Mes parrains sont magiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mes parrains sont magiques
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo français de la série Mes parrains sont magiques
Titre original The Fairly OddParents
Autres titres
francophones
Tes désirs sont désordres Drapeau : Québec Québec
Genre Série d'animation, comédie, Non-sens, humour surréaliste
Création Butch Hartman
Production Frederator Studios
Nickelodeon Productions
Acteurs principaux Avec les voix de
Tara Strong
Daran Norris
Susanne Blakeslee
Grey DeLisle
Carlos Alazraqui
Frankie Muniz (2001–2003)
Ibrahim Haneef Muhammad
Gary LeRoi Gray
Jim Ward
Faith Abrahams
Tom Kenny
Musique Guy Moon
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Nickelodeon
Nb. de saisons 10
Nb. d'épisodes 172
Durée 11 minutes
Diff. originale – 26 juillet 2017
Site web http://fairlyodd.frederator.com

Mes parrains sont magiques ou Tes désirs sont désordres au Québec (The Fairly OddParents) est une série télévisée d'animation américaine créée par Butch Hartman, produite par Frederator Studios, et diffusée depuis le sur la chaîne Nickelodeon. Elle est l'une des séries Nickelodeon les plus longues, après Les Razmoket et Bob l'éponge.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Timmy Turner est un garçon de 10 ans habitant dans la ville imaginaire de Dimmsdale (États-Unis), avec ses parents. Il mène une vie de misère due au fait que ses parents sont rarement à la maison et qu'il est gardé par une baby-sitter sadique de 16 ans, Vicky. Tout bascule depuis que ses « parrains magiques » apparaissent : Cosmo, son épouse Wanda, leur bébé Poof (dès la sixième saison[1]), et leur chien Sparky (dès la neuvième saison[2]). Timmy apprend que ceux-ci pourraient effectuer n'importe lequel de ses vœux durant une limite déterminée. Cependant, Timmy étant de nature immature pour son âge, souhaite un bon nombre de vœux qui tournent parfois bien vite au désastre, et lui, ainsi que ses parrains magiques, doivent trouver un moyen de contrer ses vœux.

De nombreux antagonistes en veulent significativement à Timmy et ses parrains. L'un des premiers d'entre eux, son professeur Denzel Q. Crocker, est persuadé de l'existence de fées, et tente alors de prouver au monde qu'elles existent. Jorge Von Strangler, une énorme fée aux allures d'athlète dopé, souvent comparé à Dolph Lundgren et Arnold Schwarzenegger[3], déteste personnellement Timmy et ses fées, bien qu'il leur demande souvent de l'aide ; dans la version originale, Jorge possède un petit accent bavarois[3], contrairement au doublage des versions françaises. À l'école, il est souvent maltraité par Francis, un garçon imposant se clamant être le plus fort de l'école. Au fil des saisons, de nombreux autres antagonistes font leur apparition, l'un d'entre eux, Rémi Pleinauxas (ou Mégaflouze), possédant lui aussi un parrain magique, nommé Juandissimo (prononcé à l'espagnole ; « j » (jota)), ancien petit copain de Wanda. Les Pixies, les Elfes et les Anti-fées sont également des antagonistes.

Timmy est amoureux d'une jeune fille nommée Katie Tang (Trixie), considérée par ses pairs comme la plus belle et la plus populaire de son école ; il tente à plusieurs reprises de la séduire grâce aux souhaits que lui accordent ses parrains, mais qui ont tous échoués. L'un des amis de Timmy se nomme Mark Chang, un extra-terrestre qu'il a sauvé lors d'une expédition sur sa planète - celui-ci déteste les bonnes choses et est amoureux de Vicky. Le super-héros de bande dessinée préféré de Timmy se nomme Mâchoire rouge (Crimson Chin) vivant à Mâchoire-Ville et combattant le mal ; dans certains épisodes, Timmy est le fidèle bras-droit de Mâchoire rouge. Timmy aime aussi un autre super-héros nommé Crash Nebula. Un épisode est d'ailleurs entièrement consacré à celui-ci.

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Direction artistique : Bob Boyle (en), George Goodchild puis Ernie Gilbert

Voix francophones[modifier | modifier le code]

Doublage belge (épisodes 1.1 à 5.11)[modifier | modifier le code]

Studio de doublage : Made in Europe puis Chinkel ; adaptation : Brigitte Duquesne, Michel Saugout, Daniel Danglard ; direction artistique : Marie-Line Landerwijn (dialogue), Marie-Ange Teuwen (chansons)

Doublage français (depuis 5.12)[modifier | modifier le code]

Studio de doublage : Dôme Productions puis Lylo ; adaptation : Sophie Arthuys, Sylvie Cerf, Olivier Jankovic, Paul Memmi, Rachel Guillaume, Marie-Dominique Bergey, Laurence Crouzet, Jean-Hugues Courtassol, Amélie Audefroy-Wallet, Michèle Lituac et Fouzia Ben Youssef ; direction artistique : Véronique Augereau, Philippe Carbonnier puis Valérie de Vulpian (dialogue), Edwige Chandelier (chansons)

Production[modifier | modifier le code]

Origines (1998–2001)[modifier | modifier le code]

Butch Hartman, créateur de la série.

Le producteur de la série, Butch Hartman, crée Mes parrains sont magiques en tant que court-métrage intitulé Parrains magiques (Fairy Godparents) l'un des 39 série d'animation de l'émission Oh Yeah! Cartoons de Fred Seibert. Butch Hartman produit, par la suite, 39 courts-métrages dans la saison 3. Nickelodeon commande six épisodes et sont diffusés pour la première fois sur la chaîne le 30 mars 2001 une demi-heure avant Invader Zim. Le 11 avril 2006, la chaîne britannique Nickelodeon UK diffuse neuf courts-métrages Oh Yeah! Cartoons en trois épisodes.

Popularité et fin temporaire (2001–2007)[modifier | modifier le code]

Dès les premières diffusions, Mes parrains sont magiques devient populaire, écrasant la popularité de la série Invader Zim. Nickelodeon gagne de l'audience au fur et à mesure des diffusions. La popularité de la série est en partie due à Bob l'éponge. Autre que Bob l'éponge, cette série est classée l'une des meilleures séries à hautes audiences[4]. Entre 2002 à 2003, le public s'agrandit considérablement qu'il arrive à dépasser Bob l'éponge[5]. Avec l'ampleur que prend Mes parrains sont magiques, Butch Hartman décide de créer Danny Fantôme. S'ensuivent ensuite, d'autres épisodes spéciaux de la série tels que ceux de Crash Nebula et Mr. Crocker ou encore un film exclusif relatant les deux dessins-animés de Mes parrains sont magiques et de Jimmy Neutron. À la fin de 2005, Nickelodeon cesse toute production de la série.

Nickelodeon cesse la production de la série à la fin de 2005, après cinq saisons. Butch Hartman fait l'annonce de cet arrêt sur son forum officiel le 24 janvier 2006. Cependant, il annonce le 2 février 2007, toujours sur son forum officiel, le retour de la série avec une douzaine de nouveaux épisodes. Un film, en collaboration avec Paramount Pictures et Nickelodeon Movies est prévu pour une sortie au cinéma, mais ce projet est finalement annulé à la suite de problèmes chez Paramount. Hartman détaille sur son site souhaiter sa future parution en DVD, mais rien n'est concrètement prévu. Une campagne publicitaire est lancée avec Mes parrains sont magiques pour Best Western entre 2006 et 2007[6].

Revirement et dixième année (2008–2011)[modifier | modifier le code]

Un an et demi plus tard, Nickelodeon annonce qu'il relance l'émission cette fois intitulé Mon bébé est magique aussi appelé Étrange bébé fée (Fairly OddBaby) considéré comme faisant partie intégrante de la sixième saison jusqu'en 2011[7].

Projets et films (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

En juin 2011 (mars 2012, en France), un téléfilm comédie est diffusé sur Nickelodeon sous le nom de Mes parrains sont magiques, le film : Grandis Timmy. Drake Bell, jouant dans la série Drake et Josh endosse le rôle de Timmy Turner. Le 14 mars 2012, la série est renouvelée pour une neuvième saison et annoncée pour la même année[8]. Un second film d'action, Mes parrains fêtent Noël, est diffusé aux États-Unis en novembre 2012. La neuvième saison est diffusée en 2013 en même temps que les Kids Choice Awards. La nouvelle saison intronise, Sparky, le chien des parrains de Timmy[2], et est également diffusée en haute définition. Un troisième film, intitulé Mes parrains sont magiques : Aloha ! avec Drake Bell et Daniella Monet reprenant leurs rôles respectifs, est annoncé et diffusé aux États-Unis le 2 août 2014[9],[10], et en France en décembre 2014 sur la nouvelle chaîne sœur de Nickelodeon France : Nickelodeon 4Teen. La dixième saison a été diffusée dès le 15 janvier 2016 sur Nickelodeon puis sur Nicktoons.

Épisodes[modifier | modifier le code]

La série est initialement diffusée aux États-Unis sur la chaine de télévision Nickelodeon le [11]. En France, la série est diffusée sur Télétoon entre 2005 et 2011 [réf. nécessaire], sur France 3 entre octobre 2002 et 2009. [réf. nécessaire], sur Nickelodeon depuis le 25 octobre 2006[12], et sur Gulli depuis le 17 février 2014[13]. En Belgique elle a été diffusée sur Club RTL, et au Québec à partir du sur VRAK.TV[14], et à la rentrée 2014 sur Télétoon Rétro[15],[16].

Derrière les coulisses de la série, des célébrités doublent et participent à l'émission Mes parrains sont magiques. Les célébrités notables de cette série sont Adam West (Batman) et Jay Leno (Mâchoire rouge). Les autres célébrités sont Norm Macdonald (Norm le Génie), Chris Kirkpatrick (en) (Patrick Truel), Alec Baldwin (Timmy plus vieux), Ben Stein (les Pixies), Gilbert Gottfried (Dr Bender et Wendell), Brendan Fraser, Patrick Warburton, Gene Simmons et Paul Stanley (leur propre rôle), Steve Irwin et Tom Arnold (Père Noël)[17].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • BMI Film & TV Awards 2003 : BMI Cable Award pour Butch Hartman, Ron Jones et Guy Moon
  • Annie Awards 2004 :
    • Meilleure production d'une série d'animation pour Dave Thomas[18]
    • Meilleure série d'animation[18]
  • BMI Film & TV Awards 2004 : BMI Cable Award pour Butch Hartman, Ron Jones, et Guy Moon
  • Annie Awards 2006 : Meilleur design de personnages d'une série d'animation pour Ernie Gilbert[20]
  • Annie Awards 2010 : Meilleure musique d'une série d'animation pour Guy Moon[21]
  • Daytime Emmy Awards 2010 :
    • Meilleur mixage sonore pour Michael Beiriger et Ray Leonard[22]
    • Meilleure éalisation idividuelle d'une série d'animation pour Dave Thomas[22]
  • Golden Reel Awards 2014 : Meilleur montage sonore d'une série d'animation pour Heather Olsen, Roy Braverman, Robbi Smith et J. Lampinen[23]

Nominations[modifier | modifier le code]

    • Meilleure production d'animation mise en ligne sur Internet pour l'épisode The Crimson Chin
    • Meilleur projet d'animation || Générique de début
    • Meilleure série d'animation en primetime
    • Meilleure production et réalisation d'une série d'animation pour Butch Hartman (épisode Chin Up)
    • Meilleure composition musicale d'une série d'animation pour Guy Moon
    • Meilleure voix féminine dans une série d'animation pour Tara Strong
  • Primetime Emmy Awards 2002 : Meilleure chanson pour Butch Hartman, Steve Marmel et Guy Moon (I Wish Every Day Could Be Christmas)[19]
  • Annie Awards 2003 : Meilleure composition musicale d'une série d'animation pour Butch Hartman, Steve Marmel et Guy Moon [25]
  • Golden Reel Awards 2003 : Meilleur montage sonore d'une série d'animation pour Michael Warner, Mary Erstad, Matt Corey, et Michael Petak (épisodes Action Packed et Smarty Pants)[26]
  • Primetime Emmy Awards 2003 :
    • Meilleure chanson pour Butch Hartman, Steve Marmel et Guy Moon (It's Great to Be a Guy)[19]
    • Meilleure chanson pour Butch Hartman, Steve Marmel et Guy Moon (What Girls Love)
  • Golden Reel Awards 2004 : Meilleur montage sonore d'une série d'animation pour Robert Poole II, Mary Erstad, et Matt Corey (épisode The Crimson Chin Meets Mighty Mom and Dyno Dad)[27]
  • Kids' Choice Awards 2004 : Série d'animation préférée
  • Primetime Emmy Awards 2004 : Meilleure chanson pour Butch Hartman, Steve Marmel et Guy Moon (Wish Come True!)[19]
  • Television Critics Association Awards 2004 : Meilleur programme pour enfants
  • Annie Awards 2005 :
    • Meilleur design de personnages d'une série d'animation pour Benjamin Balistreri (Crash Nebula)[28]
    • Meilleur scénario d'une série d'animation pour Butch Hartman et Steve Marmel[28]
  • Kids' Choice Awards 2005 : Série d'animation préférée
  • Annie Awards 2006 : Meilleure réalisation d'une série d'animation pour Gary Conrad (en)[20]
  • Kids' Choice Awards 2006 : Série d'animation préférée
  • Golden Reel Awards 2006 : Meilleur montage sonore d'une série d'animation pour Robert Poole II, Mary Erstad, Robbi Smith, Guy Moon, et Craig Ng[29]
  • Annie Awards 2007 : Meilleure série d'animation[30]
  • Kids' Choice Awards 2007 : Série d'animation préférée
  • Annie Awards 2009 : Meilleur scénario d'une série d'animation ou court métrage pour Butch Hartman[31]
  • Kids' Choice Awardqs2009 : Série d'animation préférée
  • Annie Awards 2010 : Meilleur scénario d'une série d'animation pour Brandon Kruse[21]
  • Daytime Emmy Awards 2010 : Meilleur scénario d'une série d'animation pour William Schifrin, Kevin Sullivan, Ed Valentine, Butch Hartman, Joanna Lewis, Charlotte Fullerton, Amy Keating Rogers, Gary Conrad, Thomas Krajewski, Scott Fellows et Ray De Laurentis [22]
  • Golden Reel Awards 2010 : Meilleur montage sonore d'une série d'animation pour Heather Olsen, Roy Braverman, Robbi Smith, J. Lampinen, et Mishelle Fordham[32]
  • Annie Awards 2012[34] :
    • Meilleure interprétation vocale dans une série d'animation pour Carlos Alazraqui (dans le rôle de Denzel Crocker)
    • Meilleure interprétation vocale dans une série d'animation pour Daran Norris (dans le rôle de Cosmo)
    • Meilleure interprétation vocale dans une série d'animation pour Tara Strong (dans le rôle de Timmy Turner)
    • Meilleur scénario d'une série d'animation pour Ray De Laurentis, William Schifrin et Kevin Sullivan[34]
  • Annie Awards 2013 : Meilleure production pour enfants pour l'épisode Farm Pit[35]
  • Kids' Choice Awards 2013 : Série d'animation préférée
  • Neox Fan Awards 2013 : Best Neox Kidz[36]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fairly Odd Parents, season 6, vol. 1 », sur DVD Talk, (consulté le 30 septembre 2014).
  2. a et b (en) « A Fairy Dog Debuts on Fairly OddParents », sur Animation mag, (consulté le 30 septembre 2014).
  3. a et b (en) « A Fairly Odd Christmas offers cheer to show fans », sur LA Times, (consulté le 30 septembre 2014).
  4. Bill Keveney, « « OddParents looks fairly successful » », USA Today,‎ (lire en ligne).
  5. Donna Petrozzello, « « Oddparents Casts A Spell » », New York Daily News,‎ (lire en ligne).
  6. « Best Western Celebrates Summer With Top-Rated Kids' Networks, Nickelodeon and YTV, Launching Promotion With The Fairly Oddparents », boston.com, Best Western (consulté le 11 octobre 2012).
  7. (en) « The OddParents are coming, the OddParents are coming », sur frederatorblogs.com, (consulté le 27 décembre 2007).
  8. « Nickelodeon Unveils Plans at Annual Upfront for More than 650 New Episodes Across Every Genre ».
  9. (en) « Film and TV Production List » [PDF], (consulté le 30 septembre 2014).
  10. (en) « A Fairly Odd Summer (2014) » (consulté le 30 septembre 2014).
  11. « Guide des épisodes de Mes parrains sont magiques », sur series-tv.premiere.fr (consulté le 13 août 2010).
  12. « Game One, Nickélodéon, MTV 2005-2006 - Page 5 - Forum d'AnimeGuides », sur animeguides.com (consulté le 24 juillet 2018)
  13. « Mes parrains sont magiques  », sur Gulli (consulté le 30 septembre 2014).
  14. « Tes désirs sont désordres! », sur vrak.tv (consulté le 30 septembre 2014).
  15. « Des nouveaux classiques à la tonne sur Télétoon Rétro! », sur Corusent, (consulté le 30 septembre 2014).
  16. « Grand débrouillage pour les chaînes de Corus Média », sur newswire.ca, (consulté le 30 septembre 2014).
  17. (en) Liste des invités spéciaux sur l’Internet Movie Database.
  18. a et b « 31st Annual Annie Award Nominees and Winners », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013)
  19. a b c et d « The Fairly OddParents », emmys.com, Academy of Television Arts & Sciences (consulté le 22 novembre 2013).
  20. a et b « 33rd Annual Annie Nominations and Awards Recipients », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  21. a et b « 37th Annual Annie Nominations and Awards Recipients », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  22. a b et c « The National Academy of Television Arts & Sciences Announces Winners of the 37th Annual Daytime Entertainment Creative Arts Emmy Awards  » [PDF], National Academy of Television Arts & Sciences, (consulté le 28 juin 2010).
  23. 2014 Golden Reel Award Winners: TV/Feature Animation & Documentary Category
  24. « 29th Annual Annie Award Nominees and Winners  », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  25. « 30th Annual Annie Award Nominees and Winners », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  26. « Motion Picture Sound Editors, USA  », IMDb (consulté le 22 novembre 2013).
  27. « Motion Picture Sound Editors, USA », IMDb (consulté le 22 novembre 2013).
  28. a et b « 32nd Annual Annie Nominations and Awards Recipients », AnnieAwards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  29. « Motion Picture Sound Editors, USA », IMDb (consulté le 22 novembre 2013).
  30. « 34th Annual Annie Nominations and Awards Recipients », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  31. « 36th Annual Annie Nominations and Awards Recipients », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  32. « Motion Picture Sound Editors, USA  », IMDb (consulté le 22 novembre 2013).
  33. « 38th Annual Annie Nominations », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  34. a et b « 39th Annual Annie Nominations & Winners », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  35. « 40th Annual Annie Awards Winners », annieawards.org, ASIFA-Hollywood (consulté le 22 novembre 2013).
  36. [1]
  37. « Annie Awards Nominees  », annieawards.org, (consulté le 21 mars 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]