Room 641A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Photographie de l'extérieur de la Room 641.

La Room 641A (« salle 641A ») est une installation d'interception de télécommunications exploitée par la société AT&T pour la National Security Agency (NSA) située dans un immeuble de San Francisco. Elle a commencé ses opérations en 2003 et a été découverte puis rendue publique par l'intermédiaire du lanceur d'alerte Mark Klein en 2006[1]. Placée sur une dorsale Internet, elle filtre les données « utiles » dans le cadre du programme de surveillance électronique de la NSA.

Conséquences[modifier | modifier le code]

L'Electronic Frontier Foundation (EFF) a intenté un recours collectif (en) contre AT&T en , accusant la société de télécommunication d'avoir violé la loi et la vie privée de ses clients en collaborant avec la NSA dans une surveillance illégale massive du trafic internet avec un programme d'écoute électronique et d'exploration de données de communications de citoyens américains. Rejeté par plusieurs juges fédéraux, la Cour suprême des États-Unis a refusé d'entendre l'affaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mark Klein, Wiring Up The Big Brother Machine...And Fighting It.

Notes et références[modifier | modifier le code]