Flâneries musicales de Reims

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Quatuor Parisii en la chapelle du collège Saint-Joseph de Reims.

Les Flâneries musicales de Reims sont un festival de musique classique et de jazz qui investit les différents lieux de la ville et de son l'agglomération pendant les deux mois des vacances estivales.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondé en 1990 par Jean Falala, maire de la ville à l'époque, et Gabrielle Nguyen chargée du tourisme et de la culture, ce festival a accueilli des interprètes illustres comme Brigitte Engerer, Wilhelmenia Fernandez, Alexandre Lagoya, Yehudi Menuhin, Mstislav Rostropovitch. C'est un festival qui a vu la création de nombreuses œuvres, comme les Préludes pour piano et saxophone de Roger Lersy, le Concerto pour violoncelle n°2 d'Eric Tanguy par Mstislav Rostropovitch. Les directeurs artistiques ont été successivement André Fetet (de 1990 à 1994), Hervé Corre de Valmalete[1](de 1995 à 2010)[2], et Jean-Philippe Collard[3] (depuis 2012)[4].

Flâneries musicales en 1995[modifier | modifier le code]

L'ouverture ce fait le 17 juillet en l'église Saint-Benoit par la Maîtrise des petits chanteurs, l'Orchestre du Palais Royal, le 19 l'Orchestre national d'Île-de-France dirigé par Jacques Mercier, le 20 l'Orchestre Pasdeloup avec l'Oratorio society of New-Yok sous la direction de Lyndon Woodside, avec Ruth Golden (soprano) et James Bobick (baryton).

Le 24 le North Carolina School of the arts au Cirque avec Katy Kim comme soliste et Serge Zehnacker à la direction. En août le Franz Liszt Chamber orchestra se produisait le 6 et le 9 à la basilique. La clôture se faisait le 31 août avec la Philharmonie Arthur Rubinstein de Lodz en la basilique.

Flâneries musicales en 1996[modifier | modifier le code]

Ouverture le 5 juillet par Brigitte Engerer au Manège de Reims et une création de Jacques Darolles Clovis et la naissance de la France en la cathédrale. Alexandre Lagoya le 7 juillet et le 4 août. Emile Naoumoff le 2 août avec l'European Camerata et le 10 août en solo. Le concert de clôture du 23 août était donné par Stéphane Grappelli au Cirque.

Flâneries musicales en 1997[modifier | modifier le code]

L'ouverture du 27 juin se fait avec un concert du Beethoven academie et vocaal colletief dirigé par Jon Caeyers en la basilique. Le 28 Brigitte Engerer au piano, le 3 le chœur Nicolas de Gringy ; quatre concerts du Quatuor Ysaye. Le 18 un concert avec Mstislav Rostropovitch et l'ensemble orchestral de Paris. L'Orchestre national d'Île-de-France avec Émile Naoumoff, puis un concert du Quintett de Didier Lockwood. Le premier août l'European Union Baroque Orchestra au Cirque et le 8 l'Orchestre de Chambre de Hanovre, le 9 août un concert de Marie Scheublé avec Mathieu Papadiamandis et en concert de fin, le Collegium instrument Brugense et Capella Brugnesis en la basilique le 24. Le festival a accueilli 150 000 personnes au cours de 120 concert dont 98 étaient gratuits[5].

Flâneries musicales en 1998[modifier | modifier le code]

En ouverture, le 26 juin, l'Orchestre national d'Île-de-France avec l'orchestre de chambre de Champagne et la Maîtrise de Paris en la basilique st-Remi. Le Quatuor Ysaye pour six concerts et l'European Union Baroque Orchestra pour un cycle baroque à partir du 21 juillet, l'Orchestre de chambre de Toulouse le 4 août ainsi que la Grande écurie et le la Chambre du Roi le 6 août. Le concert pique-nique au Parc Pommery avec Dee Dee Bridgewater et Joël Bouquet. Le concert de clôture était offert par le Collegium Instrumental Brugense et la Capella Brugensis le 23 août en la basilique.

Flâneries musicales en 2012[modifier | modifier le code]

Flâneries musicales en 2013[modifier | modifier le code]

C'était une édition qui s'est déroulée du 20 juin au 12 juillet 2013 et qui a réuni plus de mille artistes en cinquante six concerts qui se sont passés à travers toute la ville[10]. La programmation redait hommage à la création du Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky pour le 100e anniversaire de sa création, à '‘l’esprit français'’ en la personne de Francis Poulenc dont c’est le 50e anniversaire de la disparition.

Les Concerts Salade : Prolongeant l’heureuse expérience des « Concerts Salade » créés par Jean Wiener, un groupe de musiciens de l'Orchestre de chambre de Paris propose l’association originale de compositeurs classiques, de jazz, de musique contemporaine, de chanson française ou anglaise et de musique de films : occasion rêvée de flâner d’un univers à l’autre, de s’approprier des standards écrits pour d’autres formations, de varier les plaisirs en créant des salades aux goûts surprenants.

Franck Della Valle, Joël Soultanian, Laurent Colombani, Mirana Tutuianu, Étienne Cardoze, Hugo Barré se sont produits dimanche 23 juin 2013 au Domaine Les Crayères.

Concert 9 : Elsa Grether, violon et Ferenc Vizi, piano, à l'église Saint-Nicaise à Reims, ont interprété des extraits d'œuvre de Ernest Bloch, Franz Liszt, Johannes Brahms, Ballade de la sonate # 3 Eugène Ysaÿe et "Fratres" de Arvo Pärt.

Le clou de la programmation, en matière de fréquentation fut le concert pique-nique qui a réuni plus de 17 000 personnes.

Flâneries musicales en 2014[modifier | modifier le code]

Concert d'ouverture le 19 juin à la Basilique Saint-Remi de Reims de l'Orchestre National de Lorraine avec le Chœur Nicolas de Grigny accueillant Bénédicte Roussenq, soprano ; Aude Extrémo, mezzo ; Avi Klemberg, ténor ; Nicolas Courjal, basse. Le 20 juin Jean Rondeau au clavecin.

Actions culturelles[modifier | modifier le code]

Des projections cinématographiques animés par des musiciens. Des actions avec les prisonniers de Clairvaux, des conférences histoire de la musique animée, un concert avec les enfants hospitalisés.

Petits flaneurs[modifier | modifier le code]

Une programmation pour le public jeunes et leurs parents :

En 2015[modifier | modifier le code]

Ouverture en la basilique Saint-Remi le 18 juin par le Chœur Nicolas de Grigny, la Grande Ecurie et la Chambre de Roy, dirigés par Jean-Claude Malgoire.

En 2016[modifier | modifier le code]

Avec le classique concert d'ouverture en la basilique st-Remi par le lieutenant Kijé et Alexandre Nevski de Serge Prokofiev.

Nona javakhidze et l'orchestre national de Lorraine.

En 2017[modifier | modifier le code]

Jacques Mercier en la basilique.

Le concert numéro 1 était : le 3 juin : l'Orchestre national de Lorraine avec l'Orchestre de l'Opéra de Reims sous la direction de Jacques Mercier en la basilique saint-Remi.

A concerts d'exception, lieux d'exception[modifier | modifier le code]

Pour exemple la saison 2013 donnait rendez-vous dans les trois sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco : la Cathédrale de Reims, chef-d’œuvre de l'architecture gothique et site des sacres des Rois de France, la Basilique romano gothique Saint-Remi, le Palais du Tau, ancien palais de l'archevêque de Reims.

Autres lieux de concerts : le Cirque et son manège attenant, le Cryptoportique - site gallo-romain du IIIe siècle, la Demeure médiévale des Comtes de Champagne[12], l'Atelier - Comédie de Reims, le Parvis de la Gare de Reims Centre, le bâtiment Art Déco du Théâtre du Chemin Vert...

Avant certains concerts, les Flâneries ont proposé des visites guidées pour relier ensemble musique, architecture et art. Certains concerts ont lieu dans des caves qui font la réputation mondiale de la région : la Cuverie du Champagne Charles Cazanove, les Caves du Champagne Ruinart, l'élégant Hôtel du Marc restauré pour accueillir les visiteurs de la maison Veuve Clicquot...

Les Ateliers Chant[modifier | modifier le code]

En plus du festival estival, les Flâneries musicales organisent des activités tout au long de l'année d'animation avec des partenaires. Il y a chaque année des ateliers chant qui s'adressent aux amateurs avec la complicité du Conservatoire de Reims. Ces actions donnant lieu à une, ou plusieurs restitutions en public.

Les projets 2013, "Et si on chantait ?" ont été faits, pour le premier, en partenariat avec les élèves de CE2 de l'École Pommery dont la restitution suivie d'un concert par Isabel Soccoja, mezzo soprano, Marie Grison, soprano et Gautier Joubert, basse, accompagnés par Laurence Bayerhofer au piano ont eu lieu le 11 juin au Théâtre du Chemin Vert à Reims, et, pour le second, avec les Maisons de quartier Croix-Rouge, l'espace Watteau et Trois Piliers qui ont rassemblées 18 participants. Leur concert a eu lieu le 14 juin au "Temps des Cerises" à Reims. Le deuxième projet était placée également sous la direction de Isabel Soccoja, artiste lyrique professionnelle et professeur au Conservatoire. Marie Grison et Gautier Joubert, tous deux élèves de la classe de chant du Conservatoire, en ont été les animateurs. Deux extraits d'œuvre ont été préparés et présentés : une œuvre de Luciano Berio : A-Ronne (1975 : sur un poème de Edoardo Sanguineti - qui interagit avec les jeux du théâtre), et un répertoire plus classique : l'interprétation de "O Bellisimi Capelli" d'Andrea Falconieri.

En deuxième partie de soirée, un concert a été donné par Isabel Soccoja, mezzo soprano, Marie Grison, soprano et Gautier Joubert, basse, accompagnés par Laurence Bayerhofer au piano. Ils ont interprété des extraits d'œuvres de Manuel De Falla, Reynaldo Hahn, Wolfgang Amadeus Mozart et Giacomo Puccini.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :