Le Massegros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Massegros)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Massegros
Le Massegros
Église Saint-Martin.
Blason de Le Massegros
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Florac
Canton La Canourgue
Maire délégué Jean-Claude Saleil
Code postal 48500
Code commune 48094
Démographie
Population 410 hab. (2014 en augmentation de 17.48 % par rapport à 2009)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 18′ 35″ nord, 3° 10′ 31″ est
Altitude Min. 815 m
Max. 1 005 m
Superficie 17,94 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Massegros Causses Gorges
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Lozère
Voir sur la carte administrative de la Lozère
City locator 15.svg
Le Massegros
Géolocalisation sur la carte : Lozère
Voir sur la carte topographique de la Lozère
City locator 15.svg
Le Massegros
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Le Massegros
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Le Massegros

Le Massegros est une ancienne commune française, située dans le département de la Lozère en région Occitanie, devenue le une commune déléguée de la commune nouvelle du Massegros Causses Gorges.

Ses habitants sont appelés les Massegrains.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune du Massegros est située dans la partie ouest du causse de Sauveterre, entre les gorges du Tarn et Sévérac-le-Château. Elle est limitrophe du département de l'Aveyron.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes du Massegros[1]
Le Recoux
(Massegros Causses Gorges)
Saint-Georges-de-Lévéjac
(Massegros Causses Gorges)
Sévérac d'Aveyron
(Aveyron)
du Massegros Saint-Rome-de-Dolan
(Massegros Causses Gorges)
Mostuéjouls
(Aveyron)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Implanté au milieu de terres fertiles, son nom proviendrait de l'occitan Mas Sagran ou Sagrat (mas sacré) ou Mas a gran (mas à grain) car de bonnes terres produisaient du blé, ce qui était assez rare sur le causse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce hameau s'est développé entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle autour des foires aux bestiaux qui se tenaient plusieurs fois par an. Le chef lieu du canton se trouvait initialement à Saint-Georges-de-Lévéjac. Le transfert du chef lieu de commune de Saint-Georges-de-Lévéjac vers le Massegros date de 1839. Depuis le nouveau redécoupage des cantons en France en 2014, le chef-lieu du canton est à La Canourgue. Le transfert de la paroisse ne se fera qu'en 1912 avec la construction de la nouvelle église sur l'initiative de l'abbé Casimir Privat. Elle a été consacrée en 1914. L'élevage de la brebis laitière représente la principale source de revenu des habitants. La laiterie du Massegros est la plus grande laiterie au monde de transformation de lait de brebis (242 emplois).

Le bourg possède de vieilles maisons caussenardes, l'une d'entre elles est de style aragonais. Sa particularité tient à sa terrasse couverte où les arceaux et balustres s'harmonisent dans l'enfilade des huit petits toits. Le four, impressionnant par sa taille, date du XIXe siècle : c'est un symbole vivant du passé qui a été sauvé de l'indifférence des hommes et des dégradations du temps. Il est aujourd'hui l'acteur principal de la Fête du pain.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires du Massegros[2]
Période Identité Étiquette Qualité
1889 1904 Albert Maury    
1904 1912 Casimir Cabirou    
1912 1918 Émile Poujol    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 410 habitants, en augmentation de 17,48 % par rapport à 2009 (Lozère : -1,05 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
232231240247259292291326322
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
341314325318353350383371348
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
304315317308288303287266200
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
226226278282321322345402410
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Le Massegros

Son blasonnement est : coupé d'or et d'argent à quatre pals de gueules brochant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :