Vermois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vermois
Pays France
Subdivision administrative Grand Est
Département français Meurthe-et-Moselle

Le Vermois est une région naturelle de France située au sud-est de Nancy, dans le département de Meurthe-et-Moselle et la région Lorraine. Elle est délimitée à l'Est par la Meurthe et à l'Ouest par la Moselle[1].

On retrouve son nom dans plusieurs toponymes :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Henri Lepage cite : Vermensis en 907 et 922 ; le Varmois en 1261 ; Vermodium en 1396[2].

Lorsque se concrétisa le projet de construction d'une voie ferrée reliant Neuves-Maisons à Dombasle-sur-Meurthe, la ligne fut appelée le chemin de fer du Vermois[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la période gallo-romaine puis mérovingienne, le Vermois était une petite subdivision territoriale appelée Vermensis pagus[4]. Selon la topographie religieuse éditée en 1859, la ville de Nancy était comprise dans ce pagus[5] mais c'est le seul document consulté qui affirme cela.

La mairie du Vermois avant la Révolution

Le pagus Vermensis était bordé à l'Est par un autre petit pagus : le pagus Portensis (Portois, pays de Saint-Nicolas-de-Port) qui ne doit pas être confondu avec le pagus Portensis, également appelé pagus Decolatensis qui a pour principale ville Port-sur-Saône[5]. Le pagus Vermensis était limité à l'Ouest et au Nord par le pagus Tullensis (pays de Toul). Sa partie Sud était bordée par le pagus Segintensis qui deviendra plus tard le comté de Vaudémont[6].

Au Moyen âge et jusqu'à la Révolution, il a existé une mairie nommée mairie du Vermois. Elle comprenait les communautés d'Azelot, Burthecourt, Gérardcourt, Lupcourt, Manoncourt, Saint-Hilaire et Ville[7]. Son siège était à Lupcourt[8]. Selon Charles Sadoul, le maire du Vermois était nommé par le prévôt de Nancy[9] mais Henri Lepage écrit que c'est le roi qui avait cette création[10]. Dans la pratique, il est probable que le prévôt agissait par délégation.

On lit dans l'état du temporel des paroisses de 1712 : «il n'y a qu'une justice pour tout le Vermois. Toutes les causes du Vermois sont portées à cette justice et vont par appel au bailliage de Nancy». La coutume de Burthecourt confirme l'affirmation précédente[11], cependant, une déclaration du maire d'Azelot de la fin du XVIe siècle dit que seules les amendes supérieures à 7 sols font l'objet d'une déclaration au maire du Vermois[12].

Les habitants de la mairie du Vermois devaient charroyer par corvée les grains que le duc de Lorraine faisait assigner à son cellerier de Nancy pour la provision de son hôtel[10].

Au XVIIe siècle, il y avait une garenne ducale sur le plateau du Vermois[13].

L'Édit ducal de juin 1751 supprime les anciennes juridictions : bailliages, prévôtés... À partir du 1er novembre 1751, le Vermois « ou comté de Lupcourt » disparaît officiellement dans le nouveau bailliage de Nancy[14].


Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Le département : Géographie », Conseil général de Meurthe-et-Moselle, mise à jour le 12 décembre 2007 (consulté le ).
  2. Henri Lepage, Dictionnaire géographique de la Meurthe, rédigé d'après les instructions du comité des travaux historiques et des sociétés savantes... Par Henri Lepage,... Avec une carte du département au Xe siècle, (lire en ligne), p. 257
  3. « L'Immeuble et la construction dans l'Est ["puis" et Bois et forêts de l'Est réunis] », sur Gallica, (consulté le )
  4. Société d'histoire de la Lorraine et du Musée lorrain Auteur du texte et Musée lorrain (Nancy) Auteur du texte, « Mémoires de la Société d'archéologie lorraine », sur Gallica, (consulté le ), p. 328
  5. a et b « TOPOGRAPHIE ECCLÉSIASTIQUE DE LA FRANCE: PENDANT LE MOYEN AGE, ET DANS LES TEMPS MODERNES JUSQU'EN 1790 », sur www.jstor.org (consulté le ), p. 86
  6. A. Fournier, Topographie ancienne, département des Vosges, 10e fascicule, Épinal, , 54 p., carte n°1
  7. Société d'histoire de la Lorraine et du Musée lorrain Auteur du texte et Musée lorrain (Nancy) Auteur du texte, « Mémoires de la Société d'archéologie lorraine », sur Gallica, (consulté le ), p. 78
  8. Henri (1814-1887) Auteur du texte Lepage, Les communes de la Meurthe : journal historique des villes, bourgs, villages, hameaux et censes de ce département.... Volume 1 / par Henri Lepage,..., (lire en ligne), p. 65
  9. Charles (1872-1930) Auteur du texte Sadoul, Essai historique sur les institutions judiciaires des duchés de Lorraine et de Bar avant les réformes de Léopold Ier / thèse pour le doctorat en droit... par Charles Sadoul,... ; Université de Nancy. Faculté de droit, (lire en ligne), p. 28
  10. a et b Le département de la Meurthe. Deuxième partie : statistique historique et administrative / publ... par Henri Lepage, (lire en ligne), p. 98
  11. Henri (1814-1887) Auteur du texte Lepage, Les communes de la Meurthe : journal historique des villes, bourgs, villages, hameaux et censes de ce département.... Volume 1 / par Henri Lepage,..., (lire en ligne), p. 210
  12. Henri (1814-1887) Auteur du texte Lepage, Les communes de la Meurthe : journal historique des villes, bourgs, villages, hameaux et censes de ce département.... Volume 1 / par Henri Lepage,..., (lire en ligne), p. 64
  13. Henri Lepage, Dictionnaire topographique de la France. Dictionnaire topographique du département de la Meurthe / réd. sous les auspices de la Société d'archéologie lorraine par M.Henri Lepage,..., (lire en ligne), p. 151
  14. Société d'histoire de la Lorraine et du Musée lorrain Auteur du texte et Musée lorrain (Nancy) Auteur du texte, « Mémoires de la Société d'archéologie lorraine », sur Gallica, (consulté le ), p. 94-95