Mont Myōkō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mont Myōkō
Vue du nord-est
Vue du nord-est
Géographie
Altitude 2 454 m[1]
Massif Monts Kubiki
Coordonnées 36° 53′ 17″ nord, 138° 07′ 00″ est
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūbu
Préfecture Niigata
Géologie
Type Volcan gris
Activité Actif
Dernière éruption 750 av. J.-C.
Code GVP 283100

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Niigata

(Voir situation sur carte : préfecture de Niigata)
Mont Myōkō

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Mont Myōkō

Le mont Myōkō (妙高山, Myōkō-san?) est un stratovolcan actif situé dans la préfecture de Niigata, sur l'île de Honshu au Japon.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le toponyme « Myōkō » (« 妙高 ») est la translittération en japonais du nom sanskrit d'une montagne sacrée, considérée comme le centre de l'univers bouddhiste : le mont Sumeru (須彌山 (Shumisen?))[2],[3]. Appelé autrefois mont Koshinonaka (越の中山, litt. « mont du milieu de la province de Koshi »)[4], il est aussi connu sous le nom d'Echigo Fuji (越後富士, litt. « Fuji de la province d'Echigo »)[5],[6] en référence au mont Fuji[7]. Il donne son nom à la ville de Myōkō[8].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le mont Myōkō est situé dans la ville de Myōkō, dans le sud-ouest de la préfecture de Niigata. Il fait partie des monts Kubiki dans le parc national Myōkō-Togakushi Renzan.

La mer du Japon est à environ 26 km, au nord-ouest de la montagne.

Topographie[modifier | modifier le code]

Le sommet, qui culmine à une altitude de 2 454 m[1], une hauteur d'environ 350 m émergeant d'une caldeira de 3 km de diamètre[9],[10]. S'épanchant vers l'est, du fond de la caldeira, une ancienne coulée de lave a détruit le versant est de la dépression sommitale, lui conférant une forme en fer à cheval et faisant apparaître les monts Kana (1 909 km)[11], Mae (1 932 km)[12], Akakura (2 141 km)[13] et Mitahara[14] (2 347 km)[9].

Géologie[modifier | modifier le code]

Le mont Myōkō est un volcan composite dont le sommet est un dôme de lave[9],[10]. Il est essentiellement composé de roches volcaniques comme l'andésite et la dacite[15].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les rivières Ōtagiri (ja)[16] et Shirotagiri[17] prennent leur source au mont Myōkō. S'écoulant vers l'est, le long du versant est du volcan, elles rejoignent la rive gauche du fleuve Seki, dans la ville de Myōkō[1],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (ja) Institut d'études géographiques du Japon, « GSI Maps », sur www.gsi.go.jp (consulté le 31 janvier 2016).
  2. (ja) Mairie de Myōkō, « 妙高ビジョン » [« « Myōkō vision » »] [PDF], sur www.city.myoko.niigata.jp,‎ (consulté le 18 juillet 2018), p. 3.
  3. Association touristique du onsen Akakura, « 赤倉温泉の歴史 : 霊山“妙高山”への入山禁止時代 » [« Histoire du onsen Akakura : époque d'interdiction d'entrée dans le périmètre sacré du mont Myōkō »], sur www.akakura.gr.jp,‎ (consulté le 18 juillet 2018).
  4. Le mont Koshinonaka (越の中山, Koshinonaka-yama?, litt. « mont du milieu de la province de Koshi »).
  5. Le Echigo Fuji (越後富士?, litt. « Fuji de la province d'Echigo »).
  6. (ja) Asahi Shinbun, « 越後富士 » [« Echigo Fuji »], sur Kotobank,‎ (consulté le 18 juillet 2018).
  7. (ja) Préfecture de Shizuoka, « 越後富士[妙高山] », sur www.pref.shizuoka.jp,‎ (consulté le 18 juillet 2018).
  8. (ja) Asahi Shinbun, « 新潟県妙高市 » [« Préfecture de Niigata : vile de Myōkō »], sur Kotobank,‎ (consulté le 18 juillet 2018).
  9. a, b, c et d (ja) Asahi Shinbun, « 妙高山 » [« Mont Myōkō »], sur Kotobank,‎ (consulté le 18 juillet 2018).
  10. a et b (ja) Agence météorologique du Japon, « みょうこうさん » [« Myōkō san »],‎ (consulté le 31 janvier 2016).
  11. Le mont Kana (神名山, Kana-yama?).
  12. Le mont Mae (前山, Mae-yama?).
  13. Le mont Akakura (赤倉山, Akakura-yama?).
  14. Le mont Mitahara (三田原山, Mitahara-yama?), aussi appelé mont Kuruwa (廓岳, Kuruwa-dake?).
  15. (en) Institut d'études géographiques du Japon, « Myoko San », sur www.gsi.go.jp, (consulté le 31 janvier 2016).
  16. La rivière Ōtagiri (太田切川, Ōtagiri-gawa?).
  17. La rivière Shirotagiri (白田切川, Shirotagiri-gawa?).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]