Martincourt (Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Martincourt
Martincourt (Oise)
La mairie et l'école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Intercommunalité CC de la Picardie Verte
Maire
Mandat
Charlie Bourgignon
2020-2026
Code postal 60112
Code commune 60388
Démographie
Population
municipale
128 hab. (2017 en diminution de 13,51 % par rapport à 2012)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 26″ nord, 1° 53′ 54″ est
Altitude Min. 95 m
Max. 176 m
Superficie 5,08 km2
Élections
Départementales Canton de Grandvilliers
Législatives 2e circonscription de l'Oise
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Martincourt
Géolocalisation sur la carte : Oise
Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Martincourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Martincourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Martincourt

Martincourt est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Paysage de la commune.

Le territoire de la commune s'étend au nord-est jusqu'à la vallée des chaudrons et le bois de Cagny (anciennement Bois de Moreval mais absorbé depuis par le bois de Cagny), au sud au milieu des champs séparant la commune de celle d'Hanvoile, à l'Ouest jusqu'à la Cavée et jusqu'aux limites de la commune de Vrocourt, et enfin à l'Est jusqu'aux Fonds de Vauchelles.

Le territoire de la commune est resté inchangé depuis au moins 1785, date à laquelle un procès-verbal d'arpentage vient attester de l'état du territoire à ce moment.

Le village est desservi par la D167.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Martincourt
Gremevillers Achy
Vrocourt Martincourt
Hanvoile Crillon

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Thérain à Martincourt.

La commune est drainée par le Thérain, un affluent de l'Oise (rivière) et donc un sous-affluent de la Seine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La principale piste évoquée pour trouver l'origine du nom du village se trouve dans le gentilice romain Martinus. On peut imaginer un habitant sur les terres de Martincourt, à une époque ou le latin était encore en vigueur qui portait le "nom de famille" Martin, bien qu'à cette époque, on ne parlait pas encore de nom de famille, mais bien de gens ou de gentilice. Cette possibilité, combinée à l'étymologie du suffixe "-court" qui désigne la cour de ferme, nous mène vers une traduction littérale qui serait "La ferme de Martin"[1].

Le village est parfois nommé Martincourt-en-Beauvaisis dans certains ouvrages du XIXe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

On peut faire remonter l'occupation de la vallée du Thérain à l'emplacement même du Martincourt actuel à l'époque mérovingienne avec la découverte en 1894 par Lucien Vuilhorgne d'une quarantaine de sépultures d'hommes et de femmes qui ont sans doute vécu là entre le Vème et le VIIIème siècle.

"A.Martincourt, notre aimable confrère, M.Vuilhorgue, entreprit, des fouilles au lieu dit "Pied-du-Mont", Cet endroit avait déjà été exploré sur une petite étendue. Environ une quarantaine de sépultures furent mises à jour. Les corps se trouvaient à 1 mètre en moyenne de profondeur. En dehors des auges en pierre, les bières en bois dominaient. Le mobilier se composait principalement de vases funéraires en terre" Extrait de Mémoires de la Société académique d'archéologie, sciences et arts du département de l'Oise concernant les fouilles du 11 octobre au 1er novembre 1894.

En 1472, lors de la défaite de Charles le Téméraire au siège de Beauvais, les 80 000 hommes et leur chef se retirent et brûlent et pillent une grande partie des villages de la région, le moulin de Martincourt est pour l'occasion détruit ainsi que celui de Vrocourt, une partie de Songeons, lachapelle-sous-Gerberoy et de nombreuses maisons d'Hanvoile etc.

La famille Auxi-Monceaux s'offrent les terres de Martincourt dès 1480, le domaine d'Hanvoile suivra en 1492.

Le village a été desservi de 1894 à 1936 par le chemin de fer secondaire à voie métrique de la ligne Milly sur Thérain - Formerie exploité par la Compagnie des Chemins de fer de Milly à Formerie et de Noyon à Guiscard et à Lassigny. À cette période, le petit "tortillard", un train composé le plus souvent d'une locomotive, un wagon de marchandises et une voiture de passagers, traversait la vallée du Thérain en desservant la petite gare de Martincourt, mais aussi Vrocourt, Lachapelle-sous-Gerberoy etc. La gare existe encore, elle se trouve Rue du Moulin.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Frédéric Vereecke    
mars 2008[2] mai 2020 Monique Nantier    
mai 2020[3] En cours
(au 178 juin 2020)
Charlie Bourguignon    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2017, la commune comptait 128 habitants[Note 1], en diminution de 13,51 % par rapport à 2012 (Oise : +1,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
212205195195356228200191172
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
183156161150139119119114128
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
13013512799838283107102
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
121118105115108113143149130
2017 - - - - - - - -
128--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Le pic de population atteint est atteint entre 1826 et 1833, il ne résulte pas d'une natalité forte ou d'une mortalité faible mais d'une absorption par Martincourt du village voisin de Vrocourt, qui comptait alors une toute petite centaine d'habitants, faisant alors bondir la population de Martincourt d'environ 200 âmes à plus de 300 en très peu de temps. En 1833, Vrocourt redevient une commune indépendante et Martincourt retombe à un peu plus de 200 habitants.

Tout au long du XIXème siècle, les recensements font état de la présence d'une quarantaine de maisons sur le territoire du village, situés dans les mêmes zones qu'aujourd'hui, seule le côté droit de la rue principale était alors bien moins occupée comparé à nos jours. Au milieu du XIXème siècle, on note même dans les recensements que la quasi-totalité des maisons possède un toit en chaume, seule 3 maisons ont des toits en tuiles.

, Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,7 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 29,7 %, 15 à 29 ans = 5,4 %, 30 à 44 ans = 31,1 %, 45 à 59 ans = 14,9 %, plus de 60 ans = 18,9 %) ;
  • 48,3 % de femmes (0 à 14 ans = 23,2 %, 15 à 29 ans = 18,8 %, 30 à 44 ans = 20,3 %, 45 à 59 ans = 15,9 %, plus de 60 ans = 21,7 %).
Pyramide des âges à Martincourt en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
8,1 
75 à 89 ans
8,7 
10,8 
60 à 74 ans
13,0 
14,9 
45 à 59 ans
15,9 
31,1 
30 à 44 ans
20,3 
5,4 
15 à 29 ans
18,8 
29,7 
0 à 14 ans
23,2 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • L'église Saint-Martin de Martincourt.(1545) [10]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. A. Meynier, « Noms de lieux et continuité de la langue celtique en Gaule », Norois, no 52,‎ , p. 611-612 (DOI https://doi.org/10.3406/noroi.1966.7298, lire en ligne, consulté le 19 juin 2020), consulté sur Persée.
  2. Le Bonhomme picard du 26 mars 2008
  3. « Les nouveaux conseils municipaux du secteur », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3607,‎ , p. 14
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. « Évolution et structure de la population à Martincourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 novembre 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 novembre 2010)
  10. Emmanuel Woillez, Répertoire archéologique du département de l'Oise, Imprimerie impériale, (lire en ligne)