Aviron aux Jeux olympiques d'été de 2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aviron aux Jeux olympiques d'été de 2020
Description de l'image Rowing pictogram.svg.
Généralités
Sport Aviron
Organisateur(s) CIO
Édition 28e
Lieu(x) Drapeau : Japon Tokyo
Date du au
Épreuves 14
Site(s) Baie de Tokyo

Navigation

1900 1904 1908 1912 1920 1924 1928 1932 1936 1948 1952 1956 1960 1964 1968 1972 1976 1980 1984 1988 1992 1996 2000 2004 2008 2012 2016 2020

Les épreuves d'aviron lors des Jeux olympiques d'été de 2020 auront lieu du au au Central Breakwater dans la Baie de Tokyo, au Japon. Quatorze épreuves seront disputées par 526 athlètes (263 hommes et 263 femmes)[1].

Format[modifier | modifier le code]

Le format des épreuves est modifié par rapport aux derniers Jeux olympiques de Rio. Il y a sept courses masculines et sept courses féminines (contre 8 et 6 en 2016). Le quatre sans barreur féminin remplace le quatre sans barreur poids léger masculin. C'est le premier changement apporté au programme d'aviron depuis 1996[2]. Ceci a été motivé par le désir du CIO de rechercher la parité et de supprimer tous les événements en poids légers[3].

Les courses se divisent en « pointe » et en « couple ». En pointe, le rameur tient un seul aviron avec ses deux mains. En couple, il en tient deux. Un bateau contient un, deux, quatre ou huit rameurs. Dans le huit, un barreur dirige le bateau et donne les consignes aux rameurs. Un seul faux départ par bateau et par course est autorisé.

Des épreuves « poids légers » ont été introduites lors des jeux olympiques d'Atlanta[4]. La limite de poids pour les femmes est fixée à 59 kg et la moyenne par équipage est de 57 kg[4]. Chez les hommes, le poids maximal est de 72,5 kg et la moyenne par équipage est de 70 kg[4].

Les bateaux participent à des séries éliminatoires[4]. Les premiers de ces séries sont directement qualifiés aux demi-finales ou à la finale[4]. Les autres bateaux disposent « d'une seconde chance » via des repêchages[4]. La finale est disputée par six bateaux[4].

Qualification[modifier | modifier le code]

La majorité des quotas sont attribués lors des Championnats du monde d'aviron 2019 à Ottensheim, Autriche[5]. Ils sont octroyés aux Comités nationaux olympiques (CNO) et non à des rameurs en particulier. Des places supplémentaires sont attribuées aux CNO (et liés à des rameurs spécifiques) lors de quatre régates de qualifications continentales pour les pays d'Asie et d’Océanie, d'Afrique, d'Amérique et d'Europe, ainsi qu'une finale de qualification olympique à Lucerne, en Suisse.

Tous les CNO qualifiés sont limités à une place par épreuve, et seuls les CNO ayant moins de deux équipages qualifiés via les championnats du monde peuvent participer aux régates de qualification continentales. La nation-hôte, le Japon se voit également attribuer d'office deux places en skiff en cas de non qualification[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « QUALIFICATION SYSTEM – GAMES OF THE XXXII OLYMPIAD – TOKYO 2020: WORLD ROWING FEDERATION (FISA) - Rowing », IOC / FISA (consulté le 29 mars 2018)
  2. « Richard Chambers criticises lightweight four axing for Tokyo 2020 », BBC Sport, BBC,‎ (lire en ligne)
  3. Mike Rowbottom, « IOC against more Olympic lightweight rowing events, FISA Congress warned », insidethegames.biz, Dunsar Media Company Limited,‎ (lire en ligne)
  4. a b c d e f et g « Fédération Internationale des Sociétés d'Aviron », sur olympic.org (consulté le 21 mars 2016).
  5. Duncan Mackay, « Linz-Ottensheim awarded Championnats du monde d’aviron 2019 », insidethegames.biz, Dunsar Media Company Limited,‎ (lire en ligne)
  6. Qualification System – Games of the XXXII Olympiad – Rowing

Liens externes[modifier | modifier le code]