Messincourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Messincourt
Messincourt
Mairie et monument en hommage aux morts
Blason de Messincourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Arrondissement de Sedan
Canton Canton de Carignan
Intercommunalité Communauté de communes des Portes du Luxembourg
Maire
Mandat
Michel Sabatier
2014-2020
Code postal 08110
Code commune 08289
Démographie
Population
municipale
618 hab. (2015 en augmentation de 1,31 % par rapport à 2010)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 40′ 51″ nord, 5° 09′ 16″ est
Superficie 8,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte administrative des Ardennes
City locator 14.svg
Messincourt

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Messincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Messincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Messincourt

Messincourt est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Messincourt se situe à la frontière entre la France et la Belgique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Messincourt était la première des "Quatre Filles d'Yvois" (ancien nom de Carignan), c'est-à-dire l'une de ses vassales, et possédait un château.

Il appartenait autrefois au comte Robert de la Marck (duc de Bouillon et seigneur de Sedan), qui envoya un défi à Charles-Quint. Cet empereur, pour l'en punir, mit le siège devant le château de Messincourt, qui fut pris par trahison. Le comte de Nassau, commandant les assiégeants, fit raser le château[1].

Plusieurs décennies plus tard, un château (d'habitation) fut construit,Celui-ci fut détruit en 2016 pour causse d' immeuble menaçant ruine, qui était due à son délabrement.

Messincourt a appartenu à l'Archevêché de Trèves, ainsi que Sachy, Escombres et Pouru-aux-Bois. D'après d'anciens documents[2], l'orthographe de Messincourt était légèrement différente – à savoir, Meſsaincour – le s long (ſ) étant une des formes anciennes de la lettre «s» minuscule. Dans d'autres ouvrages on retrouve le nom de Messincourt sous d'autres orthographes[3] : Messencourt[4], Messaincourt, Muſancourt[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Jean-Claude Meunier    
mars 2008 2010 Frédéric Blainville[6]    
2010 en cours Michel Sabatier    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2015, la commune comptait 618 habitants[Note 1], en augmentation de 1,31 % par rapport à 2010 (Ardennes (département) : -1,94 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
580 542 559 596 712 707 740 812 845
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
966 1 058 1 022 999 1 020 926 984 945 935
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
844 656 810 777 888 746 758 682 677
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2015 -
704 618 555 530 581 588 617 618 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le petit château de Messincourt fait partie d'un monument qui s'appelle « La petite ville ».

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Messincourt

Les armes de la commune de Messincourt se blasonnent ainsi :

D'azur à la bande d'argent remplie de gueules et chargée de trois étoiles d'or.

Création Jean-Jacques Baron, Michel Demoncheaux et Jean-Marie Jolly. Adopté le 28 novembre 1997.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Photographies diverses[modifier | modifier le code]

Château de Messincourt

château de Messincourt


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eusèbe Girault de Saint-Fargeau, Guide pittoresque du voyageur en France. Tome 5 (V), Paris, Librairie Firmin Didot Frères, (lire en ligne), (Département des ardennes p.17) p 156-157
  2. « Caeraesi in Treveris. Partie de l'Archevêché de Trèves »
  3. « COLLECTION COMPLÈTE DES MÉMOIRES RELATIFS A L’HISTOIRE DE FBANCE. » [archive du ], sur Google., 1826. (consulté le 10 mai 2015)
  4. « Revue de champagne »
  5. (fro) Par Martin Du Bellay- Langey,Guillaume Du-Bellay-Langey, Les memoires de Mess Martin du Bellay seigneur de Langey.. contenans le discours de ... choses advenües au royaume de France depuis l'an 1513 jusques au tres pas du roy Francois I aux quels sont inseres trois livres et quelques fragmens de ogdoades de Guillaume du-Bellay. - Paris, Gilles Bey 1582, Gilles Beys (lire en ligne), p33
  6. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Diaporama », sur www.messincourt.fr


Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]