Eugène-André Oudiné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un sculpteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Eugène-André Oudiné
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Distinction

Eugène-André Oudiné, né à Paris le , mort à Paris le , est un sculpteur, graveur et médailleur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugène-André Oudiné a été l'élève de André Galle (1761 - 1844), de Louis Petitot (1794 - 1862) et de Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780 - 1867).

Il reçoit le premier grand prix de Rome de gravure en médailles en 1831[1].

Il est l'auteur de plusieurs monnaies dont la pièce de 5 francs 1849 et 1850 en argent à la tête de Cérès de la Seconde République qui remplace l'écu au type Dupré de 1848. De 1837 à 1887 il fut le graveur officiel du Ministère des Finances.

Il a également dessiné et gravé les timbres-télégraphe ainsi que les timbres pour journaux émis en 1868. Ses créations concernent également les timbres fiscaux : " Aigle de face " des timbres de dimension, " Aigle de trois-quart " des articles d'argent et des récépissés de chemins de fer, type " Chiffres " des timbres d'affiches, de connaissements, de copies, de quittances et type " Groupe allégorique " qui va servir pour les timbres fiscaux d'effets de commerce entre 1874 et 1885.

Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur en 1857.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

En 1934, la ville de Paris a dénommé une voie rue Eugène-Oudiné dans le 13e arrondissement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, 1976, Tome 8, pages 59.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Catalogue général illustré des éditions de la Monnaie de Paris, sans date (1985)

Liens externes[modifier | modifier le code]