Manoncourt-en-Vermois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manoncourt et Vermois.

Manoncourt-en-Vermois
Manoncourt-en-Vermois
La mairie.
Blason de Manoncourt-en-Vermois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Canton Jarville-la-Malgrange
Intercommunalité Communauté de communes des Pays du Sel et du Vermois
Maire
Mandat
Éric Le Peru
2014-2020
Code postal 54210
Code commune 54345
Démographie
Population
municipale
340 hab. (2016 en augmentation de 0,59 % par rapport à 2011)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 06″ nord, 6° 16′ 02″ est
Altitude Min. 231 m
Max. 335 m
Superficie 6,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Manoncourt-en-Vermois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Manoncourt-en-Vermois

Manoncourt-en-Vermois est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

À une petite dizaine de kilomètres au sud-est de Nancy par la route, le village est desservi par la route départementale 115.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Manoncourt-en-Vermois (Mannonis-Curtis-Manicocurtis)

Histoire[modifier | modifier le code]

Village de l’ancien duché de Lorraine, près du chemin de grande communication no 4 de Nancy à Bayon à 15 km au sud-est de Nancy. Population en 1845 : 278 habitants.

Le village de Manoncourt, dépendant du Comté de Lupcourt, est très ancien. Il en est parlé dans la charte par laquelle l’abbesse Eue fit don de la seigneurie de Cluni à son frère en 862. Il y avait une église succursale de celle de Saint-Hilaire et l’on y voyait un monument portant la date en 1544.

En 1665, Charles IV de Lorraine érigea en fief, une maison, gagnage et dépendances, situés dans ce village, appartenant à Francisque Strosse, ancien gentilhomme de la maison de la reine de Danemark. Cette maison avait été bâtie sur l’emplacement de l’ancien château.

Le 21 janvier 1702, Joseph Humbert de Tonnoy fut admis, par le duc Léopold Ier de Lorraine, aux foi et hommage du fief de Manoncourt, qui passa depuis en la possession de Sodini ou Sonnini, liquoriste de la Cour de Lorraine, dont est issu le célèbre voyageur et naturaliste Sonnini, lequel ajoutait à son nom celui de « Manoncourt » ; on doit à cet auteur, outre les différents ouvrages auxquels il a travaillé ou qui lui sont propres, la rédaction d’un journal qui a paru à Nancy en 1790-1793 sous des titres diverses.

M. l’abbé Garo, ancien curé de Manoncourt, a trouvé, sur une hauteur voisine de ce village et au milieu des débris d’habitation ruinées par un incendie, des monceaux de tuiles, des haches, des clés romaines et une minerve casquée en bronze.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1969 mars 1977 Michèle Pidolot (1939-2013)   Institutrice
  mars 2001 Gérard Linard    
mars 2001 En cours Éric Le Péru    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2016, la commune comptait 340 habitants[Note 1], en augmentation de 0,59 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
196227238250295293278285283
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
252240252235205209202190190
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
199195169168177186173172161
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016
184159228248248310339332340
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château du début du XIXe siècle possède des amours sculptés dans le parc.
  • L'église de la Nativité de la Vierge compren une nef du XVIe siècle. La tour a été remaniée, le portail date du XVIe siècle et le chevet du XIXe siècle.
  • Une chapelle se trouve à côté de l'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Manoncourt-en-Vermois

La commune de Manoncourt-en-Vermois porte :

losangé d'or et de gueules à la fasce d'azur brochante, à la crosse épiscopale d'argent brochant sur le tout.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]