Muscular

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Description de cette image, également commentée ci-après

Muscular est le nom de code d'un programme de surveillance électronique des services de renseignements électronique britannique (GCHQ) et américain (NSA), révélé par Edward Snowden.

Présentation[modifier | modifier le code]

Diapositive de la NSA, dévoilée le par le Washington Post, qui montre que les échanges de données entre les datacenters de Google ne sont pas chiffrés.

En , le GCHQ a commencé à collecter secrètement les données privées des utilisateurs de Google et de Yahoo!, en infiltrant certaines parties de l'infrastructure interne de ces deux entreprises[1],[2],[3]. Au Royaume-Uni, le GCHQ intercepte les flux de données qui transitent dans les câbles en fibre optique qui relient les différents centre de traitement de données des deux entreprises. Le volume traité – de l'ordre de 10 gigaoctets par jour – est ainsi mis à disposition de la NSA[4].

En , le GCHQ avait augmenté le volume traité à 20 gigaoctets par jour[2]. Le Washington Post estime qu'à la fin 2013, le volume traité devait atteindre 40 gigaoctets par jour[2].

Le , le Washington Post révèle l'existence du programme en se basant sur les documents fournis par Edward Snowden, et publie le plusieurs documents sur ce programme[2],[4]. Selon un document top secret daté du , la NSA aurait reçu plus de 181 millions de données sur une période de 30 jours, incluant des métadonnées et le contenu de courriels (texte, audio et vidéo)[2].

En recueillant ces informations interceptées lors de leur transfert grâce à des dispositifs situés hors des États-Unis, la NSA contourne ainsi les limitations légales (FISA Amendments Act of 2008) imposées à l'agence sur le territoire américain, comme l'interdiction d'espionner les citoyens américains[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Barton Gellman et Ashkan Soltani, « NSA infiltrates links to Yahoo, Google data centers worldwide, Snowden documents say », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  2. a b c d et e (en) Barton Gellman et Ashkan Soltani, « How we know the NSA had access to internal Google and Yahoo cloud data », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Comment la NSA infiltre secrètement les serveurs de Google et Yahoo! », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. a et b (en) Barton Gellman et Matt DeLong, « The NSA's three types of cable interception programs - Last week The Washington Post reported that the National Security Agency is tapping into Google and Yahoo internal networks by intercepting communications from the private links between their data centers », The Washington Post,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres programmes de surveillance de masse révélés par Edward Snowden :