Lucienne Renaudin Vary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lucienne Renaudin Vary

Naissance (21 ans)
Saint-Sébastien-sur-Loire
Activité principale trompettiste
Style classique, jazz
Récompenses Victoires de la musique classique

Lucienne Renaudin Vary est une trompettiste française née à Saint-Sébastien-sur-Loire le , qui a remporté en 2016 une Victoire de la musique classique, en catégorie « Révélation soliste instrumental ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Lucienne Renaudin Vary débute la trompette au conservatoire du Mans en 2007 dans la classe de Philippe Lafitte. Parallèlement, elle commence en 2009 le jazz dans la classe de Santiago Quintans, également au conservatoire du Mans. Sa formation se poursuivra au CNSM de Paris, où elle entre en 2014 dans la classe de trompette de Clément Garrec, et, à partir de 2017, dans la classe de « jazz et musiques improvisées ».

En 2010, elle gagne en avril le concours Selmer - Le Parnasse, en juin le concours Petites Mains symphoniques, et en novembre elle termine 3e du concours européen des jeunes trompettistes, dans la catégorie 14-17 ans, alors qu'elle n'en a que 11.

En 2012, elle remporte une nouvelle série de compétitions : concours Clés d'or de l'AFEM (Villemomble), concours international de l'IMEP (Namur), et à nouveau le concours Petites Mains symphoniques, cette fois en classique et en jazz[1]. En , elle remporte le 1er prix du concours jeunes artistes - prix Maurice-André, et une semaine plus tard remporte cette fois le concours européen des jeunes trompettistes d'Alençon[2].

Cette même année 2012, Lucienne Renaudin Vary commence à donner des concerts en soliste dans des festivals, notamment durant l'été dans le cadre des Eurochestries, et au festival d'Annecy[3].

L'année suivante, elle est invitée par France Télévisions aux Victoires de la musique classique pour l'hommage à Maurice André, et se produit avec orchestre lors des Flâneries musicales de Reims, où elle joue le concerto de Hummel avec l'orchestre Mozart de Toulouse dirigé par Claude Roubichou[2]. Durant l'été, elle monte sur la scène du festival Un violon sur le sable de Royan pour jouer avec l'orchestre du festival les variations de Jean-Baptiste Arban sur la chanson Le Carnaval de Venise[4].

Si en 2014, elle continue de se produire dans plusieurs festivals, comme le Festival Musique & Culture de Colmar [5], Génération Virtuoses à Antibes[6], ou encore Les Musicales du Causse de Gramat[7], elle est à nouveau invitée à Royan pour Un violon sur le sable, en récital avec le quintette de cuivres du festival[8] et en duo avec la trompettiste britannique Alison Balsom[9].

L'été 2014 est aussi l'occasion pour Lucienne Renaudin Vary de donner son premier concert notable de jazz au Mans lors de la Nuit des chimères[10],[11].

En , elle reçoit le trophée du Jeune Talent de la Sarthe 2014[12].

L'année 2015 voit alors son activité de concertiste se partager entre le classique en tant que soliste avec orchestre et le jazz en petite formation. C'est ainsi qu'on peut la voir au festival de Polignac[13] ou au festival de la Vézère[14], ou à l'étranger comme à Moscou avec Vladimir Spivakov ou encore en Finlande avec le Jyväskylä Sinfonia[15].

Ses partenaires habituels de jazz (avec Philippe Duchemin, piano, Patricia Lebeugle, contrebasse et J.P. Derouard, batterie) sont à ses côtés lors du festival Jazz à l'Amirauté de Pléneuf-Val-André durant l'été, et en novembre au Grand Théâtre d'Angers[16]. Un autre pianiste (Olivier Leveau) joue avec elle lors du festival de jazz de Rheingau au printemps de cette même année 2015[17].

2015 est aussi l'année où les médias s'intéressent à elle de plus près : invitée par France Musique à l'émission Carrefour de Lodéon le [18], elle est aussi l'une des Stars de demain présentées par Rolando Villazón dans son émission diffusée sur Arte le [19].

Les 6 et , elle participe aux Folles Journées de Nantes avec l'orchestre de l'Oural dirigé par Dmitri Liss[20].

Elle remporte en , une Victoire de la musique classique, en catégorie « Révélation soliste instrumental ». Le de cette même année, Lucienne Renaudin-Vary est nommée ambassadrice de la ville du Mans[21].

En 2017, elle est la plus jeune soliste invitée au festival de musique de Carthagène (Colombie), et fait ainsi ses débuts sur le continent américain[22].

En 2018, elle fait l'ouverture du festival Jazz in Marciac en première partie de Wynton Marsalis accompagnée de Alain Jean-Marie, Hugo Lippi et Thoams Bramerie.

Le , accompagnée par le pianiste Dominique Fillon, elle est invitée sur le plateau du journal de 20 h de France 2 aux côtés de Gérard Darmon.

En , elle fait une tournée au Japon avec le chef Patrick Hahn et le pianiste Nobuyuki Tsujii.

En , elle fait ses débuts au The Proms.

A l'automne 2019, elle fait une tournée avec le London Chamber Orchestra en Asie du Sud Est.

En 2020, elle est la première femme à recevoir le prix Arthur Waser qui lui est décerné lors d'un concert à Lucerne.

Le 14 juillet 2020, elle participe au concert de Paris au pied de la tour Eiffel.

Discographie[modifier | modifier le code]

Au printemps 2013, Guy Touvron invite Lucienne Renaudin Vary à enregistrer avec lui et Carine Clément (orgue) l'album Générations, paru chez Ligia Digital, dans lequel elle joue un concerto d'Alessandro Marcello, et des œuvres de Haendel et Mercadante pour 2 trompettes et orgue.

En 2016, elle signe un contrat avec Warner Classics pour un album de soliste ; "The Voice of the trumpet" est enregistré en été 2016 avec l'Orchestre national de Lille, et sort en .

En 2019, elle sort un deuxième disque Mademoiselle in New York, enregistré au Studio Angel à Londres avec le BBC Concert Orchestra avec l'arrangeur américain Bill Elliott.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Victoires distinguent la trompettiste virtuose Lucienne Renaudin Vary et la soprano Elsa Dreisig », sur Libération.fr.
  2. a et b « Lucienne Renaudin-Vary - Flaneries Musicales de Reims - Festival de Musique Classique ».
  3. « Annecy sur une note classique », sur MYTF1NEWS.
  4. Voir sur violonsurlesable.com.
  5. « Colmar Fête le Printemps - Soirée Hummel, Kozeluch & Rodrigo par l'Orchestre Mozart Toulouse, Dir. Claude Roubichou ».
  6. « Lucienne Renaudin-Vary », sur l'actualité de l'orchestre.
  7. « Une trompettiste virtuose aux Musicales du Causse », sur ladepeche.fr.
  8. Voir sur violonsurlesable.com.
  9. Voir sur violonsurlesable.com.
  10. En trio avec Patricia Lebeugle, contrebasse et Philippe Duchemin, piano.
  11. « La virtuosité d'une jeune fleur du jazz qui séduit », sur Ouest-France.fr.
  12. « Le Mans. Talents de la Sarthe 2014 : le palmarès dévoilé », sur Le Maine Libre.
  13. « Jeune virtuose de la trompette à Polignac », sur Ouest-France.fr.
  14. Centre France, « À quelques jours de l'ouverture, l'édition 2015 du Festival de la Vézère en cinq points majeurs », sur lamontagne.fr.
  15. « City of Jyväskylä: News ».
  16. « Richie et Lucienne, deux âges du jazz », sur Ouest-France.fr.
  17. « Rheingau Echo ».
  18. « Carrefour de Lodéon avec Rolando Villazón et ses amis », sur France Musique.
  19. ARTE, « Les stars de demain », sur ARTE Concert ; émission enregistrée le 7 octobre 2015 à Berlin.
  20. « Folle journée de Nantes : jeunes pousses et grands talents », sur Ouest-France.fr.
  21. « La trompettiste Lucienne Renaudin-Vary ambassadrice de la ville », sur lemainelibre.fr.
  22. « La trompetista más joven del Cartagena XI Festival de Música », sur elespectador.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]