Murielle Ahouré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Murielle Ahouré Portail athlétisme
2012-06-07 Bislett Games Ahore01.jpg
Murielle Ahouré en 2012 lors du meeting des Bislett Games
Informations
Disciplines 60 m, 100 m, 200 m
Nationalité Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirienne
Naissance (28 ans)
Lieu Abidjan
Taille 1,70 m
Entraîneur Allen Powell
Records
Détentrice du record d'Afrique du 60 m (6 s 99, 2013) et du 100 m (10 s 78, 2016)
Palmarès
Championnats du monde - 2 -
Champ. du monde en salle - 2 -
Championnats d'Afrique 2 1 1

Murielle Ahouré (née le à Abidjan) est une athlète ivoirienne, spécialiste du sprint.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Abidjan en 1987, elle quitte la Côte d'Ivoire à l'âge de 2 ans et vit en France à Rouen une dizaine d’années, avant de rentrer en Côte d’Ivoire deux nouvelles années et de repartir à 14 ans pour les États-Unis, où elle commence l’athlétisme. Son père est général dans l'armée de terre ivoirienne[1].

Elle établit en 2011 son record personnel en 11 s 06 (2011). Elle devient vice-championne du monde en salle à Istanbul en mars 2012 pour sa première compétition internationale. Elle s'entraîne à Houston au Texas. Elle porte son record à 11 s 00 (vent nul), record national ivoirien en remportant le 100 m du Golden Gala de Rome, troisième étape de la Ligue de diamant, le 31 mai 2012[1]. Elle devance dans la capitale italienne les trois Jamaïquaines qui avaient composé le podium aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin: Shelly-Ann Fraser-Pryce, Kerron Stewart et Sherone Simpson. Cinq jours après s'être mise en évidence au meeting de Rome, Murielle Ahouré s'est imposée (11 s 32) sur le 100 m du meeting de Montreuil avec un fort vent contraire (-2,0 m/s) et une pluie fine[2].

Le 7 juin, lors des Bislett Games d'Oslo, 5e étape de la ligue de diamant 2012, elle remporte la course et bat le record national ivoirien du 200 m avec un chrono de 22 s 42 devançant les Jamaïcaines Sheri-Ann Brooks, Kerron Stewart et Sherone Simpson[3]. Aux Jeux olympiques d'été de 2012, le 3 août, elle bat dès les séries son record personnel d'un centième, le portant à 10 s 99. Le 4 août, lors de la finale du 100 mètres, elle termine 7e avec un chrono de 11 s 00 après avoir accroché la dernière place qualificative au temps en 11 s 01 lors des demi-finales disputés plus tôt dans la soirée.

En février 2013, Murielle Ahouré remporte le 60 mètres du meeting indoor de Birmingham, devant Shelly-Ann Fraser-Pryce, en descendant pour la première fois de sa carrière sous les 7 secondes (6 s 99)[4].

Le 8 juillet 2013, elle remporte le 100 mètres du Meeting international d'athlétisme de Sotteville-lès-Rouen en 10 s 91, en améliorant de 8/100s le record national de Côte d'Ivoire[5].

Lors des championnats du monde de Moscou, elle confirme en plein air sur 100 mètres son rang de vice-championne du monde en salle du 60 mètres, en prenant la deuxième place derrière la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce et devant l'Américaine Carmelita Jeter, dans le temps de 10 s 93. Pour la Côte d'Ivoire, c'est la première fois qu'un de ses représentants monte sur le podium d'un championnat du monde en plein-air[6]. Durant ces mêmes championnats, elle monte également sur la deuxième marche du podium sur 200 mètres en 22"32, toujours derrière la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce et devant la Nigériane Blessing Okagbare (22"32 également).

Le 15 février 2014, elle remporte le meeting de Birmingham en battant la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce sur 60 mètres en seulement 7 s 10[7]. En mai 2015, Murielle Ahouré réalise la meilleure performance mondiale au 60 mètres avec un chrono de 7 s 05 à New York aux USA lors de la compétition en salle des Millrose Games[8]. En juin suivant, avec un temps de 11 s 03, Murielle Ahouré remporte le 100 m du meeting d’Oslo en Norvège[9].

Le 10 mars 2016, Murielle Ahouré inaugure sa fondation[10] et fait notamment plusieurs dons.

Le 18 mai suivant, l'Ivoirienne s'impose au World Challenge Beijing sur 100 m en 11 s 06, échouant à seulement deux centièmes du record du meeting de Blessing Okagbare. Elle devance la Bulgare Ivet Lalova (11 s 11) et l'Américaine Candyce McGrone (11 s 18)[11]. Le 11 juin, l'Ivorienne bat le record d'Afrique du 100 m de Blessing Okagbare (10 s 79) en réalisant 10 s 78 à Montverde en Floride (+ 1,6 m/s), performance également synonyme de nouvelle meilleure performance mondiale de l'année[12].

Le 22 juin, Ahouré remporte sa demi-finale des Championnats d'Afrique en 11 s 08[13] avant de remporter le lendemain la finale en 10 s 99 (+ 2,0 m/s)[14].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 2e 60 m 7 s 04
Jeux olympiques Londres 7e 100 m 11 s 00
6e 200 m 22 s 57
2013 Championnats du monde Moscou 2e 100 m 10 s 93
2e 200 m 22 s 32
Ligue de diamant 2e 200 m détails
2014 Championnats du monde en salle Sopot 2e 60 m 7 s 01
Championnats d'Afrique Marrakech 2e 100 m 11 s 03
1re 200 m 22 s 36
Ligue de diamant 2e 100 m détails
2015 Millrose Games New York 1re 60 m 7 s 05
Bislett Games Oslo 1re 100 m 11 s 03
2016 Championnats d'Afrique Durban 1re 100 m 10 s 99
3e 4 x 100 m 44 s 29

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
60 m 6 s 99 AR Drapeau : Royaume-Uni Birmingham 16 février 2013
100 m 10 s 78 AR Drapeau : États-Unis Montverde 11 juin 2016
200 m 22 s 24 NR Drapeau : Monaco Monaco 19 juillet 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]