Fatima Yusuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fatima Yusuf Portail athlétisme
Informations
Disciplines 200 mètres - 400 mètres
Période d'activité 1989 - 2000
Nationalité Drapeau : Nigeria Nigériane
Naissance (44 ans)
Lieu Owo
Taille 1,80 m
Poids 64 kg
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Jeux du Commonwealth 1 1 0
Championnats d'Afrique 4 1 1
Jeux africains 6 1 0

Fatima Yusuf-Olukoju (née le à Owo) est une athlète nigériane spécialiste du 200 mètres et du 400 mètres.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts exceptionnels[modifier | modifier le code]

Âgée seulement de 18 ans, Fatima Yusuf débute en grand championnat lorsqu'elle s'aligne lors des championnats d'Afrique de Lagos dans son pays natal ; engagée sur 400 mètres et dans les relais 4 × 400 mètres, elle remporte deux médailles, celle d'or lors du relais avec un temps de 3 min 33 s 12 et celle d'argent sur 400 m en 52 s 30 dans une course dominée par Falilat Ogunkoya et le Nigeria qui réalise là un triplé. Sa saison suivante, celle de l'année 1990, est bien plus chargée, elle concourt d'abord lors des mondiaux juniors de Plovdiv en Bulgarie où elle l'emporte sur 400 m en 50 s 92. Les championnats d'Afrique sont son deuxième grand championnat, elle réalise un mémorable triplé sur 200 m, 400 m et le relais et n'est alors âgée que de 20 ans ; elle participe ensuite à la Finale du Grand Prix IAAF où elle termine 2e en 50 s 95. Pour sa fin de saison, Fatima Yusuf s'impose lors des Jeux du Commonwealth se déroulant à Auckland, elle y remporte le 400 m en 51 s 08

La saison 1991 se déroule correctement pour Fatima Yusuf, saison qu'elle conclut en s'imposant lors des Jeux africains du Caire sur 400 m et lors du relais 4 × 400 m en respectivement 50 s 71 et 3 min 31 s 05 ; elle termine également 2e su 200 m dans des Jeux Africains où le Nigeria gagnera les 9 médailles possibles en sprint féminin. En 1992, Fatima Yusuf échoue dans son objectif olympique et n'est pas présente lors des Jeux olympiques d'été de 1992[1], elle échoue aussi à aller chercher le podium lors championnats d'Afrique. En 1993, elle échoue de nouveau lors championnats d'Afrique.

Titre olympique[modifier | modifier le code]

La saison 1994 permet à Fatima Yusuf de regagner une médaille même si le relais 4 × 400 m nigérian est disqualifié, elle termine en effet deuxième du 400 m derrière la future championne olympique australienne Cathy Freeman. La saison suivante permet à Fatima Yusuf de se qualifier en finale des championnats du monde sur 400 m où elle termine 5e en 50 s 70, assistant au sacre de Marie-José Pérec ; un peu plus tard, aux Jeux africains de Harare, elle remporte deux médailles d'or sur 400 m en 49 s 43, temps qui l'aurait placé sur la seconde marche du podium aux championnats du monde, et sur 4 × 400 m en 3 min 27 s 51.

En 1996, Fatima Yusuf a pour objectif les Jeux olympiques d'été de 1996 d'Atlanta[1]. Elle atteint cet objectif lors du relais où le Nigeria termine second lors du 4 × 400 m ; sur 400 m, elle se classe en revanche 6e en 49 s 77[1].

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

L'année 1997 est une année de championnat du monde, lesquels se disputent cette année à Athènes. Elle ne participe néanmoins pas à la finale du 400 m et doit se contenter d'une pénultième place dans le relais 4 × 400 mètres. Fatima Yusuf ne participe pas à de grand championnat l'année suivante et reprend sa course vers les médailles en 1999, mais ne participe plus qu'à des 200 mètres et aux relais. Lors de cette année, elle réussit à se qualifier pour les championnats du monde de Séville sur 200 mètres et prend une prometteuse antépénultième place en 22 s 42 ; en septembre de cette année et pour finir sa saison, elle participe aux Jeux africains où elle obtient un titre sur 200 mètres en 22 s 45. La saison de l'an 2000 est la dernière saison pour Fatima Yusuf et son ambition est intacte, elle commence donc par prendre une troisième place aux championnats d'Afrique. Sélectionnée pour les Jeux olympiques de Sydney, elle n'atteint pas la finale sur 200 m mais prend une 4e place qui se transforma en 3e à la suite des aveux de dopage de Marion Jones avant que ses coéquipières ne gagnent leur recourt au Tribunal arbitral du sport[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Performance
1989 Championnats d'Afrique Lagos 2e 400 mètres 52 s 30
1re 4 × 400 m 3 min 33 s 12
1990 Championnats du monde junior Plovdiv 1re 400 mètres 50 s 92
Championnats d'Afrique Le Caire 1re 200 mètres 23 s 19
1re 400 mètres 50 s 85
1re 4 × 400 m 3 min 40 s 04
Finale du Grand Prix IAAF Athènes 2e 400 mètres 50 s 96
Jeux du Commonwealth Auckland 1re 400 mètres 51 s 08
1991 Jeux africains Le Caire 2e 200 mètres 22 s 84
1re 400 mètres 50 s 71
1re 4 × 400 m 3 min 31 s 05
1994 Jeux du Commonwealth Victoria 2e 400 mètres 50 s 53
1995 Championnats du monde Göteborg 5e 400 mètres 50 s 70
6e 4 × 400 m 3 min 27 s 85
Jeux africains Harare 1re 400 mètres 49 s 43
1re 4 × 400 m 3 min 27 s 51
1996 Jeux olympiques d'été Atlanta 6e 400 mètres 49 s 77
2e 4 × 400 m 3 min 21 s 04
1997 Championnats du monde Athènes 7e 4 × 400 m 3 min 30 s 04
1999 Championnats du monde Séville 6e 200 mètres 22 s 42
Jeux africains Johannesburg 1re 200 mètres 22 s 45
2000 Championnats d'Afrique Alger 3e 200 mètres 23 s 27
Jeux olympiques d'été Sydney 4e 4 × 400 m 3 min 23 s 80

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
200 mètres 22 s 28 Séville 1999-08-24
400 mètres 49 s 43 Harare 1995-09-15

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Profil de Fatima Yusuf sur sports-reference.com, consulté le 16 mai 2011.
  2. Médailles confirmées pour les équipières sur www.20min.ch, consulté le 16 mai 2011.

Lien externe[modifier | modifier le code]