Marcel Cohen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marcel Cohen (Marcel Samuel Raphael Cohen) est un linguiste français, né le à Paris 9e et mort le à Cugand (Vendée)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études au lycée Condorcet à Paris, Marcel Cohen suit les enseignements de Mario Roques et d'Antoine Meillet à l'École pratique des hautes études. Il est reçu à l'agrégation de grammaire en 1908. Il s'oriente vers les langues sémitiques. Diplômé de l'École nationale des langues orientales en 1909, il est chargé de mission en Abyssinie de 1910 à 1911.

En 1912 il reçoit le Prix Volney pour son œuvre Le parler arabe des juifs d'Alger[2].

Sa thèse de doctorat porte sur Le système verbal sémitique et l'expression du temps (1924). Professeur à l'École des langues orientales, il y a enseigné le guèze et l'amharique. Il a été également professeur à l'École pratique des hautes études. Spécialiste des langues sémitiques, et notamment des langues éthiopiennes, il a publié en 1936 un monumental Traité de langue amharique.

Marcel Cohen était membre du Parti communiste français (il a donné de nombreux articles dans L'Humanité) et a joué un grand rôle dans la réorganisation du CNRS après la Seconde Guerre mondiale[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le parler arabe des juifs d'Alger, Champion, 1912
  • Rapport sur une mission linguistique en Abyssinie (1910-1911), Imprimerie nationale, 1912
  • La prononciation traditionnelle du Guèze (Éthiopien classique), Imprimerie nationale, 1920
  • Couplets amhariques du Choa, Imprimerie nationale, 1924
  • Les langues du monde (dir. avec Antoine Meillet), Champion, 1924 et 1952 ; Slatkine, 2000
  • Nouvelles études d'éthiopien méridional, Champion, 1939
  • Traité de langue amharique, Institut d'ethnologie, Muséum national d'histoire naturelle, Paris, 1936
  • Histoire d'une langue, le français, Éditions Hier et Aujourd'hui, 1948 ; Messidor-Éditions sociales, 1987
  • Langues chamito-sémitiques, CNRS, 1952
  • Instructions d'enquête linguistique, Centre international de dialectologie générale, 1952
  • La grande invention de l'écriture et son évolution, Klincksieck, 1953 ; réédition dans Histoire et art de l'Ecriture, Coll. Bouquins, Robert Laffont, 2005
  • Grammaire et style, 1450-1950 : cinq cents ans de phrase française, Éditions sociales, 1954
  • Cinquante années de recherches linguistiques, ethnographiques, sociologiques, critiques et pédagogiques, Imprimerie nationale, 1955
  • Pour une sociologie du langage, Albin Michel, coll. « Sciences d'aujourd'hui », 1956
  • Texte, Klincksieck, 1958
  • Études sur le langage de l'enfant, Éditions du Scarabée, 1962

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Marcel Cohen : aux origines de la sociolinguistique », in: revue Langage et société, no 128, Éditions de la Maison des sciences de l'homme,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l’état civil de Paris en ligne, mairie du 9e arrondissement, acte de naissance n° 269, année 1884, avec mention marginale du décès
  2. [1]
  3. Jean-Claude Chevalier, « Le pamphlet : Français élémentaire ? Non. 1955.L’affrontement Georges Gougenheim – Marcel Cohen », Documents pour l’histoire du français langue étrangère et seconde, juin 2006, n°36, p. 51-60.

Liens externes[modifier | modifier le code]