Musée de la mosaïque et des émaux de Briare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée de la mosaïque et des émaux de Briare
Musée-de-la mosaïque.jpg
Informations générales
Ouverture
Visiteurs par an
13 558 (2012)[1]
Collections
Collections
faïences, perles, boutons, mosaïques et sculptures
Localisation
Pays
Commune
Adresse
1, boulevard Loreau
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Loiret
voir sur la carte du Loiret
Red pog.svg

Le Musée de la Mosaïque et des Émaux de Briare est un musée associatif [A 1] français situé dans la commune de Briare, le département du Loiret et la région Centre-Val de Loire.

En 2012, le musée, conservant la mémoire de l'entreprise française des Émaux de Briare, constitue le quatrième musée le plus visité du département[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le musée est situé à Briare, commune du canton de Briare, du département du Loiret, de la région Centre-Val de Loire et de la région naturelle du Giennois.

Il est implanté 4 rue des Vergers sur le site de la manufacture, dans le pavillon d'honneur de l'usine des Émaux de Briare, ancienne demeure de Jean-Félix Bapterosses[A 2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le musée a été créé sous la forme d'une association loi de 1901 en 1994[2]. Il a été officiellement inauguré le par le président du conseil général du Loiret Éric Doligé[A 1].

La Poste française a émis le un timbre à l'effigie du musée dans sa collection « La France comme j'aime »[3],[4].

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée présente l'histoire de la manufacture des émaux de Briare qui fut créée en 1837 à l'origine comme une faïencerie concurrente de celle de Gien[5].

Des photographies d’archives et un assortiment de pièces produites au cours des différentes époques sont exposés[A 3],[6]: camées [7], mosaïques, perles, boutons et faïencerie notamment[8].

Les procédés de fabrication actuels sont illustrés par un documentaire vidéo[8], tandis qu'une salle est consacrée à l'exposition des machines de fabrication utilisées au XIXe siècle.

Parmi les collections, des mosaïques du XIXe siècle réalisées par Eugène Grasset ou Félix Gaudin et du XXe siècle conçues par de grands noms de l'art cinétique : Carlos Cruz-Díez, Yaacov Agam ou Victor Vasarely[8],[9].

Une reproduction de L'ange aux ailes déployées du martyre de saint Étienne d'Eugène Grasset [A 4], dont l'original décore l'église Saint-Étienne de Briare est exposée dans le musée[10] ainsi que divers autres panneaux mosaïques modèles de ceux ornant cette même église.

On peut également découvrir une collection de sculptures du XIXe siècle. Y figurent notamment, symboles de cette époque, les bustes en plâtre de l'empereur Napoléon III et de l'impératrice Eugénie de Montijo réalisés par Jean-Auguste Barre en 1852 et 1853, mais aussi celui de Jean-Félix Bapterosses, sculpté par Henri Chapu et fondu par Ferdinand Barbedienne, et d'Alfred Loreau sculpté par Fabio Stecchi.

En numismatique est exposée une collection de médailles regroupant des œuvres de graveurs-médailleurs français du XIXe siècle, dont plusieurs prix de Rome ou graveur général des monnaies: Frédéric-Charles Victor de Vernon, Louis-Alexandre Bottée, Eugène-André Oudiné, Hubert Ponscarme, Désiré-Albert Barre, Fabio Stecchi, Henri Chapu, Nicolas-Pierre Tiolier, Jules-Clément Chaplain. Il y figure également quelques œuvres de graveurs étrangers célèbres telles celles de l'Anglais Leonard C. Wyon ou du Belge Charles Wiener.

Les amateurs de peinture et de dessin y trouveront aussi une aquarelle de Victor Rose ou des gravures de Bertrand.

En plus des collections permanentes, des expositions temporaires sont régulièrement organisées[A 5].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

La musée a accueilli 13 558 visiteurs en 2012 ce qui en fait le 4e musée et le 15e site le plus visité du département[1].

Données relatives aux fréquentations dans les musées[1]

  2007 2008 2009 2010 2011 2012
Musée de la mosaïque et des émaux 16 267 en diminution 15 538 en augmentation 16 025 en diminution 15 125 en diminution 13 363 en augmentation 13 558
Loiret ? 303 000 en diminution 304 315 en diminution 296 200 en diminution 260 450 en augmentation 284 462

Services[modifier | modifier le code]

Le musée dispose d'un auditorium de 30 places, d'une librairie et d'une boutique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Chiffres clés », sur www.tourismeloiret.com, Comité départemental de tourisme du Loiret, (consulté le 13 juin 2011) : bilans touristiques : 2008, 2009, 2010, 2011, ; fréquentation des sites et monuments du Loiret ayant accueilli plus de 10 000 visiteurs : 2007, 2008, 2009, 2010, 2011
  2. « Musées », sur www.briare-le-canal.com, Ville de Briare (consulté le 13 juin 2011)
  3. « Collector Timbré - Centre 2011 », sur timbres.laposte.fr, La Poste, (consulté le 22 septembre 2010)
  4. Le Journal de Gien du 1er juin 2011.
  5. « Musée de la mosaïque et des émaux », sur www.loiret.com, Conseil général du Loiret (consulté le 22 septembre 2010)
  6. Le Journal de Gien du 21 avril 1994.
  7. Madame Figaro 22 juillet 1995
  8. a, b et c « Musée de la mosaïque et des émaux, musée spécialisé, Briare », sur www.petitfute.com, Petit Futé, (consulté le 22 septembre 2010)
  9. Le Monde du 20 août 1994
  10. « Musée de la mosaïque et des émaux », sur www.cnas.fr, Comité national d'action sociale pour le personnel des collectivités territoriales (consulté le 22 septembre 2010)
  1. a et b 13 juin 1994
  2. 15 juin 1993
  3. 5 avril 1994
  4. 12 juillet 1993
  5. 28 juin 2004

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]