2013, la France reconnaissait ainsi 82 eaux minérales naturelles sur son territoire, contre 30 pour la Belgique, 25 pour la Bulgarie ou 342 pour l'Italie[3].

En France ou en Tunisie[4], elle se caractérise en plus d'une origine souterraine, par des qualités thérapeutiques, qui doivent être reconnues par l'Académie de médecine. En Suisse cette qualité n'est pas obligatoire. La teneur en minéraux, à elle seule, ne définit pas une eau minérale.

Aux États-Unis[5], « une eau minérale doit contenir au moins 240 ppm de résidu sec et avoir pour origine une source souterraine géologiquement et physiquement protégée. L'eau minérale doit avoir des taux constants et des proportions relatives en minéraux et éléments en trace à la source. Aucun minéral ne doit être rajouté.

Au Canada, une eau minérale doit contenir au moins 500 ppm de minéraux dissous[6]. En dessous c'est une eau de source.

On peut donc remarquer qu'en Amérique du nord, certaines eaux minérales naturelles françaises ne peuvent pas obtenir l'appellation eau minérale (cas de l'eau de Volvic[7]).

Beaucoup d'eaux minérales naturelles font l'objet d'une exploitation sous forme de cures thermales. Mais c'est surtout sous forme d'eau vendue en bouteille qu'elles sont aujourd'hui utilisées.

Définition[modifier | modifier le code]

Toutes les eaux en bouteille ne sont pas des eaux minérales naturelles[modifier | modifier le code]

Résurgence de la source d'une eau minérale naturelle en Lozère (France)

En France, les eaux de boisson destinées à la consommation humaine répondent à diverses appellations :

  • Les eaux de table sont de même nature que l'eau du robinet, mais elles sont commercialisées en bouteilles. Elles ont éventuellement subi un traitement spécifique.
  • Une eau de source est une eau d'origine souterraine, ayant bénéficié d'une protection contre la pollution, et n'ayant subi ni traitement chimique, ni adjonction. Elle doit donc être naturellement conforme. Elle doit satisfaire aux critères de potabilité (ce qui n'est pas forcément le cas d'une eau minérale naturelle).
  • Une eau minérale naturelle (abrégé à l'oral en eau minérale) est une eau d'origine souterraine, protégée de toute pollution. Ses caractéristiques chimiques doivent être stables. Elle doit être de nature à apporter, dans certains cas, ses propriétés favorables à la santé.

Ces 3 qualités peuvent être vendues en bouteilles :

Article connexe : eau en bouteille.

Les eaux minérales naturelles se caractérisent donc:

  • par la notion de gisement hydro minéral (nappe phréatique profonde et protégée par la nature des couches géologiques environnantes).
  • par une stabilité de leur composition minérale.
  • par leur pureté originelle : elles ne peuvent pas contenir de composés d'origine anthropique (liées aux activités de l'homme).
  • elles ne subissent aucun traitement chimique de désinfection.

Les types d'eau minérale[modifier | modifier le code]

Les eaux minérales présentent souvent des teneurs en magnésium importantes et des teneurs en nitrates généralement faibles. Leur dureté en calcium est très variable, leur intérêt provient de la présence de substances plus rares comme le fluor ou des oligo-éléments.

En dehors des eaux très peu minéralisées (telle celle de Volvic qui, de fait, est plutôt une eau de source, et c'est d'ailleurs ainsi qu'elle est autorisée aux Etats-Unis), il existe principalement cinq catégories d'eaux minérales[8] :

  • Les eaux bicarbonatées : bonnes pour traiter les affections du foie et des intestins ;
  • Les eaux sulfatées : bonnes pour traiter les affections des reins, de la peau (brûlures, eczémas, cicatrices) ;
  • Les eaux sulfurées : bonnes pour les muqueuses et pour les affections respiratoires ;
  • Les eaux chlorurées : bonnes pour les processus de croissance ;
  • Les eaux oligométalliques : bonnes pour les rhumatismes et les affections neurologiques.

Limites à la consommation[modifier | modifier le code]

En 2006, face à l'envolée de la consommation de l'eau minérale, l'Académie de médecine a rappelé que « plusieurs eaux minérales ont cependant une composition telle qu'elles ne devraient pas être proposées comme boisson de consommation courante »[9]. Si l'eau de Volvic n'a que 11,5 mg / l de calcium (0,46 mg / l pour la moins riche en calcium « rosée de la reine » ), la plus riche à 596 mg / l de calcium « talians » [10]. Et l'excès de calcium (recommandation journalière de 700 mg à 1 200 mg en fonction de l'âge) peut entrainer une hypercalcémie débouchant sur l'apparition de calculs rénaux ou biliaires. Les résidus secs à 180 °C sont de 18,1 mg / l pour les moins minéralisées à 2 590 mg / l pour les plus minéralisées[10].

Si on appliquait la réglementation de l'eau potable aux eaux minérales, de nombreuses eaux ne seraient pas conformes et seraient donc qualifiées « non potables »[11].

Elle n'est pas forcément potable au sens règlementaire (on ne pourrait pas la distribuer au robinet). En effet, elle contient des substances minérales en quantités trop importantes pour pouvoir servir de boisson exclusive. Les eaux minérales font donc l'objet d'autorisations spécifiques, après analyse de leurs effets thérapeutiques.

Certaines eaux minérales ne remplissent pas les critères de potabilité (en 1995, sur 74 eaux minérales analysées par le Réseau national de santé publique, 24 dépassaient des teneurs en arsenic à 10 ug/l soit le critère de potabilité de l'eau du robinet, 4 excédaient 50 ug/l, et 2 plus de 100 ug/l.)

Listes d'eaux minérales naturelles[modifier | modifier le code]

Quelques eaux minérales naturelles de France[modifier | modifier le code]

En avril 2013, la France reconnaissait au total 82 eaux minérales naturelles sur son territoire[3].

Eaux minérales du Québec[modifier | modifier le code]

  • Saint-Justin, eau embouteillée à la source de Saint-Justin dans le comté de Maskinongé
  • Abénakis, source à St-François-du-Lac dans le comté de Nicolet-Yamaska.
  • Eska, prise à l'esker de Saint-Mathieu
  • Amaro, puisée en forêt, au nord de Saint-Cuthbert.
  • Labrador, plusieurs sources au Canada, mais particulièrement Nicolet et Athelstan au Québec.
  • Saint-Élie, puisée à Saint-Élie-De-Caxton.
  • Naya, puisée dans les Laurentides.

Eaux minérales du Maroc[modifier | modifier le code]

Les eaux portant le label "eau minérale naturelle"

Parmi les eaux minérales naturellement gazeuses

  • Oulmès prélevée à Lalla Haya (Tarmilate, Région de Khemisset) par les Eaux Minérales d'Oulmès, filiale de Holmarcom

Parmi les eaux minérales naturelles plates

  • Sidi Ali prélevée à "Moulay Ali Cherif" (Bassin Tarmilate, Région de Khemisset) par les Eaux Minérales d'Oulmès, filiale de Holmarcom.
  • Sidi Harazem prélevée à "Sidi Harazem" (Région de Fès) par Sotherma, filiale de Brasseries du Maroc
  • Aïn Saiss prélevée à "Aïn Saiss" (Région de l'Atlas) par de Danone-Sotherma, filiale des Brasseries du Maroc
  • Aïn Atlas prélevée à "Hammou Aguemguem" (Région du Moyen Atlas, Oulmes) par les Eaux Minérales d'Oulmès, Holmarcom

Dans la catégorie eaux de source naturelles

  • Aïn Soltane prélevée à "Aïn Soltane" (Région du moyen Atlas, dans la province de Sefrou, Région de Fès Boulmane) par Al Karama-Ynna Holding
  • Chaouen prélevée à "Aïn Sahel Kharrouba" (50 km de Tétouan) par Water Mineral Chefchaouen
  • Aïn Ifrane prélevée à "Ben Smim" dans la région d'Ifrane par Brasseries du Maroc

Les eaux de table traitées et minéralisées sont:

  • Bahia traitée et embouteillée par les Eaux Minérales d'Oulmès, Holmarcom
  • Bonaqua traitée et embouteillée par Sotherma, filiale des Brasseries du Maroc
  • Ciel traitée et embouteillée par Brasseries du Maroc

"Aïn" signifiant "source" en langue arabe littéraire.

Eaux minérales d'Espagne[modifier | modifier le code]

Cette liste est issue de la catégorie espagnole des eaux en bouteilles (Agua embotellada).

Eaux minérales de Belgique[modifier | modifier le code]

Eaux minérales de Suisse[modifier | modifier le code]

  • Adelbodner
  • Aproz
  • Arkina

Edelvia[modifier | modifier le code]

Eaux minérales du Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Eaux minérales d'Italie[modifier | modifier le code]

Eaux minérales de Tunisie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Eaux minérales en Tunisie.
  • Sabrine
  • Safia
  • Jektiss
  • Jannet
  • Fourat
  • Marwa
  • Melliti

Eaux minérales de Côte d'Ivoire[modifier | modifier le code]

Eaux minérales du Sénégal[modifier | modifier le code]

  • Aquaterra (eau purifiée au format de 0,5 Litre, 1,5 Litres, 10 Litres et 18,9 Litres)
  • Mana (Eau Minérale Naturelle au format de 0,5 Litre, 1,5 Litre, 5 Litres et 10 Litres)
  • Kirène  (Eau Minérale Naturelle au format de 0,5 Litre, 1,5 Litres, 10 Litres et 18,9 Litres)
  • Fontaine
  • Safi
  • Baeaubab (Eau minérale en format de 18l)

Eaux minérales d'Algérie[modifier | modifier le code]

Eaux minérales de Roumanie [13],[14][modifier | modifier le code]

Bouteille d'eau minérale "Borsec".

(nom commercial nom de la source lieu d'exploitation (département / "judet")

  • ALPINA BORSA Izvorul nr. 1 bis, Izvorul nr. 2 Baia Borsa (judetul Maramures)
  • AMFITEATRU Izvorul 3 Copou Iasi (judetul Iasi)
  • APA CRAIULUI Izvorul nr. 5 Galgoaie Dambovicioara (judetul Arges)
  • AQUATIQUE Izvorul Busteni Busteni (judetul Prahova)
  • AQUA CARPATICA Izvorul Bajenaru Paltinis (judetul Suceava)
  • AQUA CARPATICA Izvorul Haja Paltinis (judetul Suceava)
  • AQUA CARPATICA F2 Paltinis Paltinis (judetul Suceava)
  • AQUA CARPATICA Ichim nr. 1 Ichim nr. 4 Galautas, comuna Bilbor (judetul Harghita)
  • AQUA SARA F4750 Boholt Boholt (judetul Hunedoara)
  • AQUA VITAL Sacosu Mare Sacosu Mare (judetul Timis)
  • ARTESIA A3 Sansimion (judetul Harghita)
  • BĂILE LIPOVA F11 Lipova (judetul Arad)
  • BIBORTENI Biborteni F8 Biborteni (judetul Covasna)
  • BIBORTENI Biborteni F9 Biborteni (judetul Covasna)
  • BILBOR F1 SNAM Bilbor (judetul Harghita)
  • BILBOR Q1 Bilbor (judetul Harghita)
  • BODOC Bodoc Bodoc (judetul Covasna)
  • BORSEC Borsec Borsec (judetul Harghita)
  • BORSEC Faget BORSEC Borsec (judetul Harghita)
  • BUCOVINA C7 Secu Dorna Candrenilor (judetul Suceava)
  • BUCOVINA Rosu Vatra Dornei (judetul Suceava)
  • BUZIAS FII bis Buzias Buzias (judetul Timis)
  • CARPATINA Domogled Baile Herculane (judetul Caras-Severin)
  • CARPATINA Tosorog Tosorog (judetul Neamt)
  • CARPATINA F20B Lipova Lipova (judetul Arad)
  • CERTEZE Certeze Certeze (judetul Satu Mare)
  • CEZARA Bacaia Bacaia (judetul Hunedoara)
  • CHEILE BICAZULUI Bicazul Ardelean (foraj FH1) Bicazul Ardelean (judetul Neamt)
  • CORA F1 SNAM Malnas Bai (judetul Covasna)
  • CRISTALINA FI Sancraieni (judetul Harghita)
  • CRISTALINA A1 Sansimion (judetul Harghita)
  • CRISTALUL MUNTILOR Izvorul Paraul Rece Vama Buzaului (judetul Brasov)
  • DEALUL CETĂTII FH1 Miercurea-Ciuc (judetul Harghita)
  • DORNA Dorna Candrenilor Dorna Candrenilor (judetul Suceava)
  • DORNA Poiana Vinului Poiana Vinului/Dealul Floreni (judetul Suceava)
  • HERA Hera Budureasa (judetul Bihor)
  • IZVORUL ALB Izvorul Alb Dorna Candrenilor (judetul Suceava)
  • IZVORUL CETĂTII CRIZBAV Izvor Crizbav (judetul Brasov)
  • IZVORUL MINUNILOR Izvorul Minunilor - Stana de Vale Stana de Vale (judetul Bihor)
  • IZVORUL TĂMĂDUIRII Sonda F1 Stoiceni Targu Lapus (judetul Maramures)
  • K-Classic F6 Boholt Boholt (judetul Hunedoara)
  • KEIA Izvorul Zaganului Ciucas (judetul Prahova)
  • LIPOVA F8E, F9 bis Lipova (judetul Arad)
  • LITHINIA FH2 Parhida Parhida (judetul Bihor)
  • OAS Certeze Negresti Negresti (judetul Satu Mare)
  • PERENNA PREMIER Calina Dognecea (judetul Caras-Severin)
  • PERLA APUSENILOR FH2 Chimindia Chimindia-Deva (judetul Hunedoara)
  • PERLA COVASNEI F1 Targu Secuiesc (judetul Covasna)
  • PERLA HARGHITEI F1, F2 Sancraieni (judetul Harghita)
  • PERLA HARGHITEI FH2 Santimbru (judetul Harghita
  • PERLA HARGHITEI A2 Sansimion (judetul Harghita)
  • POIANA NEGRII Poiana Negrii Poiana Negrii (judetul Suceava)
  • RARĂUL Put Lebes, FH1 Fundul Moldovei (judetul Suceava)
  • ROUA MUNTILOR F2 SNAM Perimetrul Secu - Moara Dracului, comuna Dorna Candrenilor (judetul Suceava)
  • ROUA MUNTILOR F4 SNAM Rosu Perimetrul Rosu-Vatra Dornei, localitatea Rosu (judetul Suceava)
  • SAGUARO F3 Targu Secuiesc (judetul Covasna)
  • SESTINA Sestina Valea Salardului (judetul Mures)
  • SPRING HARGHITA FH2M Miercurea-Ciuc (judetul Harghita)
  • STÂNCENI Stanceni Stanceni (judetul Mures)
  • STÂNCENI Ciobotani Stanceni (judetul Mures)
  • TIVA HARGHITA F8 Sancraieni (judetul Harghita)
  • TUSNAD Tusnad Tusnad (judetul Harghita)
  • TUSNAD Tusnad Nou Tusnad (judetul Harghita)
  • VALEA BRAZILOR Biborteni F7 Biborteni (judetul Covasna)
  • VALEA IZVOARELOR S1, S2 Covasna Covasna (judetul Covasna)
  • VÂLCELE Elisabeta Valcele (judetul Covasna)
  • ZIZIN Sursele Zizin Zizin, comuna Tarlungeni (judetul Brasov)
  • 7 IZVOARE Sapte Izvoare Dobresti (judetul Dambovita)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. réforme de la politique de l'eau 2002, article 46.
  2. Définitions sur le site de l'Agence régionale de santé Auvergne
  3. a et b LISTE DES EAUX MINÉRALES NATURELLES RECONNUES PAR LES ÉTATS MEMBRES, JOUE du 3 avril 2013
  4. thermalisme.nat.tn
  5. Water containing not less than 250 ppm total dissolved solids that originates from a geologically and physically protected underground water source. Mineral water is characterized by constant levels and relative proportions of minerals and trace elements at the source. No minerals may be added to mineral water.FDA
  6. Radio Canada 15 février 2010 et http://www.ogwa-hydrog.ca
  7. http://www.ogwa-hydrog.ca et www.volvic-na.com
  8. http://www.belle-belle-belle.com/bienfaits-eau-minerale.html
  9. Le Figaro, 29 juillet 2008, page 32
  10. a et b Les eaux minérales en bouteille
  11. La qualité de l'eau et l'assainissement en France (rapport du sénat)
  12. [PDF] Eau minérale naturelle Sant Aniol, sur le site des eaux du monde.fr (consulté le 8 juillet 2017)
  13. « Apemin • Patronatul apelor minerale », sur www.apeleminerale.ro (consulté le 29 novembre 2016)
  14. « Agenţia Naţională pentru Resurse Minerale », sur www.namr.ro (consulté le 29 novembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Films[modifier | modifier le code]

  • De l'or en bouteille de Laurence Jourdan, documentaire passé sur France 5 le 29 juillet 2008.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]