Ludovic Lagarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ludovic Lagarde, né le 20 septembre 1962 à Paris, est un metteur en scène français.

Ludovic Lagarde

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études théâtrales à la faculté de Censier – Paris III de 1982 à 1985, Ludovic Lagarde est élève comédien à l’école Théâtre en Actes dirigée par Lucien Marchal, de 1986 à 1989. Puis il devient assistant du metteur en scène Christian Schiaretti d’abord au sein de sa compagnie, puis à la Comédie de Reims – Centre Dramatique National où ce dernier est nommé directeur en 2009.

Premières mises en scène[modifier | modifier le code]

Avec le soutien de la Comédie de Reims, et des Scènes Nationales de Belfort et de Calais, il réalise ses premières mises en scène. C’est pendant cette « première époque » où il alterne les projets contemporains – Beckett, Schwajda - et les textes du répertoire – Courteline, Tchekhov - , qu’il fait les rencontres déterminantes de son parcours. Avec l’écrivain Olivier Cadiot, il engage un compagnonnage qui sera marqué par la création de quatre textes et deux traductions. Mais également avec des comédiens de sa génération, dont certains, comme Laurent Poitrenaux, restent des collaborateurs indispensables à ses projets. C’est d’ailleurs avec lui, pour la création d’un texte de Cadiot, qu’il réalise la mise en scène qui sera le pivot de son parcours : Le Colonel des Zouaves en 1997. Ce projet, qui est le premier réalisé par la compagnie fondée à cette occasion, marque un tournant.

La compagnie[modifier | modifier le code]

Débute alors une nouvelle époque, celle du travail en compagnie. Il s’entoure alors d’un groupe de collaborateurs réguliers comme, notamment, la chorégraphe Odile Duboc, les musiciens Gilles Grand, David Bichindaritz et Rodolphe Burger, Bernard Quesniaux et de nombreux comédiens dont Mireille Roussel. Il met en scène des textes de Bertolt Brecht, de Gertrude Stein et d’Edward Bond.

Ses projets sont produits et accueillis par le Théâtre National de la Colline à Paris, le Théâtre National de Strasbourg, par plusieurs Centres Dramatiques Nationaux en régions -Rennes, Nancy, Reims, Toulouse, Angers, et par le Festival d'Avignon, où sa compagnie a été accueillie, en 2004 pour une résidence de plusieurs mois.

Par ailleurs, il a réalisé plusieurs mises en scène d’opéra, et travaille régulièrement avec le directeur musicalChristophe Rousset : Cadmus et Hermione de Lully en 2001, Actéon et Les Arts florissants de Charpentier en 2004, ainsi que Vénus et Adonis de Desmarets en 2006. En avril 2008, il a mis en scène Roméo et Juliette du compositeur Pascal Dusapin, à l’Opéra Comique et Massacre de Wolfgang Mitterer à Porto, au festival Musica de Strasbourg. Massacre est repris à Reims, Nîmes, et à Paris à la Cité de la Musique en 2010.

Depuis 1997, sa compagnie a développé des liens avec des artistes et des théâtres en Europe ainsi que sur le continent américain, qui ont donné lieu à des tournées internationales, et à des mises en scènes, à la Schaubühne de Berlin ou à l’Espace Go de Montréal. Des projets sont en cours avec le Théâtre national de Belgrade, le Festival delle Colline à Turin et le Theater 59E59 à New York.

Ludovic Lagarde a été nommé à la direction de la Comédie de Reims à partir du 1er janvier 2009.

Direction de la Comédie de Reims[modifier | modifier le code]

En mars 2010 à la Comédie de Reims, il crée Doctor Faustus Lights The Lights et récrée Oui dit le très jeune homme, deux pièces de Gertrude Stein, adaptées par Olivier Cadiot.

Pour le festival d'Avignon 2010, Ludovic Lagarde a créé deux spectacles avec Olivier Cadiot Un nid pour quoi faire et Un mage en été qui ont notamment été accueillis à Paris, Nantes, Lorient, Chaumont, Lyon, Rouen, sur la saison 2010-2011.

En janvier 2012, Ludovic Lagarde explore les trois pièces de Georg Büchner, proposées dans une même soirée. Hommage à une personnalité aussi éclectique que géniale, suscitant une admiration jamais démentie. Cette trilogie a été reprise en janvier 2013 au Théâtre de la Ville. En mars 2013, il met en scène au grand Théâtre du Luxembourg et à l'Opéra Comique La Voix Humaine d’après le livret de Jean Cocteau.

Il crée Lear is in Town pour la 67e édition du Festival d’Avignon, d’après Le Roi Lear de William Shakespeare, dans une traduction de Frédéric Boyer et Olivier Cadiot.

En 2014, il co-met en scène Le Regard du nageur, écrit et interprété par Christèle Tual et crée Quai ouest avec des comédiens grecs au Théâtre National de Grèce à Athènes.

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]