Mont Gassan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont Gassan
Vue du sommet du mont Gassan
Vue du sommet du mont Gassan
Géographie
Altitude 1 984 m[1]
Massif Trois monts Dewa
Coordonnées 38° 32′ 55″ nord, 140° 01′ 36″ est[1]
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Tōhoku
Préfecture Yamagata
Géologie
Type Volcan gris
Activité Éteint
Dernière éruption Inconnue
Code GVP Aucun

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Yamagata

(Voir situation sur carte : préfecture de Yamagata)
Mont Gassan

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Mont Gassan

Le mont Gassan (月山, Ga-s-san?) est un stratovolcan du Japon situé dans la préfecture de Yamagata, dans la région de Tōhoku, sur l'île de Honshū. Culminant à 1 984 m d'altitude dans le parc national de Bandai-Asahi, il fait partie des Trois monts Dewa et des 100 montagnes célèbres du Japon.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme « Gassan » (月山, litt. : « mont lune »), composé des deux sinogrammes «  » (« lune ») et «  » (« montagne »), évoque la divinités du shintō que les habitants des ses environs associent traditionnellement à la montagne : Tsukiyomi (月読). Le dieu lunaire, dont le « mont de la lune » serait la résidence, est né de l'œil droit d'Izanagi, et est l'un des frères de la déesse solaire Amaterasu, divinité tutélaire du Japon[2],[3]. Le sanctuaire shinto du sommet lui est dédié[4].

Le mont Gassan est aussi appelé mont Kurōshi (犂牛山, Kurōshi-yama?)[5].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le mont Gassan est un volcan de la préfecture de Yamagata, sur l'île de Honshū, au Japon, à cheval sur la limite ouest de la ville de Tsuruoka, la limite sud-ouest du bourg de Shōnai, la limite sud-ouest du village d'Ōkura, et la limite nord-ouest du bourg de Nishikawa. Il est situé dans le parc national de Bandai-Asahi, une quarantaine de kilomètres à l'est de la mer du Japon, et, à vol d'oiseau, 320 km au nord-est de l'agglomération de Tokyo.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Sur les pentes du mont Gassan naissent des torrents et des ruisseaux qui alimentent des rivières, affluents du fleuve Mogami dont le bassin versant s'étend dans l'Est de la préfecture de Yamagata. Sur le versant nord-ouest du volcan, les eaux de pluie et de la fonte des neiges engendrent des cours d'eau qui forment, dans la plaine Shōnai (ja), une partie du bassin de drainage du fleuve Aka dont l'embouchure est située dans le Sud-Ouest de Sakata, au bord de la mer du Japon[1],[6].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

On y trouve le sanctuaire shinto Gassan dont l'entrée est payante, et comprend une purification effectuée par un prêtre.

Bashō Matsuo a composé un haiku à son sujet :

Kumo no mine
Ikutsu kuzurete
Tsuki no yama

雲の峯
いくつ崩れて
月の山

Sommets de nuages
Combien s'abiment
Mont de la lune

Le « mont de la lune » (月の山, tsuki no yama?, lecture kun des kanjis) se réfère au « mont lune » (月山, gas-san?), lecture on avec inflexion de gatsu (?).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (ja) Institut d'études géographiques du Japon, « GSI Maps », sur www.gsi.go.jp (consulté le 15 novembre 2017).
  2. Fukada et Hood 2014, p. 78.
  3. (en) Daniel C. Holtom (en), National faith of Japan, New York, Routledge, (1re éd. 1938), 256 p. (ISBN 9781136165573 et 1136165576), p. 144-145.
  4. (ja) Asahi Shinbun, « 月山神社 » [« Sanctuaire Gassan »], sur Kotobank,‎ (consulté le 17 novembre 2017).
  5. (ja) Asahi Shinbun, « 月山 » [« Gassan »], sur Kotobank,‎ (consulté le 17 novembre 2017).
  6. (ja) Ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, « 赤川 », sur www.mlit.go.jp,‎ (consulté le 18 novembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Kyūya Fukada (trad. du japonais par Martin Hood), One Hundred Mountains of Japan [« 日本百名山 »], University of Hawaii Press,‎ , 1e éd., 246 p. (ISBN 0824847520, OCLC 881204742).