Dominique Fillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fillon.
Dominique Fillon
Le festival de jazz (Nice) (5958001894).jpg

Dominique Fillon au Nice Jazz Festival en 2011.

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Mère
Fratrie
Autres informations
Site web

Dominique Fillon, né le au Mans, est un musicien français de jazz et de variétés.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et formation[modifier | modifier le code]

Né d'un père notaire et d'une mère professeur d'histoire[1], il est frère cadet de l'homme politique François Fillon et de Pierre Fillon (président de l'automobile Club de l'Ouest, qui organise les 24 Heures du Mans)[2]. Dominique Fillon commence à jouer du piano à l'âge de 11 ans et de la caisse claire à 12 ans[3]. Arrêtant l'école en terminale, il suit des cours de musique à l'école de jazz du Mans et à l'American School de Paris[2].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Après avoir été musicien dans des clubs parisiens[2], il accompagne durant trois ans Bernard Lavilliers sur scène au piano, puis pendant cinq ans avec Michel Fugain[3]. Il collabore également avec Sanseverino[1].

En 2007, Dominique Fillon sort son premier album intitulé Détours, puis en 2010, son second album Americas[2],[4]. Ensuite, As It Comes paraît en 2012, et Born in 68 en 2014 chez le label Cristal Records[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En août 2007, il se marie avec Akémi, une violoniste classique de onze ans sa cadette[1].

Albums[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sylvie Santini, « Le Fillon qui n'en peut plus de Matignon » sur M, le magazine du Monde, 14 avril 2012.
  2. a, b, c et d Olivier Nuc, « Un jazzman nommé Fillon » sur Le Figaro, 1er décembre 2010.
  3. a et b Sylvie Santini, « Dominique Fillon ne manque pas d'air  » sur Paris Match, 7 juin 2010.
  4. Dominique Fillon rêve d'"Americas" au piano sur le site de France Télévisions, 23 février 2011.
  5. Georges Kiosseff, « Dominique Fillon, l’autre, celui qui groove, "born in 68" » sur larepubliquedujazz.com, 7 juin 2014.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :